Bannière Salon Beige

Partager cet article

Science

Ozouf, le blanc-bec et le Monde : tous sus au Raoult

Ozouf, le blanc-bec et le Monde : tous sus au Raoult

Les temps macrono-covidiens réservent décidément bien des surprises, qui seraient hilarantes si elles n’étaient lamentables.

Mme Mona Ozouf était invitée le 28 mai 2021 dans l’émission C à vous consacrée au thème « Liberté, égalité, fraternité au temps du covid ». A la question « Où se situe Didier Raoult ? dans le camp de ceux qui défendent la liberté ou dans le camp de ceux qui égratignent la fraternité ? », elle répond ainsi :

« Moi, je pense, dans un autre camp, qui est celui qui sait tout, qui méprise tout. Pour moi, c’est un criminel. Il a fait régner une sorte de doute, de suspicion, et c’était abominable… Pour moi, c’est vraiment un personnage atroce ».

Mme Ozouf ! Historienne et philosophe respectée ! Qui, en février 2020, était l’invitée de la même émission dont le thème était alors : « Eloge de la civilité » ! Elle y était décrite « sereine, pondérée, souriante » !

Décidément, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir attrapé le covid pour constater que l’année d’enfermement macronien a provoqué des séquelles graves.

Le blanc-bec, c’est M.Hervé Seitz.

Quasiment le jour-même de l’entretien avec Mme Ozouf, M.Seitz est l’objet d’un article de La Dépêche : « Covid-19 : “mensonges délibérés”, “fraude scientifique”, un chercheur montpelliérain s’en prend à Didier Raoult ». On y apprend que M.Seitz est chercheur au CNRS (on espère qu’il trouve…), qu’il a été l’un des premiers à accuser le Professeur Raoult de mentir et est l’auteur d’une synthèse démontant les études de ce dernier. L’occasion aussi de se rendre compte (nous l’ignorions sottement) qu’il a mis en ligne, en 2020, plusieurs vidéos sur Youtube consacrées en particulier à l’hydroxychloroquine (HCQ). Son maître mot à propos du Professeur Raoult : « mensonge » :

  • Dans l’article cité, cela donne : “J’estime qu’il y a un vrai scandale sanitaire dans cette affaire. Il a été initié par des mensonges délibérés de la part du laboratoire du professeur Raoult…. Il est clair, d’entrée, qu’il n’y a aucun intérêt à administrer de l’hydroxychloroquine. On se rend compte de l’ampleur de la falsification, ce que confirmeront les essais menés avec rigueur scientifique, comme Discovery par exemple”, explique le scientifique dans les colonnes de Midi Libre » [Ah, ces essais Discovery qui ont sombré dans un triangle des Bermudes covidien, mais donc avec rigueur scientifique… ].
  • Dans une vidéo du 19 octobre 2020, cela donnait : « J’estimais qu’il était nécessaire de démonter ces rumeurs pseudo-scientifiques qui circulaient sur une prétendue efficacité de ce traitement [HCQ + azythromicine (AZT)] contre le covid 19. A la fin de l’été, on a bien vu que c’était un gros mensonge depuis le début. Puisqu’on a vu tout au long de l’été des études indépendantes partout dans le monde et non-biaisées, qui ont toutes évalué l’efficacité de ce traitement et qui ont toutes conclu qu’il était pas efficace. Et donc je pense que les gens ont bien compris que ce labo Raoult à l’IHU de Marseille, ce sont des gens qui racontaient n’importe quoi. On le savait depuis le début, c’était franchement assez prévisible.»

Et, toujours dans l’article de La Dépêche, d’essayer des explications :

“Avec son physique de druide, Raoult est un personnage sympathique, qui dit ce qu’on a envie d’entendre : d’abord que le virus ne sortira pas de son écosystème, puis que ce n’est pas grave, qu’il n’y aura pas de deuxième vague… En face, il y a des scientifiques qu’on soupçonne d’être corrompus.”. Mais alors pourquoi le Pr Raoult aurait-il menti ? “Il tient l’IHU de Marseille d’une main de fer, sans laisser de place à la controverse. Beaucoup d’étudiants sont en contrat précaire, sous pression… En partant sur l’hypothèse d’une “bonne foi” de sa part, peut-être que ses équipes n’ont pas osé aller contre son intuition”, théorise Hervé Seitz qui estime par ailleurs que Didier Raoult a une “responsabilité pénale” face à cette “fraude scientifique”.

C’est quand même du lourd.

Du coup, on prend plaisir à fouiller un peu les autres videos du même M.Seitz et à y trouver d’autres fragments savoureux.

Dans celle du 6 mai 2020, il affirme :

« En plus, cette combinaison entre hydroxychloroquine et azythromicine a l’air d’être très toxique, donc de multiplier par deux le risque de mort par arrêt cardiaque. Donc, l’HCQ en association avec l’azythromicine a l’air d’être dangereuse…. On attend les résultats de Discovery qui a démarré avec retard à cause des problèmes de propagande avec la chloroquine » [Ah, on comprend enfin pourquoi DIscovery a eu du plomb dans l’aile dès le début : c’est à cause de l’HCQ…]

Celle du 2 juin 2020 est consacrée pour partie à l’étude fameuse dite duLancet. Vous vous rappelez, celle qui a été publiée le 22 mai 2020 puis assez précipitamment dépubliée le 5 juin ; à propos de laquelle le Professeur Raoult parle de l’escroquerie scientifique du siècle. La video du 2 juin de M.Seitz, c’est donc juste avant la dépublication. Voilà ce qu’il explique, après avoir rappelé que la publication de l’étude a immédiatement abouti à arrêter les essais sur l’HCQ, « notamment 16 essais en France », une broutille :

« Autant l’article a une certaine cohérence interne (il y a eu quelques petites erreurs qui ont été corrigées par les auteurs) -globalement, l’article me semble convaincant- autant il y a pas mal de choses autour de cet article qui suggèrent que les données présentées dans cet article pourraient être fausses, peut-être même complètement inventées. Il y a une possibilité que cet article repose sur des données frauduleuses complètement fabriquées. Evidemment, si l’article se base sur des données fausses, on ne pourra pas s’en servir pour l’argumentaire [contre l’HCQ… Pas pouvoir s’en servir, c’est ballot !] ».

Et l’auteur de reprendre plus loin ce doux balancement cauteleux :

« Autant la logique présentée dans l’article semble correcte, autant si elle repose sur des données qui sont fausses au départ, évidemment, on ne pourra rien en conclure. »

Et c’est quand même jouer de malchance Parce que, figurez-vous :

« Il y a eu de la fraude qui a fait croire que l’HCQ pouvait marcher contre le covid 19. Mais si des gens démontent [sic !] cette fraude en fraudant eux-mêmes, du coup on n’a pas plus avancé. Si elle est frauduleuse, on ne pourra pas en tirer argument contre l’efficacité de la chloroquine ».

Ca sera pareil, sauf qu’entretemps, et entre autres, les essais en cours auront été arrêtés et l’HCQ bannie ! Et pensez-vous que M.Seitz veuille s’interroger sur le pourquoi de la publication d’une étude entièrement bidonnée contre l’HCQ dans The Lancet ? Non, ce n’est pas sa cible.

Et puis voilà que le journal réputé pour sa rigueur et son honnêteté intellectuelle, on veut dire Le Monde, préannonce un livre publié ce 3 juin et écrit par deux de ses journalistes, « Raoult. Une folie française », qui « dévoilent son passé, les ressorts de son ambition et les coulisses de sa défense acharnée de la chloroquine dans la lutte contre le Covid-19 ». Extrait : « Vous ne vous rendez pas compte du poids que j’ai eu. Si vous aviez une idée de ce que j’ai pesé dans le monde, c’est inédit. Même moi je ne pensais pas que c’était possible », affirme ce personnage haut en couleur, qui « rêvait de rentrer dans l’histoire » avec la chloroquine ».

On l’aura compris, la charge sera croustillante et certainement au niveau des enjeux (on y revient : comment expliquer la publication de l’étude du Lancet ?)

Et pendant ce temps-là ?

  • Pendant ce temps-là, imperturbablement, l’IHU de Marseille publie ses statistiques et ses conclusions sur une cohorte de patients qui ne cesse de grandir :

Nom de l’étude : « Early Treatment with Hydroxychloroquine and Azithromycin in 10,429 COVID-19 Outpatients: A Monocentric Retrospective Cohort Study ». Sa conclusion centrale en un anglais sans doute compréhensible : « Early ambulatory treatment of COVID-19 with HCQ+AZ as a standard of care is associated with very low mortality, and HCQ+AZ improve COVID-19 survival compared to other regimens. Zinc and anticoagulants are likely to further improve outcomes. Most COVID-19-associated deaths are preventable with early detection and outpatient treatment”. On y retrouve cette notion rabâchée par le Professeur Raoult depuis le début : le traitement vaut pour une prise en charge précoce. L’adjonction de Zinc et d’anticoagulants peuvent améliorer les résultats.

  • Pendant ce temps-là, le Professeur Raoult se réjouit sur son compte Twitter de la publication récente d’une étude d’économistes, publiée à Munich, coordonnée par un professeur japonais et un professeur américain : Analyse plurinationale des facteurs explicatifs déterminants pour les décès du covid 19 (A Cross-Country Analysis of the Determinants of Covid-19 Fatalities » :

[N.B. : par « freedom » dans l’extrait cité dans le tweet, il faut entendre le caractère démocratique du régime politique]

Même si la lecture de l’article laisse un peu déconcerté quant à la caractérisation de facteurs socio-économiques, on retiendra que l’usage de l’HCQ y est nettement considéré comme un facteur de réduction de mortalité par des auteurs non-engagés dans les considérations de concurrence et d’egos médicaux.

  • Enfin, toujours pendant ce temps-là, le Professeur Raoult continue des entretiens (mis à disposition sur youtube). Avec ténacité, il rappelle tout ce qu’il a consigné dans son livre paru en février 2021 : Carnets de guerre covi-19 qui compilent, sans en rien changer, les déclarations qu’il a faites depuis la mi-janvier 2020 jusqu’à l’automne 2020 ; pour que tout un chacun puisse juger sur pièces de ce qu’il a fait comme médecin-chercheur pour prendre en charge les malades qui venaient le voir : qu’il a ainsi parlé d’azythromicine dès le 14 janvier 2020 (et donc de l’usage d’antibiotique comme usuellement pratiqué dans les affections respiratoires virales et non virales, et comme l’usage s’en est ensuite développé) ; il rappelle qu’il a parlé de test systématique dès le 31 janvier 2020 et l’épisode des rapatriés de Wuhan (tests qui ont été refusés par Mme Buzyn) ; il rappelle qu’il a parlé de l’usage de l’HCQ dès le mois de février 2020 ; qu’il a parlé de l’intérêt des anticoagulants dès le 28 avril 2020 (ensuite largement préconisés à partir de septembre 2020) ; qu’il a parlé de l’hypoxie heureuse, cette sensation agréable accompagnant une baisse dangereuse du taux d’oxygène dans le sang, dès juin 2020, puis de sa recommandation d’achat d’oxymètres (et du non-sens de la recommandation officielle de rester chez soi en attendant de se sentir mal, sensation déjà trop tardive pour une prise en charge) ; il rappelle l’intérêt –ne croyant pas à un rebond de l’épidémie- qu’il a porté aux variants dès juillet 2020 (ces variants qui permettent maintenant d’entretenir à bon compte le suspens et la peur) ; que son institut a diagnostiqué 40 000 personnes, que 25 000 ont été prises en charge, 16 000 traitées à l’HCQ + AZT, et qu’ils n’ont eu aucun des accidents préannoncés ; qu’il a fait la proposition de quatre essais thérapeutiques et que chacune de ces propositions a été refusée.

On dit ça, on dit rien… Le Professeur Raoult parle néanmoins avec l’apparence de quelque justesse d’un « déchaînement d’hostilité tout à fait étonnant… Ca ressemble à 40 et à la guerre : la terreur ; le cachez-vous ; la délation ».  Il faut ajouter la vulgarité. C’était il y a un an juste. Dans sa video du 2 juin 2020, le sieur Seitz concluait :

« Si un jour quelqu’un vous dit à nouveau, comme on l’a beaucoup entendu, « la bithérapie du Docteur Raoult marche dans les stades précoces de la maladie », vous êtes autorisé de ma part à vous foutre de sa gueule ».

Partager cet article

17 commentaires

  1. Mona Ozouf, je viens de parcourir son wikipédia. Ce n’est pas la première fois qu’elle se gourre. Serait-ce une querelle inter-armoricaine ? Elle a tout de même raison sur un point. Raoult a semé le doute sur l’honnêteté de ceux qui nous dirigent. Un doute salvateur.

  2. Dans le style démolition mensongère et trompeuse, voir cet article de Sputnik qui est un modèle dans le genre.
    https://fr.sputniknews.com/sante/202106031045685951-didier-raoult-assure-que-son-qi-est-probablement-le-plus-eleve-au-monde/

    • @Collapsus
      J’appelle votre attention sur le fait que ce n’est pas la Professeur Raoult qui se vante de ce QI. C’est un propos attribué à un pédopsychiatre qui a examiné le jeune Didier Raoult il y a 55 ans.
      Ce propos est rapporté dans un livre consacré au Professeur Raoult. Il s’agit donc d’un ouï-dire selon le droit américain.
      Et, quand bien même, ceux qui reprocheraient un tel QI au Professeur sont plus motivés par un souci de médisance teintée de jalousie que par un simple compte-rendu fondé sur un souci d’information objective.

      • C’est bien ce que je voulais signaler : ce que vous me dites est exact mais je vous rappelle le titre de l’article : “Didier Raoult assure que son QI est probablement le plus élevé au monde”. En le lisant, on pense que Raoult s’est vanté d’être l’homme le plus intelligent du monde. Ce qui le ridiculise totalement et c’était bien le but recherché.

  3. Je n’ai absolument aucun a priori à l’endroit du Pr Raoult sur le plan scientifique. J’observe simplement que sur le plan politique, il a déclaré que le port du voile islamique par des étudiantes ne lui posait aucun souci et qu’il fallait arrêter d’ “embêter” ces jeunes femmes à ce sujet : pour être honnête, je ne rapporte pas ici exactement à la lettre ses propos, mais l’esprit est là. N’oublions pas non plus, toujours sur le plan politique, qu’il a été président d’Université : or une telle fonction est une fonction évidemment politique, qui suppose d’être un vrai “politique”, madré, rusé et orfèvre dans l’art des compromis. Avec donc, très souvent, une pointe de démagogie : il faut plaire.

    • Complément à mon message précédent. Le Pr Raoult est généralement présenté comme un personnage “hors-système”. Mais le fait qu’il ait été président d’Université démontre le contraire : pour les raisons évoquées supra, accéder à cette fonction puis l’exercer suppose d’être “dans le système”, et ceci complètement.

      • Une bonne partie de ses étudiants viennent d’Afrique et porte le voile en effet… c’est regrettable mais c’est ainsi. Lui ny peut rien. seule une volonté politique peut changer la face de la France.

      • Et c’est un libertaire sur le plan des mœurs. Il est hors système quand…ça permet de faire parler de lui. Sur la plan scientifique, depuis le début de la crise il a dit des choses justes, d’autres moins. Comme tout le monde ! Pour info : il est partisan du vaccin pour les plus de 75 ans ce qui me parait assez logique.

        • Vous paraissez très sûr de vous dans vos affirmations. Qu’est-ce qui vous y autorise ? Je ne puis vous croire sur parole; permettez-moi de vous le dire votre commentaire me paraît 1° pas du tout scientifique et 2° inspiré par un parti-pris anti raoultien non rationnel. Pourquoi?

    • Oui, le professeur Raoult a bien baissé dans mon estime depuis qu’il a trouvé très bien que deux papas se fassent fabriquer deux petites filles sans savoir lequel est la maman… Avec l’histoire du voile, ça commence à faire beaucoup !

      Tout ça n’est pas très compatible avec un “savant” qui se discrédite en cherchant à faire du “people” !
      Il paraît qu’il ne sait plus où il a mis son serment d’Hippocrate…

      On trouve des documents très sérieux sur Internet (pas seulement scientifiques dans leur apparence) et on n’a pas besoin de lui pour savoir si on doit se faire vacciner ou pas et dans l’affirmative, avec quel type de vaccin. C’est vrai que c’est plus facile si on a soi-même une culture scientifique.

      https://jeanyvesnau.com/2020/08/24/covid-et-gpa-et-voici-pourquoi-le-pr-didier-raoult-se-serait-enfin-montre-sur-bfm-tv/

  4. Tous ces gens sont des experts en mensonge. Ils le pratiquent quotidiennement. Ainsi pour l’origine en labo du virus du Covid, les grands médias ont parlé de complotisme avant de tourner leur casaque quand Biden s’y est intéressé sans faire aucun mea culpa. Leur crédibilité ou ce qu’il en restait ne sortira pas indemne du covid.

  5. Cet article contient de nombreuses informations et réflexions qui décrivent parfaitement le monde actuel. Car c’est à partir d’une probable maladresse ou malversation que tout changera durablement. on découvrira de nouvelles formes d’analyses, des méthodes fallacieuses pour permettre aux nuisibles d’agir selon leurs morales respectives.

    Quel sont les groupes concernés :

    1°Le camp des assujettis qui s’amplifie chaque jour car ses membres sont peu informés et sans courage, ils profitent d’aubaines non productives…

    2° le camp des vrais sachants, ceux qui peuvent nous sauver, mais qui faute de protecteur sérieux (en occident) se font isoler et critiquer par les “Voyous du profit sans conscience”

    3° Bien sur les Politiques soucieux de ne pas perdre leurs sponsors (les voyous) pour les futures élections …

    4° Enfin les principaux médias “Serviteurs Zélés” puisqu’ils n’ont pas d’autres compétences (Les Ventilateurs)

    Donc pour profiter de la situation il est nécessaire d’être propriétaires de la règle du jeu , et de mentir sans limites … Deux petits mensonges seront vite remplacés par un plus gros, qui sera le moment venu remplacé par une très grande déclaration inutile “Preuve à l’Appui”

    Je reste néanmoins très positif on apprend vite quand on a été bien “lésé”. ( avec un petit : b )

  6. Pour moi le philosophe par excellence c’est Socrate qui s’attache à questionner ses interlocuteurs pour mettre en évidence toutes les facettes d’un sujet donné et ainsi permettre de mieux en appréhender la complexité et les manières de cerner les réponses possibles.
    Cette brave dame m’apparaît plutôt se comporter comme une druidesse confite en certitudes.
    Au mieux est-elle gâteuse, au pire aussi stupide que prétentieuse.
    Une imposture intellectuelle de plus, pur produit de l’université française.

  7. Moi, je me conterais de 2 groupes d’opinion : les intéressés (qui touchent des intérêts pour leur discours, cf. transparence-santé, cf. Bill Gates et les 2 millions d’€ (de mémoire) au journal le Monde…) et les désintéressés (qui n’ont pas d’intérêt spécial pour adapter leur discours et sont attachés au réel)…après, il y a les moutons et les éveillés qui optent soit pour les uns soit pour les autres.Toute sa vie, le mouton a peur du loup mais c’est le berger qui le mange!. Et comme j’ai pu lire sur un tweet : selon Attali : ” les idiots iront d’eux-mêmes à l’abattoir”…

  8. décidemment, cohn-bendit a raison, il faut que le professeur raoult ferme sa gueule, cet empêcheur de tourner en rond, ce médecin qui prétend vouloir soigner, sans enrichir bigpharma (ou lui même)
    merci au lecteur qui a révélé l’histoire du QI

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services