Papauté : la profession de foi d’un évêque orthodoxe

Samedi matin, le représentant de l’Eglise orthodoxe de Grèce, l’archimandrite Ignatios D. Sotiriadis, a pris la parole à l’assemblée générale du synode des évêques en s’adressant directement au Pape :

S_2 "Votre Sainteté, notre société est fatiguée, malade ! Elle cherche mais ne trouve pas ! Elle boit mais ne se désaltère pas ! Elle exige de nous chrétiens un témoignage commun, une voix unie ! C’est notre responsabilité en tant que pasteurs des Églises du XXIe siècle !

C’est aussi la mission première, historique et extraordinaire du Premier Évêque de la Chrétienté, de Celui qui préside dans la charité et, surtout, d’un pape qui est Magister Theologiae : être signe visible et paternel d’unité et conduire toute l’Humanité au Christ Rédempteur, en se laissant guider par l’Esprit Saint et la Sainte Tradition, avec sagesse, humilité et dynamisme, avec tous les évêques du monde, co-successeurs des apôtres !

C’est le désir profond de ceux qui sentent dans leurs cœurs la nostalgie douloureuse de l’Eglise indivise, Una, Sancta, Catholica et Apostolica ! Mais le désir aussi de ceux qui, aujourd’hui, dans un monde sans le Christ, Lui adressent encore une fois, avec passion, confiance filiale et foi,  le cri des apôtres : ‘Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle!’"

Michel Janva

3 réflexions au sujet de « Papauté : la profession de foi d’un évêque orthodoxe »

  1. Jean Michel Roulet

    Nous devons tous oeuvrer pour le rapprochement entre catholiques et orthodoxes.
    Je ne vois pas de vrais obstacles sauf ceux que nous a légués l’histoire.
    A chacun de nous de tendre la main à nos frères en le Christ.
    A nous de favoriser les cérémonies conjointes comme cela se pratique souvent à Notre Dame de Paris.

Laisser un commentaire