Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Obligation vaccinale dans l’Armée [Addendum]

Obligation vaccinale dans l’Armée [Addendum]

De nombreux militaires font état de fortes pressions pour la vaccination. Vaccination obligatoire pour partir en Opex, menaces de sanctions disciplinaires, Pass sanitaire à l’entrée du mess, mutation ou jours d’arrêt pour refus de vaccination…

Exemple de message :

Bientôt une nouvelle épuration dans l’Armée ?

Addendum – un lecteur m’apporte ces précisions :

le Service de Santé des Armées (sur ordre du ministère) a rendu par un texte, obligatoire la vaccination contre le Covid-19 avant tout départ en mission hors métropole. Aussi un militaire qui refuse cela ne peut pas partir en mission (au même titre que le vaccin contre la fièvre jaune).

Le chef d’unité est responsable de la mise en condition opérationnelle de ses hommes et matériels, le vaccin en fait partie.

Les éventuelles sanctions relèvent d’une autre question, tout comme les accès à telle ou telle installation (là encore c’est de la responsabilité du chef de garantir le bon fonctionnement de son unité à tout point de vue, y compris sanitaire).

Partager cet article

30 commentaires

  1. Menacé d’être signalé comme déserteur, comme cela vient d’être fait cette semaine, quelle option a le jeune militaire qui débute sa carrière ?
    Le plan de pourrir le sang de notre jeunesse est machiavélique.

    • Le jeune militaire menacé d’être poursuivi comme “déserteur” doit, au moins, exiger un ordre écrit de vaccination, signé par une autorité qui en prend PERSONNELLEMENT la responsabilité.
      Il est injuste, immoral et pervers de donner des ordres sans engager sa responsabilité (et encore plus d’imposer ce genre de chose de façon anonyme).
      Si les autorités militaires estiment avoir le droit d’imposer ce vaccin, elles doivent prendre clairement leur responsabilité.
      Elles n’ont pas le droit d’imposer une chose aussi grave sans s’engager.
      Les militaires forcés à être vaccinés doivent savoir clairement qui pourra être poursuivi en justice (par eux ou par leur proche) en cas de problème.
      C’est un MINIMUM.
      Qu’ils ne se laissent pas manipuler, ni intimider : qu’ils exigent cet ordre personnel pris par une autorité qui engage clairement sa responsabilité.
      Un chef qui refuse d’engager sa responsabilité ne mérite pas d’être obéi.

  2. Considérons l’armée romaine et les martyrs chrétiens qui suivent le prototype de Saint Maurice. Dans les paganismes, les Institutions servent et assurent l’idéologie religieuse ambiante qui donne ses racines de légitimité aux gouvernants en place. La Covid n’est pas la peste ni le tétanos, très très loin de là. Le port du masque en opération extérieure à l’air libre n’est pas un geste sanitaire mais un geste social, c’est un port de vêtement pour sortir ‘couvert’. Le port du masque est une habitude païenne venue des pays asiatiques. Le vaccin-messie, cette thérapie génique à ARN, n’est pas une panacée, n’est pas un remède pour soigner mais est utilisé pour satisfaire des pressions ‘politiques’ de service de réa débordés depuis des décennies. Etc. Nos militaires dévoués sont confrontés à une idéologie religieuse mondialiste qui impose ses codes de manoeuvre lors d’une dévotion planétarisée à un nihilisme qui perçoit la terre comme une personne et les non vaccinés comme des traîtres à ‘la patrie’, des traîtres à l’Humanité. Nos militaires ont affaire à un totalitarisme quasi mondial, indigne cousin du salut nazi qui était imposé pour participer à l’effort de guerre. Conférer le film ‘une vie cachée’ de Terrence Mallick. Je rappelle que l’armée donnait des cartouches de cigarettes aux trouffions, maintenant c’est ‘le vaccin pour tous’. Il y a eu une affaire du sang contaminé.

  3. INFORMATION sur les VACCINS :

    Vaccination choisie ? Oui mais avec quel vaccin ? Un vaccin classique français, enfin !

    Le site de Sanofi, bien fait et clair, présente les deux vaccins en cours de développement :

    Un vaccin CLASSIQUE (à protéines recombinantes) en coopération avec BARDA et GSK (USA) qui sera disponible en fin d’année (enfin !).

    Note 1 : Un vaccin dit génétique utilisant la nouvelle technologie (ARNm) qui serait disponible lui aussi en fin d’année mais il y en a déjà plein de ce type utilisés en France (Pfizer, …) !

    Voir :
    Covid-19 : la réponse de Sanofi – Sanofi France
    https://www.sanofi.fr/fr/Actualites/notre-reponse-a-la-covid-19

    Note 2 : Il y a aussi le candidat vaccin VLA2001 de Valneva qui est un candidat à virus entier.
    COVID-19 – VLA2001 – Valneva
    https://valneva.com/research-development/covid-19-vla2001/?lang=fr

    Note 3 : Il y a des recherches prometteuses en thérapie génique pour soigner des maladies graves et il ne faut pas les rejeter pour ces utilisations si elles sont effectuées de façon éthique.

    • NOTE 3
      Il y a des recherches prometteuses en thérapie génique pour soigner des maladies graves et il ne faut pas les rejeter pour ces utilisations si elles sont effectuées de façon éthique.

      Lesquelles, dans le domaine de la vaccination.
      De toute évidence si les compagnies d’assurance avaient été liées aux indemnisations, il y a longtemps que les politiciens auraient dû arrêter leurs conneries. Ils payeront un jour c’est certain, quand le peuple ouvrira les yeux.

      Vous confondez beaucoup de choses il semble.
      La recherche, et la transformation en cobaye de l’être humain.
      La recherche implique que l’on ignore, donc l’on cherche, et à l’heure actuelle, règne l’ignorance dans le domaine génétique, vous êtes victime, des effets d’annonce pour obtenir des crédits, comme dans le domaine climatique et du réchauffement.

      Ensuite remplacer les cellules de son système immunitaire, par des cellules chimériques est à l’heure actuelle une imposture.
      Une utopie, remplacer ses cellules par des cellules spécifiques est aussi une pure folie.
      Seul 3 pour cent du fonctionnement du génome est connu, autant dire que sachant changer la roue de votre voiture, vous n’êtes pas compétent pour intervenir sur le circuit électrique, électronique, les cardans, les cylindre, la boite de vitesse, les freins.
      Quand vous aurez donc des cellules spécifiques, qui feront la loi, la moindre attaque extérieure sera pour vous le pire des dangers. La nature a mis des milliers d’année pour mettre au point un système immunitaire, et un imbécile prétentieux économiste, dont le but est l’argent non la santé va vous faire croire qu’il peut mieux faire en quelques mois que la nature en des millions d’années.
      Vous imaginez ce que vaut votre avis?

      Enfin votre raisonnement est bancal, car si ce virus est une chimère de laboratoire, il n’y a pas de vaccins éthiques.
      Actuellement aucune certitude sur ses origines, juste des suppositions, et beaucoup de mensonges politiques, d’incompétence.
      Il semblerait que ce virus soit bien plus malin que les scientifiques, les politiques et les financiers, et mute plus vite que leurs cerveaux d’ignorants apprentis sorciers, ils ont dîné avec le diable, bonne digestion.

    • Voir ce vaccin comme solution me parait d’une navrante naïveté. Qui donne les autorisations de mise sur le marché ? L’ANSM, les mêmes qui ont autorisé le Remdesivir, les mêmes qui en octobre 2019 ont demandé par courrier au ministère d’interdire la chloroquine…Donc, si ce vaccin est autorisé, il sera à fuir! De toute façon, à mon avis, le problème n’est pas le virus mais les nanoparticules/5G…préparez les ‘cadaver bag’.

      • Pauvre ami naïf : ces vaccins à ARNm n’ont reçu aucune autorisation de mise sur le marché (AMM). Et la situation est encore plus horrible à cause de l’historique sang contaminé : les accords ‘secrets’ passés entre nos gouvernants et les producteurs de ces vaccins stipulent que personne n’est responsable devant une action en justice ! C’est du moins ce que j’ai compris : pas d’AMM légal, pas de responsabilité pénale. Cobayes au pays des cow-boys de la dictature sanitaire iatrocratique mondialiste.

  4. Un réserviste me signalait très récemment l’obligation vaccinale pour participer à sa prochaine période. Manifestant ses doutes à sa hiérarchie, celle-ci, vu le nombre de cas similaires, a accepté que les récalcitrants viennent avec une analyse négative. Si personne ne résiste, le plan diabolique fonctionnera.

  5. Quand est-ce que les militaires se décideront à agir ?
    On a enfermé le peuple : pas de réaction.
    On a ruiné le peuple : pas de réaction.
    On a poussé les enfants au suicide : pas de réaction.
    On a poussé le peuple à s’injecter des substances inconnues : pas de réaction.
    On leur impose à eux-mêmes de s’injecter ces substances : pas de réaction.

    Pourquoi l’armée accepte un tel déshonneur, un tel ridicule ? Depuis un an et demi, non-stop ?

  6. La parole de Sanofi n’a pas plus de valeur que celle de Pfizer,ModeRNA et compagnie:ce sont tous des marchands du Temple qui viennent se faire de l’argent sur le dos de peuples que l’on a mis en état de soumission à coup de peurs et d’interdiction en tout genre.L’efficacité d’un vaccin sur un virus qui mute constamment est très limitée,une preuve en ce sens est apportée par les travaux de l’IHU du professeur Raoult,qui démontre que la proportion de personnes vaccinées/non vaccinées est identique au niveau des hospitalisations Covid à l’heure actuelle.L’arrivée des vaccins comme prétendue panacée n’a été rendue possible que grâce à l’ostracisme organisé par le système(avec la mise en avant se sous-fifres tels Karine Lacombe ou Martin Blachier) envers les molécules peu coûteuses et leur brillants promoteurs(Raoult,Perrone…)et dont de nombreuses études rapportent pourtant l’efficacité.Dans cette course effrénée au profit et à la soumission,dont le but est quoiqu’il en soit tout sauf philanthropique,nul ne connaît réellement aujourd’hui la portée des vaccins anti-Covid,quelle que soit leur »technologie »(quel mot affreux pour parler de traitement destiné à l’être humain,nous sommes bien à l’heure du Ni Bio,Ni Éthique…),tous les techniciens de laboratoires honnêtes,disant hors caméra bien sûr,qu’il faut entre 8 et 10 ans pour pérenniser un vaccin,le temps de voir justement à grande échelle ses effets et conséquences.Une amie généticienne,bienveillante,m’a notamment dit qu’elle ne se prononçait pas sur les conséquences du traitement à ARNm et qu’elle demandait à voir cette »technique »sur la réaction du génome…sans commentaire.La Création,dans sa grande merveille,nous a offert un système immunitaire,qui visiblement,se débrouille très bien puisque seulement 0,3% des personnes atteintes du Covid y succombent,et la plupart du temps,ce sont des personnes(très)âgées ou déjà malades.Bien entendu,en tant que Chrétiens,nous éprouvons la plus grande sympathie à leur égard et leur souhaitons la meilleure place auprès de notre Créateur et de son Fils bien Aimé.Mais rien ne justifie ici-bas toute cette mise en scène.Il n’y a qu’un remède contre le Covid:Le réveil des peuples et des consciences.Lorsque nous chasserons de notre pays(pour ne parler que de celui-ci…)tous les corrompus et manipulateurs,comme le Christ a eu le courage de chasser les marchands du Temple,cette petite plaisanterie s’arrêtera d’elle-même et nous pourrons la ranger,ainsi que tous ses acteurs,à la place qu’elle mérite:les poubelles de l’Histoire.

    • C’est bien dit, je souscris. Je pense que l’on peut ajouter que les ressorts cachés de cette affaire sont spirituellement plus simples : un pouvoir médical veut prendre de plus en plus de pouvoir, de toute puissance. Les puissances d’argent suivent ce mouvement. Que se passe-t-il dans les blancs hôpitaux ? Je vous pose une question charnière : Selon vous, quand signe-t-on le certificat de décès d’une personne dite ‘donneur’ d’un d’organe unique ? Imaginez alors ce que voit Dieu !

    • Entièrement d’accord ! juste une petite correction : ce n’est pas 0,3% de mortalité mais : 0,03% !

      • Oui jallais ecrire le meme commentaire. Cest tres en dessous de 0,3%… surtout en ce moment ! Ce n’est plus le variant 1 de 2019 mais un variant de plus en plus faible, comme la règle l’exige (plus contagieux, moins virulent).

  7. Tous les militaires qui sont ainsi forcés au vaccin devraient AVANT TOUT exiger, pour cela, un ordre écrit, provenant d’une personne bien identifiée, qui pourra ainsi être poursuivie en cas de problèmes.
    Première règle: refuser d’obéir à des ordres anonymes.
    Une décision aussi grave doit être prise, à un niveau quelconque, par une personne bien identifiée qui engage sa responsabilité.
    Or, en pratique, c’est tout l’inverse : quand il s’agit de vous imposer la vaccination, tous les membres de la hiérarchie sont complices. Mais quand il s’agit de prendre la décision, là, il n’y a plus personne. Chacun se couvre de l’autorité supérieure sans qu’on puisse jamais savoir quel est l’individu précis qui a décidé !
    Quelle lâcheté chez la plupart de ces officiers !
    Qui dit “autorité” dit “responsabilité”.
    N’acceptez pas le vaccin sans un ordre écrit, signé d’une autorité qui en prend personnellement la responsabilité.

    • Croyez-vous que Macron, qui n’est ni Boris Johnson, ni Victor Orban, n’est pas lui-même prisonnier du devoir d’imiter le politiquement correct des puissances mondialistes ? Un chef d’établissement scolaire sous contrat obéit au gouvernement. Le chef des armées obéit au gouvernement. L’ordre écrit est implicitement donné par le gouvernement. C’est un peu comme les ordres de ‘la Vendée vengée’, il n’y a quasiment pas de traces écrites.

    • Vous savez, ils ne sont pas gênés : je connais un sous-marinier qui a exigé un ordre écrit, on lui a répondu (le toubib) que dans ce cas, il ne le vaccinerait pas et que donc, il ne pourrait plus embarquer … c’est aussi simple que cela !

  8. La position de nombreux militaires, en particulier les plus jeunes, est intenable.
    Si vous refusez la vaccination, vous perdez votre aptitude OPEX, et vous n’êtes alors plus projetable. Beaucoup de militaire étant sous contrat, contrairement à la croyance répandue, il est facile pour les autorités de leur faire comprendre, sans l’écrire nulle part, que le renouvellement des dits contrats est subordonné à l’aptitude Opex, et donc à la vaccination.

  9. À 27 ans, je n’avais jamais été vacciné depuis ma naissance et étais cependant officier de l’Armée de terre, passé par la Spéciale 6 ans avant.
    Devant partir en stage, j’ai fait l’objet d’un “échange de bons procédés” de la part dd mon médecin-chef : pas de TABDT, pas de certificat d’aptitude.
    Depuis, j’ai été obligé d’accepter le vaccin anti-grippe (qui m’a rendu malade pendant 15 jours, au point d’en être dispensé l’année suivante) et, 6 ans plus tard, celui contre la fièvre jaune pour partir à Sarajevo en hiver (!!!).
    J’ai reçu des sérums antitétaniques quand cela a été nécessaire. C’est pourquoi, à 65 ans passés et après une opération à cœur ouvert en février 2019, j’ai fait enregistrer ma décision irrévocable par mon médecin traitant : attendre 15 ans pour connaître tous les effets secondaires de ces “vaccins” avant d’envisager de réfléchir à l’éventualité de me faire vacciner…

  10. « Elle fit qu’à tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, on mit une marque sur la main droite ou sur le front, et que nul ne pût acheter ou vendre, s’il n’avait pas la marque du nom de la bête ou le nombre de son nom » (Ap 13, 16-17). Refuser le vaccin sera forcément un acte qui engage…

  11. ** Rappel de la Loi **
    Les vaccins anticovid étant toujours en phase 3 d’étude clinique les fait relever du Code de la santé publique, notamment en ses articles L1124-1 et 1126-1.
    Le seul article L1126-1 exclut toute loi contraignante puisqu’il dit sans ambiguïté
    “Le fait de pratiquer ou de faire pratiquer sur une personne … un essai clinique mentionné à l’article L. 1124-1 du code de la santé publique sans avoir recueilli le consentement libre, éclairé et, le cas échéant, écrit de l’intéressé, … , est puni de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende ».
    Il n’est donc pas possible de contraindre des personnes à se faire « vacciner » dans le cadre d’un essai clinique.
    Une fois de plus ce gouvernement se met hors La Loi. Gardons les références des textes.

  12. Oui ce sera un acte qui engage. Mais avec le temps qui va passer cela dégagera de problèmes. L’ancien numéro 2 de Pfizer n’est pas favorable à ce traitement massif de populations entières, c’est une maltraitance selon lui. J’ajoute que ce n’est pas un vaccin au sens vrai du terme, ce produit n’a reçu aucune AMM (autorisation de mise sur le marché). Nous sommes dans un charlatanisme et l’imprudence. Ainsi vous muselez des populations par une iatrocratie qui a pris le pouvoir sur les animaux malades d’une fausse peste.

  13. De fait, certains militaires n’ont pas eu le choix.
    Mon mari a dû être vacciné il y a plusieurs semaines de cela en raison des spécificités de son métier et je trouve cela proprement scandaleux.
    Je redoute les conséquences à moyen et long terme de ce pseudo vaccin…
    Les militaires, eux, ont un peu tendance à se dire que de toute façon, ils sont la chair à canon du pays alors….
    Mais ils se sont engagés à servir leur pays, voire à mourir pour lui, mais pas pour de grands groupes pharmaceutiques ni des politiques mondialistes!

  14. Une information intéressante :
    https://www.medias-presse.info/portugal-et-covid-la-justice-confirme-que-seuls-152-deces-sont-dus-au-covid-et-non-17-000/144209/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=Mailing+quotidien
    J’ai plusieurs fois écrit sur ce site que les statistiques officielles de Santé Publique France recensent les “décès AVEC DIAGNOSTIC de COVID-19” et non pas les “décès DUS au COVID-19”.
    Commene souligne la Justice portugaise, le recours à plus de 35 cycles d’amplification, couramment pratiqué dans la plupart des laboratoires, aboutit à une énorme proportion de faux positifs.
    Si on appliquait la même étude sur le bilan officiel français, on décompterait alors moins de 1.000 morts.
    Mais l’effet de sidération anxiogène recherché et entretenu par les CASSE-TÊTE, VÉREUX, SALE-AU-MONT et autres vedettes, experts auto-proclamés, des plateaux de télévision deviendrait caduque, et la plèbe des Gaulois réfractaires, telle le petit garçon d’Andersen, proclamerait que le roi est nu, avec toutes les conséquences du conte d’Andersen…

Publier une réponse