Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Objection de conscience : Marie-Claude Bompard écrit à Manuel Valls

Communiqué de presse de la municipalité de Bollène :

"Marie-Claude Bompard a écrit, hier, à Manuel Valls, ministre de l'intérieur, lui demandant le respect de la liberté de conscience reconnue par la Constitution.
"Je vous écris aujourd'hui, invoquant ma liberté de conscience, garantie par la Constitution et que le Président de la République avait évoquée lors de son discours au congrès des maires, à l'automne dernier. Je suis maire depuis cinq ans, accomplissant le mieux possible, les tâches qui me sont dévolues. Aujourd'hui, je suis confrontée à un grave problème de conscience", écrit le maire de Bollène.
"J'ai, en effet, reçu, vendredi dernier, deux jeunes femmes, qui souhaitent s'unir, le 10 septembre prochain, à la mairie de Bollène. […] Il m'est impossible de procéder moi-même à cette cérémonie. Il m'est également impossible de déléguer ma compétence à un conseiller municipal. J'ai donc demandé à monsieur le Préfet de Vaucluse de déléguer, lui-même, en tant que représentant de l'Etat, un élu volontaire, afin de procéder à cette cérémonie", continue-t-elle.
"De même, je souhaite qu'une clause de conscience puisse être instaurée, comme cela existe déjà pour plusieurs professions […], afin que les maires puissent voir leur conscience respectée", conclue Marie-Claude Bompard."

B

Partager cet article

8 commentaires

  1. Dans une société occidentale en proie à une législation qui peut tomber dans l’arbitraire, face à des lois iniques ou injustes, le recours à l’objection de conscience est non seulement une interrogation mais un devoir…
    Mais elle doit être un ultime recours.
    Qu’est-ce que l’objection de conscience ? Qu’est-ce que la désobéissance civile ? La non violence ? Ces démarches sont-elles légitimes ? À quelles conditions ? Qu’est-ce qui les différencie ?
    Un livre propose une étude complète et juste, une analyse avec précision et nuances qui touche toutes ces questions qui deviennent plus que jamais d’actualité.
    Ecrit par Mgr Jacques Suaudeau : http://www.livresenfamille.fr/p8380-mgr_jacques_suaudeau_objection_de_conscience_ou_le_devoir_de_desobeir.html

  2. bravo madame le maire!

  3. BRAVO à Mme Bompard! Quel courage!

  4. La conscience de Madame le Maire doit être respectée dans ce beau pays des dwadlom qu’est la France.
    N’oubliez pas de signer la pétition :
    http://www.france-petitions.com/petition/345/nous-soutenons-marie-claude-bompard

  5. Liberté de conscience devant les maires de France !
    « En novembre (2012), changement de ton. Devant le Congrès des maires de France, le chef de l’État, pour qui cette réforme sociétale n’a jamais été une priorité ni même un marqueur de son identité politique, évoque une «liberté de conscience » pour les édiles qui rechigneraient à marier deux hommes ou deux femmes. Comment mieux dire le malaise ou le revirement ? »
    Extrait de « Le Point » du 10 janvier 2013.
    François Hollande n’a pas d’autre choix que d’accepter cette «liberté de conscience » malgré les vociférations d’un Manuel Vals qui ne pense qu’à sa carrière en faisant semblant ; sinon, il passera pour un pauvre homme sans conviction, sans personnalité, un mou, élu par défaut, qui se renie tout le temps.
    Monsieur le Président de la France et de tous les Français socialistes, vous vous êtes engagé à reconnaître ce qui est une réalité : la «liberté de conscience » sinon vous passerez encore plus pour un gogo manipulé, mal élu et sans convictions !

  6. La position de Mme Bompard semble tout à fait justifiée sur le plan juridique et il était bon qu’il y ait une épreuve de force pour qu’il y ait jurisprudence sur le sujet.
    Il serait étonnant qu’elle aille en prison pour son refus de procéder à cette “cérémonie”

  7. La balle est dans le camp de Vals-le-chimique : ou il se montre compréhensif… ce qui relativise les lois de la République (et la fait donc dégringoler du piédestal sur lequel la gauche veut l’élever), ou il rejette… ce qui le démasque un peu plus comme un personnage totalitaire, sans aucun respect des personnes.
    L’idéologie totalitaire affronte ici la liberté des enfants de Dieu et le mensonge se confronte à la vérité (cf. Jn 8, 32)…

  8. Valls a effectivement la solution dans la main : qu’il laisse le préfet s’occuper de la chose. Tout simplement. Et qu’il garantisse ainsi la liberté de conscience aux maires.
    S’il s’obstine, après cette belle lettre, à faire pression sur Marie-Claude Bompard, il montrera clairement son visage de sectaire.
    Notez que cette solution (qui sauvegarderait, à défaut d’autre chose, la liberté de conscience) est prônée même par certains homos : http://homopasgay.blogspot.fr/2013/08/bollene-ce-serait-si-simple.html

Publier une réponse