Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Société

Orléans : un militaire agressé pour avoir combattu les djihadistes

A Orléans, un militaire de 22 ans a été violemment pris à parti le 27 août dernier.
Ce jour-là, un voisin, connaissant sa profession, lui aurait reproché
de « défendre les intérêts de la France au Mali »
, raconte un enquêteur.
Joignant le geste à la parole, il frappe le militaire à la tête avec
une clé de voiture, ce qui lui vaudra cinq points de suture. L’agresseur
s’en prend également à sa propre sœur qui tente de s’interposer.

Peu de temps après, le même militaire est de nouveau la cible du même homme
alors qu’il patiente tranquillement à un arrêt de tram. Coups de pied, coups de poing : l’agresseur aurait menacé de
mort le soldat, lui disant « qu’il n’a pas à intervenir contre des
djihadistes 
».

L'agresseur, âgé de 29 ans, né en Libye et de nationalité tchadienne, est connu de la justice. Le parquet a requis son incarcération en vue
d’une comparution immédiate.

Partager cet article

12 commentaires

  1. QU’on renvoie l’agresseur chez lui. Ça suffit.

  2. «… connu de la justice… »
    C’est dommage que la justice ne connaît pas ses responsabilités sinon ce genre de chose n’arriverait pas.

  3. “L’agresseur, âgé de 29 ans, né en Libye et de nationalité tchadienne, est connu de la justice.”
    Bon, allez, une question : qu’est-ce que cet abruti fout en France ?
    Dehors la pépite !

  4. Avant, les militaires étaient agressés par les communistes façon CGT car ils étaient des colonialistes. Aujourd’hui, c’est par des immigrés tchadiens islamistes. Mais le fond demeure car il n’a toujours pas été identifié et guéri.

  5. Vous n’allez pas renvoyer cette chance pour la France ? m’enfin comme dirait Gaston

  6. “Ils sont chez eux chez nous” dixit Mitterand …par contre “nous ne sommes plus chez nous” dixit Dudulle !
    nombreuses sont les “têtes en os” à avoir participé au bris du vase de Soissons !

  7. et qui osera dire que l’ennemi n’est pas déjà chez nous !!

  8. Exact marcantoine, il ne sont pas à notre porte, ils sont dans le salon vautré dans le canapé en réclament des avantages !
    Que va dire la Taub au sujet de cet individu ?
    Le militaire ne va-t-il pas être inquiété pour l’avoir provoqué par sa présence, lui un pauvre immigré qui c’est senti agressé de le voir revenir combattre ses frères ?!

  9. Urgent : Tirons la chasse .

  10. Dehors et sans délai !

  11. J’admire surtout le fait que ce militaire n’use pas de sa force contre l’individu dangereux qui le tourmente.
    S’il l’avait fait, que n’aurait-on pas lu et entendu !

  12. Dehors..de suite…le lybien

Publier une réponse