Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

“On a 12 compagnies de CRS qui ont été cantonnées et cloisonnées pour sanctuariser l’Elysée et on a laissé les débordements se faire”

“On a 12 compagnies de CRS qui ont été cantonnées et cloisonnées pour sanctuariser l’Elysée et on a laissé les débordements se faire”

Samedi 16 mars, Paris a été la proie de scène de violences et de pillages. Pendant ce temps, le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nunez, s’est rendu devant le commissariat du 8e arrondissement de Paris pour rencontrer les forces de l’ordre et les pompiers afin de les remercier.

David Michaux, secrétaire national CRS à l’UNSA Police, s’indigne :

“Venir saluer les forces de l’ordre c’est toujours important. Il va saluer des fonctionnaires de police qui n’ont absolument pas été engagés sur le dispositif”. “On a 12 compagnies de CRS qui ont été cantonnées et cloisonnées pour sanctuariser l’Elysée et on a laissé les débordements se faire”.

C’est quand même énorme d’avoir environ 1 000 fonctionnaires de police spécialisés dans le maintien de l’ordre cantonnés, comme on a pu le connaître dans tous les événements qui ont précédé décembre.

Le secrétaire national CRS à l’UNSA Police a estimé par ailleurs que l’on

“aurait dû procéder à un dispositif très particulier et non pas cantonner des gens qui sont spécialisés dans le maintien de l’ordre à des missions de garde statique. Je suis scandalisé de voir qu’on ne fait plus du tout travailler des gens formés pour procéder à des interpellations et qu’on leur donne ce type de travail à faire”.

Mais n’est-ce pas fait exprès ?…

Partager cet article

4 commentaires

  1. C’est de plus en plus évident que cette violence arrange le pouvoir
    Il lui faut un bouc émissaire

  2. Cela confirme que Casse-ta-mère utilise et exploite au profit du pouvoir en place les exactions des black-blocks et des antifas qui agissent en toute impunité sous les caméras des télévisions serviles et des forces de l’ordre qui n’ont pas l’autorisation de les interrompre dans leur travail de zizanie contre les les Gilets jaunes. Depuis le 17 novembre, ces troupes, déjà largement utilisées par Valse et Flanby pour discréditer leurs opposants de droite, constituent des milices officieuses et des nervis justifiant toutes les décisions de JUPITER et de ses séides.

    • Les antifas sont une milice du régime.
      Actuellement, leur rôle consiste à discréditer le mouvement des gilets jaunes, lequel est à présent totalement noyauté par la gauche et l’extrême gauche.
      Il est regrettable que les patriotes n’aient pas été capables de s’opposer à cette main mise des collabos sur ce mouvement qui était au départ issu de la France périphérique et identitaire.
      Nos ennemis disposent, certes, de moyens que nous n’avons pas (il serait bon d’ailleurs de faire la lumière sur leur financement) mais notre échec est dû à notre incapacité à nous rassembler pour être présents massivement dans la rue et agir de façon coordonnée avec une stratégie efficace.
      Nous devons lancer un nouveau mouvement ,dans l’esprit des gilets jaune, qui s’affichera comme étant celui des Français autochtones pour que le Droit légitime de notre peuple à voir son identité respectée par le régime soit enfin reconnu.

  3. pourquoi les gj sont systématiquement fouillés
    pourquoi les gars en noir, casqués, cagoulés peuvent arriver sur zone avec des pavés, des cocktails molotov, des barres de fer sont ignorés des drs?
    poser la question c’est aussi y répondre

Publier une réponse