Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

«On n’est pas plus bêtes parce qu’on est chrétiens»

«On n’est pas plus bêtes parce qu’on est chrétiens»

Jugeant absurde la règle en vigueur à Québec exigeant que chaque église limite à 50 le nombre de fidèles pour la messe, un curé en a accueilli 150 dans son église qui peut contenir 1000 personnes. L’abbé Pierre Gingras, curé de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, dans le quartier Montcalm, précise que, dans les faits, il y avait «trois groupes de 50 personnes». Ces groupes se trouvaient au même moment dans l’église, mais dans des sections différentes.

«C’est une église qui contient 1000 places, alors c’est pour ça que ça ne me gêne pas trop, trop, puis je ne ferai pas d’entourloupettes pour empêcher les gens de venir à la messe le dimanche».

«Les gens ont été […] très respectueux du deux mètres».

«Même à 150 personnes, on ne se touche pas, on ne se colle pas et on ne se parle pas. La plupart des gens étaient masqués et même nous, pour donner la communion, nous étions masqués, alors on a respecté tous les protocoles».

Il n’y a pas photo… :

Le curé ajoute qu’il n’a pas apprécié que les lieux de culte soient parmi les derniers endroits à être déconfinés. 

«On n’est pas plus bêtes parce qu’on est chrétiens, et d’avoir été traités [de façon] aussi méprisante par le gouvernement, [d’]être réduit au dernier dans la ligne, ça, ça m’énerve, parce que les 400 ans d’histoire qu’on a eus, c’est quand même l’Église qui les a faites».

Partager cet article

3 commentaires

  1. Bravo c’est du bon sens courageux. Bravo à ce curé malin et cultivé qui rappelle tout bonnement ce que son pays doit à l’église catholique. Bravo à ce serviteur de Dieu qui Le sert en premier: Dieu premier servi. Bravo à ce curé qui se rebiffe pcq l’on met les cultes en dernière ligne comme en France. Et Merci pour l’exemple qu’il nous donne.

  2. ” les 400 ans d’histoire qu’on a eus, c’est quand même l’Église qui les a faites” : éh oui, c’est un peu oublié, mais ici, c’en est 1500 que l’on supprime…

  3. Ce saint homme prêche l’exemple avec le courage des premiers chrétiens. Il nous manque beaucoup de Blandine pour ne pas hésiter à défier les ennemis de la religion et de trop nombreux prélats devraient s’inspirer de ce modèle pour arrêter de ramper devant un Casse-ta-mère, si inculte ministre des cultes…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services