Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Obsèques de l’abbé Pierre

Ap_1 En ligne, l’homélie du Cardinal Barbarin (ici en pdf, là le livret de messe).

MJ

Partager cet article

1 commentaire

  1. Tous les hommages ecclésiastiques rendus ces jours-ci à la mémoire de l’abbé Pierre passent sous silence son hétérodoxie foncière. Pourquoi ? Parce qu’il a été pendant des années en tête de la liste des personnalités préférées des Français. L’opinion publique – « ce monstre », comme disait Bernard Faÿ -, dicte les poses qu’il convient d’adopter devant les caméras et les micros.
    Silence aussi sur les erreurs doctrinales du fondateur d’Emmaüs, parce que la charité d’aujourd’hui se veut indépendante de la vérité ; son émancipation lui permet d’être au coude à coude avec toutes les solidarités humanitaires : Abbé Pierre, Bernard Kouchner, même combat !
    Qui se souvient de ces paroles de Lacordaire : « La charité de la doctrine est la première charité. Charité d’autant plus nécessaire que l’homme n’aime pas la vérité, qu’il en méconnaît le bien, et lui oppose constamment l’inertie de l’ignorance et l’activité de l’erreur… Et c’est pourquoi il faut à la doctrine non seulement la volonté de se donner, mais l’amour, le courage, la patience, l’héroïsme du don poussé jusqu’au martyre même » ?
    Abbé Alain Lorans, DICI

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services