Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Pays : Espagne

Offrir le jeûne sacramentel

Offrir le jeûne sacramentel

La CEDH a autorisé l’European Centre for Law and Justice (ECLJ) à intervenir dans l’« affaire des hosties », au nom de la Conférence épiscopale espagnole.

L’État espagnol est attaqué, devant les juges de Strasbourg, pour ne pas avoir sanctionné une profanation de 242 hosties consacrées par un « artiste » athée. L’exposition en cause, intitulée « Amen », a même bénéficié du soutien de la ville de Pampelune, qui a prêté des locaux municipaux (voir ces articles sur le site de l’ECLJ, sur L’Homme Nouveau, sur La Nef).

La CEDH a fait part de sa réponse à l’ECLJ trois jours après Pâques. Cette affaire se prépare donc alors que de nombreux catholiques vivent un jeûne sacramentel contraint, en raison du confinement.

Les catholiques qui le souhaitent peuvent offrir le jeûne sacramentel du deuxième dimanche de Pâques:

  • en réparation de l’offense très grave au Corps du Christ commise par l’artiste espagnol ;
  • en réparation des mesures du gouvernement espagnol actuel contre l’Église et les chrétiens ;
  • pour que l’intervention de la Conférence épiscopale espagnole à la CEDH favorise une autre réparation de cette profanation artistique, sur le plan judiciaire, pour le monde.

Compléments sur la réparation :

L’« Ange de la Paix » et la Sainte Vierge, dans leurs apparitions à Fatima (Portugal) et à Akita (Japon), ont insisté sur la nécessité de réparer les « outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels [le Christ est] offensé », afin d’« adoucir la colère du Père Céleste ». Jésus a même révélé en 1922 à la religieuse espagnole Josefa Menéndez que « les âmes qui m’aiment, s’immolent et se consument comme victimes de réparation, attirent la miséricorde de Dieu, et voilà ce qui sauve le monde ».

« Seigneur Jésus, Que ce jeûne sacramentel soit une réparation pour toutes les fois où je Vous ai reçu dans un cœur mal préparé, avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce » (Monseigneur Centène, acte de communion spirituelle).

Partager cet article

1 commentaire

  1. Merci à l’ECLJ de ne pas lâcher l’affaire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services