Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Afghanistan / Religions : L'Islam

Parmi les chrétiens persécutés, il y a ceux d’Afghanistan

Lu dans L'Homme nouveau :

A "Depuis le mois de mai, Noorin TV, une chaîne de télévision locale, multiplie les émissions relatives à la conversion d’une poignée d’Afghans au christianisme. Avec un empressement étonnant, venant d’un gouvernement moins réactif quand il s’agit de réprimer le trafic de la drogue, par exemple, les autorités de Kaboul ont rapidement incarcéré plusieurs de ces convertis, les accusant d’avoir violé la loi islamique en apostasiant la foi de leurs ancêtres.

Plusieurs ambassades occidentales ont été saisies de l’affaire par des organisations humanitaires présentes en Afghanistan. Les diplomates, soucieux de s’éviter des ennuis, ont fait traîner les choses pour ne réagir, mollement, qu’en octobre. Il semble que quelques-uns des prisonniers aient été libérés. Au moins l’un d’eux reste pourtant incarcéré dans des conditions difficiles. Il s’appelle Sayed Mossa. Père de six enfants, il est fréquemment brutalisé et injurié, autant par ses codétenus que par les représentants de l’autorité. Ces derniers le menacent de mort s’il ne revient pas à l’islam. Dans une lettre parvenue à l’extérieur, il adresse un appel désespéré aux Églises et au Président Obama."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Pie XII: “yes we can” (il l’a fait -entre autres, la levée des clôtures, fait connu depuis des décennies mais soigneusement passé sous silence-, et ça a été efficace).
    Obama: oh my God! (il y a sans doute un dieu qui pourvoira aux nécessités du moment).

  2. Même en France, les conversions de musulmans posent un problème, faut il en parler ou non ?
    En parler, c’est les exposer à l’arrestation, la torture, la mort… on peut voir des vidéos, des témoignages sur Internet, mais la question que l’on peut se poser est : que sont ils devenus ? et comment les aider ?
    Ne pas en parler, c’est faire le jeu de leurs persécuteurs et freiner l’évangélisation nécessaire et possible des pays musulmans qui parfois ne peut se faire que par le témoignage des convertis.
    Les premiers chrétiens ont connu ce dilemme puisqu’ils devaient se cacher mais une fois démasqués ils donnaient le témoignage du martyre.
    Je pense qu’il faut diffuser le témoignage des musulmans convertis, mais avec beaucoup de prudence (modifier les noms, cacher les visages…) pour ne pas exposer ces nouveaux chrétiens. S’ils doivent subir le martyre, que ce ne soit pas de notre fait.
    Il me semble que tout le monde devrait soutenir ou adhérer à une association du type “Chrétienté Solidarité” pour dénoncer les traitements infligés aux convertis en pays musulmans. Nous savons que les grands médias sont souvent bien silencieux sur ce sujet, raison de plus !
    Bien sûr, il faut d’abord et aussi prier, mais la contemplation n’exclut pas l’action.

  3. Le pauvre, il n’est même pas au courant de la déconfiture d’Obama.
    Encore un cas où il faudrait “détruire l’islam pour sauver les musulmans”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services