Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

“On pond donc l’enfant et on le confie à l’Etat… On se croirait dans l’URSS”

“On pond donc l’enfant et on le confie à l’Etat… On se croirait dans l’URSS”

Le député ex-LREM Agnès Thill est interrogée dans Valeurs Actuelles. Elle ne mâche pas ses mots sur les délires du gouvernement :

Vous quittez tout juste l’hémicycle en pleine discussion du projet de loi de lutte contre la souffrance animale, est-ce qu’au vu de la crise sanitaire, le débat à l’ordre du jour à l’Assemblée nationale n’est pas en décalage complet avec les priorités des Français ?

Cette majorité est parfaitement indécente et ridicule ! On parle dauphins et cétacés alors même que les Français sont plongés dans une grande détresse psychologique et misère sociale à force de subir confinements et couvre-feux successifs. J’étais avec des étudiants hier qui me faisaient part de leur grande détresse, du manque d’envie de se battre qui les étreint progressivement. Ils ne vivent que pour travailler derrière leurs ordinateurs, privés de toute vie sociale, et de l’élan propre à leur jeunesse. « Le gouvernement, avec toutes leurs restrictions, éteignent toute vie en nous », m’ont-ils confié. C’est effroyable !

Vos petits camarades de LREM ne semblent pas vraiment vous manquer…

Absolument pas ! Quand je vois la tournure que prend cet idéal démocratique auquel j’ai tant cru insufflé par Macron en 2017. J’ai été tellement déçue. Lorsque je faisais campagne aux législatives pour En Marche, on rêvait à un mode de gouvernement laissant la part belle à la société civile, et aujourd’hui on a une multitude de comités Théodule qui remplacent les élus : conseil scientifique, Français tirés au sort pour se prononcer sur la stratégie vaccinale du gouvernement, la convention citoyenne pour le climat… On nous demande de nous asseoir sur des libertés fondamentales ! Le gouvernement ne consulte plus le Parlement, les élus sont sommés de lui donner un blanc-seing. On est dans un véritable déni de démocratie ! Ils ne me manquent pas du tout.

Vous accusez Macron de dérives totalitaires ?

Il retire peu à peu nos libertés fondamentales. Sans l’intervention des évêques qui ont déposé un recours au Conseil d’Etat, la liberté de culte était en danger. Le monde catholique est docile, se disent-ils. Demain, c’est la liberté d’enseigner qui est mise à mal avec la loi contre le séparatisme à l’étude la semaine prochaine. 1,6 % des enfants suivent une instruction à domicile. Cela ne mettra pas grand monde dans la rue, imaginent-ils ! L’instruction en famille n’a rien à voir avec le séparatisme. Ce qui est dramatique, c’est que la seule éducation possible est celle imposée par l’Etat, dès trois ans. On dessaisit les parents de leurs responsabilités à cet égard. On pond donc l’enfant et on le confie à l’Etat… On se croirait dans l’URSS des années 60 ! Ce qui est saisissant c’est que dans les dérogations qui encadreront bientôt cette liberté fondamentale, il y a le handicap. Allons bon, l’Etat est donc incompétent à inclure des enfants porteurs de handicap ? […]

Partager cet article

8 commentaires

  1. On se croirait plutôt dans l’Allemagne nazi et les jeunesses hitlériennes.

    • c’est quif quif bourricot, allemagne national-socialiste ou Russie communiste , c’est les mêmes inter changeables aussi doués les uns que les autres pour trucider les gens et même des types comme Lénine et Staline étaient encore meilleurs car ils trucidaient leur propre peuple 100 millions de morts c’est une bagatelle, je crois que hitler ne leur est pas arrivé à la cheville mais tous les trois ont bien pris exemple sur nos braves soldats de la révolution qui trucidaient à qui mieux mieux tous ceux qui n’avaient pas l’heur de leur plaire. Finalement micron prolonge les beaux résultats de cette révolution et veut les appliquer à ce bon peuple français qu’il affectionne tant: gaulois réfractaires, les ceux qui ne sont rien (parce que lui c’est quelque chose) etc etc…

  2. Le parcours de cette dame est formidable; il faut qu’elle aille encore plus loi.

    Il faut prier que le Seigneur l’éclaire et lui donne encore du courage, elle en a besoin : bravo !

  3. Le pire, outre le déni de démocratie, c’est encore le parti pris idéologique et la guerre qui est faite aux catholiques et à tous ceux qui ne passent pas sous les fourches caudines de l’idéologie libérale, égalitariste, indigéniste…Macron et ses ministres en sont maintenant à ouvertement chercher la petite bête à tous défenseurs des valeurs éternelles de la France comme par exemple les écoles catholiques hors contrat, les familles catholiques qui ont fait de choix de l’enseignement à la maison (qu’on veut interdire au nom des dérives des musulmans). Les prises de position du gouvernement contre génération identitaire (“on bien va trouver quelque chose pour les dissoudre…j’aurai pris plaisir à les dissoudre…”) sont à ce titre éloquentes de leur parti pris idéologique. Pendant ce temps, les terroristes islamistes sont remis en liberté par dizaines et leurs commanditaires, les imans islamistes refusent de signer la charte qu’ils ont écrit…Ce serait à se pisser dessus de rire si ce n’était pas si scandaleux !

    • un jour ce guignol et sa clique de décérébrés payera cher les c….. qu’ils font mais là le mignon ira se réfugier dans les jupons de sa vieille

  4. Lorsque je faisais campagne aux législatives pour En Marche, on rêvait à un mode de gouvernement laissant la part belle à la société civile, et aujourd’hui on a une multitude de comités Théodule qui remplacent les élus

    La naïveté dont fait preuve cette dame serait presque touchante, si elle ne nous avait pas mis dans cette misérable panade. Elle devrait se cacher de honte.

    • Pardonnez-moi, mais cette dame a malgré tout le mérite de la clairvoyance sur sa propre erreur et, surtout, la lucidité d’en tirer les leçons et le courage d’en assumer les conséquences devant tous les médias, qui plus est !
      Ce qui n’est pas le cas de nombreux bons cathos bourgeois qui ont voté en masse pour le gentil petit Macron, bien propre sur lui…
      Vous ne voyez vraiment pas de qui je veux parler ?
      Mais si, voyons! Ces militants hyper motivés, en première ligne de toutes les Manifs pour Tous de 2013-2014, et qui se sont – fort curieusement – entièrement évaporés de celles de 2019 et du week-end dernier…

  5. comme quoi les gaulois réfractaires qui se sont abstenus d’aller voter, ont laissé la place à des zozos
    à ne pas refaire dorénavant, allez voter

Publier une réponse