Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

“On est au bord de très grandes violences et de violences de masse”

L'avocat Thibault de Montbrial, spécialiste des questions de terrorisme, publie “Le sursaut ou le chaos”. Il déclare au Midi Libre :

"Pensez-vous que les attentats de janvier ont mis à jour un certain communautarisme ?

Non le phénomène est perceptible depuis des années. Après les attentats, il y a d'ailleurs eu un début de la libéralisation de la parole mais, très vite, la chape de plomb s'est repositionnée.

Pourquoi ?

On peut penser que les acteurs du débat n'ont pas réellement compris ce qui se passait. Ou alors ils ont peur de le dire. Mais c'est une erreur. On ne peut plus garder la tête dans le sac. Car c'est cette situation de non-dit qui crée un climat anxiogène. […]

Le ministère de l'Intérieur évoque 1 750 jihadistes français. Ce chiffre est-il sous estimé ?

Ce chiffre n'évoque que les gens identifiés. Le chiffre noir est certainement plus élevé. Sans compter ceux qui sont susceptibles de se rallier à la cause.

[…] La situation est beaucoup plus préoccupante que ce que veulent bien dire nos politiques et le monde associatif. On est au bord de très grandes violences et de violences de masse, avec en 2015 une partie, certes minoritaire, de la jeunesse de France, qui fait la guerre à son propre pays. Et ce dans un cadre mondial. On refuse de voir la réalité. Être confronté à un ennemi de l'intérieur avec des gens entraînés et armés qui veulent notre destruction, est quelque chose de nouveau.

Notre pays a toujours œuvré pour l'intégration. Comment expliquez-vous cet échec ?

Cela résulte d'une quarantaine d'années de petites et grandes lâchetés, de renoncement de la classe politique, qui ont conduit à un véritable éclatement communautariste de notre tissu social. Nous avons cédé à une forme de culpabilité de notre histoire, de notre société et à la peur d'être taxé d'islamophobe. Ce sont ces renoncements qui ont permis la fertilisation des idées de l'islam radical. Il faut donc le voir, le comprendre, le dénoncer pour trouver des solutions. Car c'est en sachant qui nous sommes que nous serons capables d'intégrer ceux qui viennent de l'extérieur. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. pour beaucoup de jeunes la liberté c’est une vie sans limite, sans contrainte! la mort ne leur fait pas peur, il vaut mieux la mort que le néant!
    déracinement, négation des différences, mensonge sur une supposé égalité; mais surtout exacerbation de l’égoïsme; voici le terreau de nos terroristes.
    se battent-ils pour une cause? non ils veulent détruire un monde haï!

  2. “Notre pays a toujours œuvré pour l’intégration. Comment expliquez-vous cet échec ?”
    La réponse est pourtant simple :
    – l’islam est inintégrable dans une société autre que celle qu’il suscite ;
    – nous avons importé de smillions de personnes de culture très très différente de la nôtre.

  3. Ce très courageux avocat risque de subir le même sort que Zemmour, F. Philippot et bien d’autres.

  4. Etre islamophile c’est être irresponsable, et il y a beaucoup trop d’irresponsables ce qui rend la situation très dangereuse.

  5. Mais pourquoi cette manie, partout, de vouloir “intégrer”??
    Pour ma part, je n ai aucune envie d intégrer des millions de non européens dans notre pays! C est mal?

  6. Effectivement les “têtes dans le sac”, les “têtes dans le sable” (façon autruche), les têtes dans le harnais-muselière (façon “fierté” gay, sont les plus faciles à couper!
    C’est malheureusement encore le cas d’une majorité de français drogués aux idéologies perverses et mortifères de mai 68.

  7. Nous sentons tous les jours une violence sourde dans ce pays qui ne demande qu’à s’exprimer.
    Il ne manque qu’une étincelle.
    Quant à notre gouvernement, il a montré depuis 2012 une incompétence encore jamais vue depuis que le monde est monde.

  8. A Arthur | 29 juin 2015 08:24:58
    «  l’islam est inintégrable »..
    L’islam EST une conception politique, il ne peut jamais et en aucune façon être intégré à une « démocratie » dont les fondements sont chrétiens, c’est-a-dire fondé sur la dignité de l’homme libre fait à l’image de Dieu.
    Levi

  9. A Arwen | 29 juin 2015 09:24:52
    Mais pourquoi cette manie, partout, de vouloir “intégrer”??
    La loge veut « intégrer » l’islam pour « désintégrer » le catholicisme honni. Mais le maniement des explosifs n’est pas facile, et il arrive qu’il pète dans les mains des artificiers. Qu’importe, si les victimes sont de sales bourges cathos tradis.
    Levi (2)

  10. A ohlala | 29 juin 2015 08:20:42
    «  la mort ne leur fait pas peur, il vaut mieux la mort que le néant! » 
    C’est bien là le véritable drame de la société française (et occidentale) actuelle. Le matérialisme athée ne donne aucune raison de vivre. L’hédonisme consumériste malthusien montre vite ses limites et son absurdité. L’islam, avec un paradis à gagner, une famille à défendre, a un réel attrait et redonne un sens à la vie du croyant. Mais ce sens est donné en soumettant inconditionnellement le croyant, en supprimant toute liberté, toute contestation possible.
    Levi (3)

  11. A Philomène | 29 juin 2015 08:27:17
    « Ce très courageux avocat risque de subir… »
    Très courageux effectivement. Plus courageux en tous cas que de nombreux épiscopes français.
    Tous ceux qui vont à contre-courant, qui ne sont pas consensuels, sont en grand danger dans un régime de plus en plus totalitaire, car de plus en plus aux abois.
    Mais prendre le risque de sanctions financières, judiciaires et extra-judiciaires est le SEUL moyen de sauver notre civilisation chrétienne où s’enracinent les droits de l’homme fait à l’image de Dieu.
    Levi (4)

  12. Une des sources de la folie des jeunes musulmans est sans doute dûe aux services sociaux français. Le père d’un jeune garçon est discrédité s’il remet dans le droit chemin son fils en utilisant la brutalité. Certes la brutalité n’est pas une bonne chose, mais le discrédit du père est pire encore… Il ouvre grand la porte à la délinquance.

  13. “Cela résulte d’une quarantaine d’années de petites et grandes lâchetés, de renoncement de la classe politique, qui ont conduit à un véritable éclatement communautariste de notre tissu social. Nous avons cédé à une forme de culpabilité de notre histoire, de notre société et à la peur d’être taxé d’islamophobe. Ce sont ces renoncements qui ont permis la fertilisation des idées de l’islam radical. ”
    SOS-Racisme MRAP LICRA Education nationale LDH PS Chirac Sarkozy Hollande UMP Libération Le Monde Le nouvel obs. TFI FR2 Vivre-ensemble Société multiculturelle Richesse de la diversité…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services