Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Immigration

On ne peut pas évaluer le nombre d’habitants de la Seine-Saint-Denis à 10 %, à 20 %, voire à 30 % près

On ne peut pas évaluer le nombre d’habitants de la Seine-Saint-Denis à 10 %, à 20 %, voire à 30 % près

François Cornut-Gentille, député LR de la Haute-Marne, et Rodrigue Kokouendo, natif de Bangui, en République centrafricaine, issu du Parti socialiste et député macroniste de Seine-et-Marne, ont rendu un rapport d’information détonant sur « l’évaluation de l’action de l’État dans l’exercice de ses missions régaliennes en Seine-Saint-Denis ». François Cornut-Gentille a tenu, le 5 février, à revenir sur le sujet à la tribune de l’Assemblée nationale dans le cadre des semaines de contrôle de l’action gouvernementale. Et il a lâché une bombe :

« M. Kokouendo et moi-même avons été sidérés d’apprendre que l’on ne peut pas évaluer le nombre d’habitants de la Seine-Saint-Denis à 10 %, à 20 %, voire à 30 % près. Si, dans le rapport, je ne suis pas allé au-delà de ce taux, c’est afin d’éviter de passer pour un fou, mais des gens très sérieux, qui, madame et messieurs les ministres, monsieur le secrétaire d’État, travaillent dans vos administrations, et dont je n’ai pas voulu révéler le nom, ont avancé des chiffres beaucoup plus inquiétants. »

Et Minute, qui revient sur ce sujet, explique pourquoi :

Tout simplement à cause de l’immigration.

« Selon les estimations publiées par l’Insee la Seine-Saint-Denis compte 1 646 105 habitants au 1er janvier 2018. Parmi ces derniers, on dénombre plusieurs centaines de milliers de personnes de nationalité étrangère en situation régulière (en 2014, 423 879) »

Soit déjà un quart de la population. L’autre problème, c’est que le nombre de clandestins est sous-évalué. Ni le nombre de titres de séjour délivrés par la préfecture de Saint-Denis – 287 000 tout de même en 2016, dont 213 000 renouvellements –, ni le nombre de bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat, réservée aux clandestins, ne permettent d’établir un nombre fiable d’habitants dans le département. A cela, il faut ajouter la présence de gigantesques bidonvilles peuplés de roms, dont le dénombrement n’est pas fait correctement par l’Insee.

Rodrigue Kokouendo l’a dit le 5 février à l’Assemblée nationale :

« Le préfet estime entre 150 000 à 200 000 le nombre de personnes en situation irrégulière, alors que beaucoup de nos interlocuteurs ont fait état de jusqu’à 400 000 personnes hors radars, évaluation sans doute plus proche de la réalité » !

Jean-Christophe Lagarde a livré d’autres éléments :

« Il y a des écoles en Seine-Saint-Denis – j’en connais dans ma circonscription et même dans ma commune – où les deux tiers des enfants d’une classe sont allophones : ils ne baignent pas dans un océan de français ; souvent, ils viennent de la même communauté et parlent donc leur langue à l’école. […] Ainsi, 60 à 70 % d’enfants de trois à six ans sont là totalement inutilement : ils n’apprennent rien, nous gaspillons l’argent du contribuable et le temps des professeurs. […] Lorsque j’étais maire, j’apprenais à lire, à écrire et à parler français aux parents, cependant que l’Education nationale ne le faisait pas pour les enfants. »

Mais à part cela, il n’y a pas de grand remplacement…

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. oui on sait, l’info commence à dater, là….

  2. Tous nos rois qui reposent à St Denis seraient bien étonnés de voir la population qui désormais entoure leurs tombeaux ! Mais le plus navrant, c’est de savoir que ce n’est pas cette population qui est la plus irrespectueuse de la nécropole royale…

  3. Mais est-ce que l’on peut évaluer la population française de souche en situation régulière ?

  4. étonnant que les services de l’état ne puissent recenser correctement!
    j’m’enfoutisme, incompétence ou tout simplement volonté de dissimuler la réalité?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!