Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Orphelins d’Indochine en quête de racines

C'est le titre d'un article du magazine Armées d'aujourd'hui, que l'on peut lire intégralement en ligne (p.63) à cette adresse : http://fr.calameo.com/read/0003316277be43618b129, qui décrit la situation de milliers d'enfants eurasiens et africasiens, nés de père français et de mère asiatique, et non reconnus par leur père. Les papiers d'identité de ces enfants portent la mention "né de père légalement inconnu, présumé français".

Au terme de leur séjour en Extrême-Orient, et plus encore après la défaite de Diên Biên Phu en 1954 et les accords de Genève, les expatriés français sont rentrés chez eux, laissant la plupart du temps leur famille indochinoise derrière eux.

Abandonnées et rejetées par la société, les mères indochinoises confient alors leurs enfants dès le plus jeune âge à la Fédération des œuvres de l'enfance française (Foefi), une association charitable qui récupère les enfants, et les éduque afin qu'ils puissent s'insérer dans la société française.

Indochine

Indochine française, Annam, octobre 1951. Des enfants eurasiens à l'orphelinat tenu par les sœurs de la Sainte-Enfance.

Après Diên Biên Phu, la Foefi, en lien avec l'Etat, décide de rapatrier tous ces enfants, au nombre de 4500 à 5000, en métropole, après que les mères aient signé un acte d'abandon. Les enfants sont répartis sur le territoire français, dans des établissements laïcs ou religieux. On n'hésite pas à séparer les frères et sœurs afin de favoriser l'intégration.

Ayant perdu père, mère, famille et pays de naissance, ces orphelins en gardent des cicatrices soixante ans après, ce qui pousse certains d'entre eux à se rendre à Vincennes, au Service historique de la Défense, où l'adjudant-chef Philippe Lafargue, recherchant, comparant et recoupant les informations, les aide à rechercher leur père. Une quête difficile et patiente, qui aboutit quelque fois.

Avec le brouillage des filiations tel que nous l'organise le gouvernement socialiste, de telles enquêtes seront impossibles, et dans soixante ans, les enfants-Taubira pourront toujours essayer de retrouver leurs racines : ils n'auront, les pauvres, que les yeux pour pleurer…

Partager cet article

6 commentaires

  1. Un peu artisanal tout ça! Tous les enfants fabriqués auront un jour ou l’autre la même préoccupation légitime ou angoissante:
    “D’où viens-je, et de qui?. Donc:
    -travail pour les psy,
    -travail pour une nouvelle industrie de recherche des origines parentales,
    -travail pour les avocats et les juges pour les procès en non-reconnaissance parentale,
    -etc.
    Conséquences: nouveaux débouchés, plus de travail, donc moins de chômage!

  2. Les enfants Taubira demanderont à Hollande qui se prend pour Dieu le Père de les adopter, piètre filiation paternelle!
    Ils pourront faire mieux :porter plainte contre l’Etat qui aura permis à leurs duos parentaux (mère-mère / père-père) de les priver d’un père ou mère et du “droit à connaitre ses origines” noyées dans des éprouvettes.
    Mais comme pour l’amiante ou le sang contaminé, l’Etat se dédouanera “eut égard à l’état des connaissances de la psychologie enfantine à l’époque de leur conception ne permettant pas de confirmer avec certitude la perte d’une chance de ces enfants à avoir deux parents complémentaires et hétérosexués et à pouvoir être élevés dans le monde réel en apprendre la complémentarité féconde -omettant l’argument Dolto entre autres qui n’était plus probant..”
    Et si ils gagnent (si assez nombreux) c’est le contribuable qui n’a rien demandé qui devra payer pour l’égoïsme ou le désir de toute puissance de quelques uns…
    Jusqu’au jour où …ras-le bol! et où le chacun pour soi aura atteint un tel niveau que la solidarité ne nourrira plus ceux qui profitent sur le dos de ceux qui peinent.
    Retour de balancier et retour au sens de l’effort!et à chacun selon son mérite…

  3. Il fut honteux de voir que le gouvernement français n’ait pas essayé de rapatrier les familles de ces européens ! Laisser une femme viet avec un enfant mi-blanc mi-jaune, c’était les exposer tous les deux à la vindicte générale en Asie !
    Il devrait être possible d’attaquer en justice cet Etat si cruel ! Encore une fois,le B, A, BA est de tout faire pour qu’un enfant puisse avoir à côté de lui son père et sa mère ! Les manques affectifs sont autant d’obstacles à passer pour ce petit être et durant toute sa vie !
    Rien que de ne pas avoir pu être allaité un an, cela réduit son QI !
    http://jeanyvesnau.com/2015/03/18/lallaitement-pendant-un-an-rend-plus-intelligent-resultats-derangeants-dans-the-lancet/
    Pourtant en France aujourd’hui, moins d’un enfant sur quatre est aujourd’hui allaité jusqu’à l’âge de 6 mois. Pourquoi ? Pour favoriser le veau d’or plutôt que le développement humain ! [En réalité, nombre de ces expatriés qui sont rentrés sans leur famille indochinoise ont re-fondé une famille en France (quand ils n’en avaient pas déjà une avant de partir), et l’Etat a choisi la solution de facilité en rapatriant uniquement les enfants déclarés comme orphelins, laissant en Indochine les mères se débrouiller, séparées de surcroît de leurs enfants. C’est très injuste. En fait, ces enfants avaient leurs deux parents pour la plupart, et c’est l’Etat -déjà- qui a fabriqué ces orphelins. Au nom de quoi, je ne sais pas. MB]

  4. État français raciste et anti-famille en l’occurrence.

  5. Il leur restera leur langue pour maudire Taubira
    Et dans leur detresse Dieu les écouteras probablement
    Les actes de ces sinistres ministres sont de plus en plus execrables. Ca devient difficile de prier pour leur conversion
    Il y a grande misère en Royaume de France

  6. Rappelez moi qui était aux manettes ?
    Des socialistes évidemment.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services