Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Où sont les diplômes de Christiane Taubira ?

Lu sur Boulevard Voltaire :

"En Allemagne, le baron von und zu Guttenberg, ministre de la Défense d’Angela Merkel, avait dû démissionner à la suite d’un scandale lié à un prétendu doctorat."

Christiane Taubira est-elle, oui ou non, titulaire d’un doctorat d’économie et d’un doctorat d’ethnologie, comme l’a affirmé David Pujadas dans l’émission « Des paroles et des actes », devant l’intéressée et sans que celle-ci ne sourcille ?

Philippe Bilger évoque le sujet dans son dernier livre Contre la justice laxiste, écrivant au sujet du doctorat d’économie (obtenu, selon un CV du ministre, à Paris II Assas) :

« Les recherches à ce sujet sur le site des thèses et au bureau des doctorats n’en confirment pas l’existence. »

Il lui suffit juste de nous les montrer comme ça :

T

Partager cet article

30 commentaires

  1. Attribution illégitime de diplômes universitaires : c’est drôle, mais j’en connais qui sont tombés pour moins que cela. Aussi n’étaient-ils pas, il est vrai, gardes des sceaux.

  2. Excellent !
    Ça sent la fin de carrière, voire l’abrogation anticipée…

  3. elle a surtout un doctorat en agit-prop et en expertise terroriste, petite PME qu’elle avait créée conjointement avec son mari dans les folles années où elle sévissait en Guyane et que la gendarmerie la “coursait” dans la jungle…
    Il n’y a que les bobos socialos pour la croire. Les Français, eux ont bonne mémoire !

  4. Cette femme n’aura cessé de cultiver le mensonge et n’a comme seul moteur que la haine de la famille et de la France.

  5. Médiapart devrait le savoir rapidement car pas difficile à trouver et à prouver , il a déjà fait plus compliqué!!
    Je crains cependant un silence……

  6. Elle a menti…Elle ment…elle mentira..encore et encore…..

  7. Sa biographie indique “3eme cycle en Economie, en sociologie et en agroalimentaire” (il y a une petite différence entre un DESS et un doctorat, mais elle n’a sans doute pas trouvé utile de le préciser).
    Sachant qu’elle a commencé à enseigner (et à militer contre la France) en 1978, à 26 ans, et qu’elle était en cavale environ 2 ans plus tard, il faut bien reconnaitre qu’obtenir plusieurs thèses en si peu de temps relève du génie.
    En passant, je note que suivant les biographies, le nombre d’enfants dans sa fratrie varie entre 5 et 11. C’est probablement la police qui a compté…

  8. a t elle au moins son certificat d’etudes?

  9. Bien sûr que si elle l’a son diplôme : N’est-elle pas, après tout, la gardienne des sots ?

  10. Philippe Bilger, que l’on ne présente plus sur Boulevard Voltaire, évoque le sujet dans son dernier livre Contre la justice laxiste aux Éditions l’Archipel, écrivant au sujet du doctorat d’économie (obtenu, selon un CV du ministre, à Paris II Assas), avec la précision et la sage prudence qu’on lui connaît : « Les recherches à ce sujet sur le site des thèses et au bureau des doctorats n’en confirment pas l’existence. » Allons, bon ! Sur les réseaux sociaux et dans la presse, le doute enfle, les langues vont bon train.
    Il se dit même qu’à la faculté de droit de Guadeloupe, en 2004, Christiane Taubira n’aurait pu être maître de conférences, comme elle le briguait, faute d’avoir pu finalement produire les diplômes ad hoc…
    Il s’agit évidemment d’un doctorat qu’on ne peut pas retrouver, vous êtes drôle, puisqu’il n’a pas encore été passé : elle s’y attellera dès qu’elle ne sera plus ministre, autant dire très bientôt, ça l’occupera.
    A confondu 2018 et 1978, peut-être pas très grave, si ?), ou qu’elle ne brandisse pas sur un plateau de télévision en lieu et place dudit document son BEPC table.
    Et qu’elle ne prétende pas, cette fois, avoir été « imprécise » (Pujadas a dit « doctorat » ? Elle aurait mis sa main au feu que c’était « troisième cycle » !), qu’elle s’est « trompée de date » (on ne va pas, non plus, l’enquiquiner avec des histoires de calendrier ?
    Il s’agit évidemment d’un doctorat qu’on ne peut pas retrouver, vous êtes drôle, puisqu’il n’a pas encore été passé : elle s’y attellera dès qu’elle ne sera plus ministre, autant dire très bientôt, ça l’occupera. A confondu 2018 et 1978, peut-être pas très grave, si ?), ou qu’elle ne brandisse pas sur un plateau de télévision en lieu et place dudit document son BEPC brillamment réussi en 1966, un bougre de journaliste plus vicieux que les autres serait capable de zoomer.
    Et qu’est-ce que cela peut bien changer ? Bardée ou non de diplômes, elle reste le même ministre et, du reste,
    Cela ne change certes pas la dame, mais le regard que portent sur elle les Français. Qui commencent à atteindre leurs limites de tolérance en matière de boniment gouvernemental : la première fois (Cahuzac), ça allait encore, la deuxième fois (les écoutes), ils ont eu une poussée d’urticaire, une troisième fois, ce serait le choc anaphylactique.
    Qui vole un œuf vole un bœuf, qui ment sur un doctorat ment sur une affaire d’État.

  11. il n’y a pas un pays au monde ou une tartuffe de cette envergure serait encore en place.
    pas un pays au monde où une telle menteuse serait -encore- garde des sots (désolé, mais je n’ai pas pu écrire autrement).
    Pauvre France tombée bien bas pour devoir supporter de tels guignols…
    Taubira à Cayenne !

  12. Si seulement elle pouvait être aussi inexistante que ses diplômes…

  13. Il existe un répertoire de thèses soutenues en France (et même en préparation), la fonction recherche avancée permet d’accéder au catalogue antérieur à 2004.
    http://www.theses.fr/
    Les demandes peuvent aussi se faire auprès des écoles doctorales quand on a l’Université d’étude ou même en cherchant dans le BU concernée…

  14. On ne s’étonnera plus que la France ait été rétrogradé à la 26 ème place dans le classement international de l’enseignement (PISA) !

  15. Au niveau CV universitaire, voilà qui rappelle les incertitudes à propos d’autres membres de la “diversitude” : Rachida Dati, ou le rabbin Gilles Bernheim….

  16. Avec ou sans diplôme elle reste nulle et incompétente…

  17. Si son diplôme est faux, sa loi aussi alors ?

  18. “Christiane Taubira et l’intox des doctorats”
    Les Déconneurs, oh pardon, les décodeurs du Monde ont enquêté
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/28/christiane-taubira-et-l-intox-des-doctorats_4391724_4355770.html
    Vous n’aurez pas manqué de noter que, selon le Monde, ce sont les vilains sites zé blogs d’extrême-droâte qui ont propagé la rumeur. Il est d’extrême-droâte Philippe Bilger? 😉

  19. J’ai commencé par me réjouir d’une anecdote croustillante – je ne partage pas votre opinion sur Mme Taubira, mais je n’aime pas les menteurs qu’ils soient de gauche, du centre de droite ou d’ailleurs.
    Déception apparemment ! Le site Rue89 fournit des compléments d’information http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/28/taubira-doctorats-cest-faute-journalistes-lisent-trop-wikipedia-251055 : face aux erreurs de Daniel Pujadas, Mme Taubira manifeste en quelques mots qu’elle ne reprend pas du tout ces diplômes à son compte (“Je pense que je peux revenir sur le portrait” – “arrêtez de m’additionner des diplômes”) sans y perdre une minute mais on peut la comprendre. NB : je n’ai pas écouté la vidéo, j’ai fait confiance à la retranscription sur le site de Rue89.
    Je ne pense donc pas qu’on puisse -même si on ne l’aime pas, ça n’a rien à voir- imputer à Mme Taubira des fautes qui sont manifestement des manifestations d’incompétence journalistique ; s’il y a une “affaire” ici, c’est une affaire Pujadas pas une affaire Taubira.

  20. A vrai dire je m’interroge depuis un certain temps sur les prétendues agrégations en philosophie de Vincent Peillon, Frédéric Lenoir et BH Levy.
    Si quelqu’un pouvait faire la recherche please. Merci

  21. Nous avons affaire à des ministres totalement ignorants, y compris ceux qui arborent les plus beaux diplômes. Comment les ont-ils obtenus?
    Ils se donnent des diplômes, des légions d’honneurs et dévalorisent tout.

  22. DEPUIS QUAND UN MINISTRE a t’il besoin d’être compétent pour faire sombrer la France ?
    Regardez: si on est prof d’allemand on a toutes les compétences pour diriger une nation de 63’000’000 d’habitants et faire la synthèse des discours de 36 ministres, tous très compétents, cela va de soi …
    A moins que le Grand Chef ne lui trouve pas de compétences ?
    wait and see …

  23. Sans jeu de mots, Schwarzenegger a trois doctorats… 🙂

  24. Elle a une agrégation en vaudou…c’est pour ça que tout le monde en a peur et qu’elle peut se cramponner à son fauteuil!

  25. il serait peut-être judicieux de contrôler également l’agrégation de peillon !

  26. Elle ne fait que passer,et il n’en restera rien qu’un grand malheur pour la FRANCE et une joie pour La Rép…..//

  27. Et même qu’elle n’aurait aucun diplôme, elle est pas là, tout comme le reste du gouvernement, par idéologie, et non pas pour servir la France et les Français, pour pour transformer la France en autre chose.

  28. Et même qu’elle n’aurait aucun diplôme, elle est là, tout comme le reste du gouvernement, par idéologie, et non pas pour servir la France et les Français, pour pour transformer la France en autre chose.

  29. Il parait que Ribéry est docteur en physique nucléaire …
    Moi y en avoir lu ça dans Libé !

Publier une réponse