Papa veut allaiter : nous vivons une époque épatante

Trevor MacDonald, une femme transexuelle de Toronto, se donnant l'apparence d'un homme, allaite son fils de 16 mois. Début
juin, elle a écrit une lettre à La Leche League,
réseau de mères bénévoles soutenant l'allaitement et le maternage, afin
de proposer sa candidature de consultant en lactation.

Dans ce
courrier, il faisait part de son désir d'encadrer les parents
LGBTQ ( lesbiens, gays, bisexuels, transexuels et queer), qui, comme
lui, luttent pour faire valoir leurs droits
. Sept semaines plus tard, la Leche League a
rejeté sa requête :

« Vous êtes le père de votre bébé. Selon notre
philosophie, les rôles entre mères et pères ne peuvent pas être
interchangeables
. Je pense que ce serait difficile pour vous de
représenter notre société ».

Le jeune père a confié sa déception. Selon lui, maternité et paternité sont identiques.

12 réflexions au sujet de « Papa veut allaiter : nous vivons une époque épatante »

  1. Majeur

    “Selon lui, maternité et paternité sont identiques.”
    Le bas et le haut également, le chaud et le froid pareil,
    et ta soeur?
    Ah oui, aussi!
    Si tout ça n’était pas si grave, on en rirait comme des baleines.
    Baleines qui sont, d’après les scientifliques du Marais, des cachalots travestis (j’extrapole…)

  2. chris

    la présentation de l’article est carrément dingue! vous avez précisé qu’il s’agit d’une femme se donnant l’apparence d’un homme et qui donc peut allaiter, mais dans l’article en lien, on parle d’un homme transexuel qui allaite (?) son fils ! c’est absurde s’il allaite c’est une femme. c’est la dénaturation des mots qui est aussi en place

  3. Yannh

    Si j’ai bien compris, c’est une mapan qui est devenue un paman ou un maman devenu une papa. Sachant qu’une manpa devenue paman ne peut pas être une papaman ou un mamanpa, il s’est donc transformé permère ou merpère c’est selon. Sentant le lait monter, et en tant que legabitransque se croyant normal, il s’est adressé à des gens normaux qui lui ont expliqué que non.
    Bon j’arrête parce que je vais finir complètement marteau….

Laisser un commentaire