Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Paris-Beauvais : la ligne la plus dangereuse de France

Vendredi à moins d’une demi-heure d’intervalle, deux agents ont été agressés. Deux attaques particulièrement sauvages et gratuites. La première a eu lieu sur le train Paris-Beauvais de 19h18. Peu après 20heures, le signal d’alarme est déclenché. Un agent se rend en bout de wagon pour réarmer le système. Il n’aura le temps de se rendre compte de rien. Il est frappé à coups de poing et à coups d’extincteur. Ses deux agresseurs prennent la fuite sous les yeux des témoins.

Seconde agression moins d’une demi-heure plus tard, dans le sens Beauvais-Paris cette fois. Vers 20h30 en gare de Méru, un agent se fait tabasser à coups de barre de fer. Il tombe inconscient sur le quai mais les coups continuent de pleuvoir.

Partager cet article

6 commentaires

  1. En somme, le train-train quotidien..

  2. Sous les yeux des témoins…. ça fait froid dans le dos de pouvoir se faire tabasser devant tout le monde sans que personne ne réagisse. Il suffit parfois d’un homme décidé, de deux, pour tout arrêter (je parle d’expérience).
    Pourquoi personne ne bouge ? La peur de finir en prison si l’un des agresseurs porte plainte contre le voyageur non passif peut être ?
    [La peur de se prendre un coup d’extincteur sans doute… MJ]

  3. C’est sûr, les honnêtes gens ont peur : il n’y a aucune justice, quand les voyous portent plainte pour agression quand les gens se sont seulement défendus.
    Voyez à Loudéac, le policier condamné (cf. Fdesouche), pour avoir tiré contre un voyou qui tabassait son supérieur. Alors que c’est NORMAL ! Pour le voyou, c’est bien fait : risques du métier.

  4. la guerre civile se propage désormais dans les campagnes
    des feux sont allumés un peu partout
    le pouvoir ne réagit pas

  5. Certes, tous ces “témoins” ne réagissent nullement.D’autant, je pense, que dans un très grand nombre de cas voyageurs et agresseurs sont “en force” de même provenance !

  6. Ce n’est pas nouveau sur cette ligne. En 1998 ou début 1999, il y avait eu une attaque du train entre Beauvais et Méru, à l’intérieur d’un tunnel !
    Il faut dire que lorsque des délinquants sont condamnés en IDF avec interdiction de séjour dans cette région, ils partent dans le sud de l’Oise (Creil, Méru, Beauvais…). En fait, on ne fait que de déplacer le problème, mais on ne le règle pas !

Publier une réponse