Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Palmarès des élus cumulards 1/2

… à découvrir ici, avec un moteur de recherche à la clé pour trouver facilement vos élus. Les mandats (député, sénateur, maire…) et les fonctions
(présidence d'un office HLM, d'une entreprise publique…) des 1573 principaux élus de France ont été passés au crible
.

De quoi faire monter la pression, alors que le projet de loi, déjà voté à l'Assemblée, va être examiné dans une semaine par un Sénat très réticent, y compris dans les rangs de la majorité. A la vue du podium, on comprend mieux pourquoi. Le sénateur-maire PS de Dunkerque, Michel Delebarre, l'emporte haut la main avec 26 mandats et fonctions (l'équivalent de 7 emplois à plein temps d'après l'Express), devant le sénateur-maire PS de Tours, Jean Germain, qui en collectionne 12 et Jean-Michel Baylet… également sénateur, et, entre autres, président du Parti radical de gauche et du conseil général du Tarn-et-Garonne.

Surpris par un tel zèle au service de l'Etat, on ne manquera pas de compléter la lecture du classement par quelques exemples remarquables d'absentéisme chronique, de conflits d'intérêt ou d'inégalités entre territoires qui en découlent. Quelques extraits (Article complet ici) :

"Prenez Gaston Franco : premier magistrat de
Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), député européen et conseiller
régional UMP de la région Paca, il n'a pas mis une fois les pieds dans
l'hémicycle marseillais depuis la séance inaugurale qui a suivi son
élection, en 2010 ! Ce qui ne l'empêche pas d'affirmer sans trembler :
"Personnellement, je suis contre le cumul." (…)

Or il arrive que la nation et les territoires aient des intérêts divergents. Lorsqu'en 2009, Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, a voulu interdire la vente d'alcool aux mineurs, le député UMP Thierry Mariani,
pourtant censé soutenir le gouvernement mais élu d'une région viticole
(en Vaucluse), s'est interposé en ces termes :"La viticulture est déjà
assommée par une multitude de réglementationset de demandes
d'autorisation en tout genre […]. De grâce, n'en rajoutons pas!" (…)

Les cumulards profitent de leur doule casquette pour obtenir des
avantages en faveur de leur fief.(…) La pratique est électoralement efficace : est-elle
juste? "Cette forme de clientélisme entraîne des distorsions dans les
arbitrages, s'offusque la sénatrice verte Marie-Christine Blandin.
Les équipements publics doivent-ils aller aux territoires dont les élus
sont les plus influents ou à ceux qui en ont le plus besoin ?
" "

Partager cet article

2 commentaires

  1. et on aurait tellement aimé que ce moteur de recherche mette en face les rémunérations qui vont avec ;-))))

  2. Député-maire ou sénateur-maire, ça ne me gêne nullement. Au contraire, ça donne un ancrage local à l’élu censé représenter un bout de territoire français au parlement.
    Ce que rêvent les grands idéologues c’est de rendre les représentants du pouvoir législatif “hors-sol” c’est-à-dire de les déconnecter de tout ancrage local, donc bien dans la main des caciques des partis politiques.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services