Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Pays : Espagne

Ouverture du Puy du Fou : 3 200 visiteurs conquis qui “en ont pris plein les yeux”

Ouverture du Puy du Fou : 3 200 visiteurs conquis qui “en ont pris plein les yeux”

C’est en Espagne,au cœur des monts de Tolède, que le parc d’attraction français a ouvert le week-end dernier. Les espagnols ont beaucoup de chance :

“(…) Le projet, qui s’étend sur 30 hectares, a coûté 183 millions d’euros. Comme en France, les décors sont à couper le souffle et nous transportent à travers l’histoire espagnole, un véritable retour au XVIᵉ siècle. Malgré la crise sanitaire, le parc a pu ouvrir ses portes. “C’est un privilège d’être ici en temps de pandémie alors que nous avons très peu de choses à faire. Là, on est à l’air libre et c’est très appréciable, vraiment super”, témoigne une femme dans le reportage en tête de cet article.

En effet, en Espagne, les parcs d’attractions et restaurants peuvent accueillir du public. 3200 places ont été vendues, soit 30% de la capacité totale du parc. Le succès est immédiat, les visiteurs, petits et grands sont conquis. “On en a vraiment pris plein les yeux”, affirme un père de famille après un spectacle. Pourtant, le concept n’existait pas en Espagne auparavant.

Démonstrations de cape et d’épée, oiseaux de fauconneries, spectacles équestres, les parcs espagnol et français se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Seule différence, les personnages français ont été remplacés par des figures emblématiques qui parlent aux espagnols. Ainsi, La Fontaine laisse sa place à Cervantès et la Pérouse à Christophe Colomb (…)

Partager cet article

2 commentaires

  1. De CAP et d’épée…caput capitis : la tête. Ce qui signifie : d’intelligence, de réflexion, et (l’épée) de force. Rien à voir avec la cape. Sauvons la langue française en grand péril !

  2. Aujourd’hui l’Espagne, demain la Chine et peut-être la Russie. Quand on permet au public de renouer avec ses racines, le succès est garanti. Ce qui nous permet de penser que le mondialisme est condamné à terme car il se heurtera toujours au désir des peuples de conserver leurs appartenances profondes.
    C’est le combat profond de Philippe de Villiers et il laissera plus de fruits dans cette œuvre qu’à s’engager dans le marigot de la politique politicienne.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services