Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

“On nage dans la Tartufferie”

De Maxime Tandonnet :

"La vie politique française marche lentement mais sûrement vers un état de sclérose généralisée. La classe dirigeante se fige en blocs hermétiques qui se haïssent, ne se parlent pas sinon pour s’injurier. […]

Les dirigeants, faute de pouvoir ou de vouloir agir dans ce climat d’immobilisme, mettent en avant les symboles, les emblèmes comme des leurres qui attirent l’attention mais ne servent à rien, détournent des vrais sujets : réduire de 30% les salaires des ministres, taxer à 75% les hauts revenus, adopter des codes de déontologie, etc. Ou bien ils pratiquent l’incantation. Ce n’est pas parce que l’on répète cent fois le mot croissance qu’elle va revenir.

Les grands sujets de la société française sont totalement évacués, érigés en tabous, en interdits absolus. Les questions qui préoccupent les gens sont diabolisées : les frontières, la lutte contre les délocalisations, les disparitions d’emplois, la montée des violences, la question de l’immigration. D’ailleurs, plus personne ne parle de ce dernier thème mais chaque année s’accumulent toujours 200000 migrants supplémentaires, dont beaucoup ne parlent pas le français et n’ont pas de formation professionnelle. On les laisse s’installer, sans perspective de travail – alors que le pays compte 10% de chômeurs – et se concentrer derrière les hauts murs de la « banlieue » et  dans les « cités interdites » ce qui permet d’occulter la réalité, jusqu’à l’inévitable explosion.

On nage dans la Tartufferie. Une sorte de terreur pèse sur la société française : celui qui effleure la vérité, se contente de dire les faits, est qualifié d’immonde raciste. Une affreuse inquisition, police des consciences se met en place (dont Mme Morano a été victime). Du coup, voit-on apparaître les froussards de l’ancienne majorité, qui cèdent à ce chantage et les rares courageux qui semblent y résister. En attendant, ce n’est plus un fossé mais un abîme qui se creuse entre le microcosme et les citoyens. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. “la montée des violences, la question de l’immigration.”
    http://www.fdesouche.com/308932-des-bandes-de-jeunes-de-banlieue-sement-le-desordre-sur-lesplanade-du-trocadero#more-308932
    Information disponible en espagnol: http://www.abc.es/20120623/eurocopa/abci-disturbios-paris-espana-201206232359.html
    mais aussi (autre fait)
    “Pour la préfecture, ce rassemblement « ne relève pas de la contestation locale, mais s’affiche comme une volonté de manifester violemment en bandes organisées ». D’où la mobilisation sur place de deux escradons de gendarmes mobiles, soit environ 120 personnels.”
    (Ouest France, dimanche 24 juin 2012, relayé par http://cettesemaine.free.fr/spip/article.php3?id_article=5115)
    “un barrage sur une route communale parsemée de clous, avec des barbelés et de lourds rondins de bois”
    (AFP / 24 juin 2012 18h27 relayé par http://cettesemaine.free.fr/spip/article.php3?id_article=5115)

  2. Analyse exacte et que je partage. Mais ceci rejoint mon POST sur l’Article précédent de Maxime Tandonnet : les français n’ont que ce qu’ils méritent. Même si on leur cache la vérité en “Haut lieu” (politique et media) ils sont parfaitement informés, par Internet notamment. Le POST de C.B. en est la preuve.
    Les vrais sujets sont occultés certes, mais que veulent les français : panem et circensem. Pour l’instant ils ont encore le pain (un peu pour certains), mais le cirque ils l’ont : on a l’impression, désagréable, de se retrouver en 1936 (de triste mémoire quand on songe sur quoi cela a débouché), avec quelques personnages qui crient dans le désert : Zemmour, Ménard, Poncins, Tandonnet, Vanneste et quelques autres que l’on s’empresse, en effet, de faire taire (ou d’essayer de faire taire) ou d’envoyer à la trappe (cf. Vanneste récemment : c’est quand même bien la faute des électeurs pour ce genre de cas précis, qui ont préféré le “zélé” UMP, traître à son mentor, non ?)

  3. les citoyens votent pour le microcosme et gémissent

  4. @vaucenay je ne pense pas qu’une majorité de français soit au courant de ce qui se passe dans le “pays réel”, personnellement autour de moi je constate que les gens sont intéressés, mais que ça ne les troube pas plus que ça. Ils ont d’autres préoccupations (travail, famille) et tant qu’on vit, ma foi… C’est normal, on ne peut pas demander à tout le monde d’être politisé de telle sorte qu’il ait un avis motivé sur les questions d’éducation, de gouvernement, sociales…
    Par contre, ce qu’on vit avec la multiplication des gestes meurtriers de la part de musulmans sur des Français, est peut-être le début de quelque chose qui pourrait ressembler à un grand chambardement.

  5. Au contraire d’ODE, je pense que les gens sont parfaitement au courant mais qu’ils ne veulent pas voir. C’est encore pire que d’être aveugles.
    La Tribune a bien expliqué ce fait il y a peu.

  6. en 1939, les gens ne voulaient pas voir, mais ils ont vu. Et aujourd’hui, c’est la même chose, ils sont anesthésiés par des journaleux hystériques, des politiques vendus à l’internationale>. Mais que le réveril sera dur, il sera trop tard, et il sera difficile d’organiser la résistance!

  7. Que peuvent faire les Français ? Comment peut-on se relever de plus de deux siècles de mensonges ? Faut-il attendre que le fruit soit totalement pourri ? Le système républicain peut-il encore aller plus loin dans la décadence ? Quels moyens les Français ont-ils à leur disposition pour agir ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services