Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

On se bat tous contre le même monstre : le capitalisme de connivence

De David Descôteaux, Canadien, chercheur associé à la Chaire d’études politiques et économiques américaines :

"Nous vivons à l’ère du capitalisme de copinage. Celui où on privatise les profits des banques, tout en refilant les pertes aux contribuables. Celui où les grosses entreprises dépensent des millions en lobbyistes pour acheter les politiciens. Et pour faire jouer les règles en leur faveur (comme ériger des barrières aux produits concurrents étrangers, ou se partager des contrats gouvernementaux à prix gonflés…). Celui où syndicats, bureaucratie et autres groupes d’intérêt échangent des votes contre des privilèges et des subventions à la pelle. C’est la capture de l’État par les groupes d’intérêt — qu’ils soient de droite ou de gauche. Et qui se foutent bien qu’on endette à mort la prochaine génération. […]

On risque de s’obstiner encore longtemps sur les solutions. Certains veulent plus de gouvernement pour corriger la situation. D’autres veulent moins de gouvernement — un retour vers le vrai capitalisme. Enfin, il y a ceux qui croient qu’en plaçant au pouvoir la bonne personne, le système va se nettoyer. Mais à part les extrémistes de chaque côté, on se bat tous, grosso modo, contre le même monstre. Gardons cela en tête en buvant notre bière autour du barbecue cet été, ou en mangeant nos guimauves autour du feu."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Pourquoi cherche un mot nouveau là où l’ancien suffisait: corruption…

  2. “les extrémistes de chaque côté” , il veut sans doute parler des néo-humanistes, bouilleurs d’enfants, des faibles et de vieillards ?

  3. pas tout-à-fait faux mais incomplet: le capitalisme privé sauvage et le socialisme, qui est aussi un hyper-capitalisme d’ETAT, s’épaulent l’un l’autre comme on le voir dans le sauvetage des banques au détriment du contribuable surtout de demain, nos enfants….Mais quoi de plus “naturel”? L’Eglise a toujours condamné non pas le capitalisme, la propriété privée des biens et des moyens de production, comme support indispensable de l’exercice des libertés réelles des pères de famille, nourriciers de leurs enfants, mais le LIBERALISME issu du siècle des Lumières, source et du capitalisme occidental et aussi de son faux remède, le socialisme. On notera que loin de s’opposer au libéralisme, le socialisme le renforce, à commencer par la culture de mort et de décadence morale: droite libérale et vraie gauche se retrouvent dans tout ce qui est “progrès” pour eux, en réalité perte de l’humanité…..

  4. NON…le seul combat…c’est l’islam…on verra après…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services