Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Barack Obama, nouveau président des Etats-Unis

John McCain a reconnu sa défaite.

MJ

Partager cet article

13 commentaires

  1. Hourra !
    Ça changera de l’autre illuminé (et je suis poli)
    Bonne chance Barack !

  2. Excellent nouvelle!
    Une nouvelle page va enfin s’ouvrir pour les Etats-Unis!

  3. On voit, aujourd’hui, notre rêve de la fin de l’avortement aux USA reportées à très très loin.
    Prions pour les victimes innocentes qui résulteront de ce vote.

  4. Ben je voudrais bien savoir quand les USA attaqueront l’Iran, et surtout quels arguments utiliseront Obama et les Démocrates pour justifier la guerre qui s’y prépare…
    Il faut rappeler que Clinton – pour faire oublier ses turpitudes dans le salon ovale – a bombardé l’Irak, et qu’il a mis à feu et à sang la Serbie.
    Les Démocrates gentils-tout-plein joueront le même rôle que les neo-conservateurs. Qu’en pensera alors notre élite bien-pensante ? Les gauchistes animés par un pacifisme bêlant sont bien des abrutis pour être incapables de constater que la politique extérieure des USA est toujours la même, quelle que soit l’étiquette politique de leur Président.
    Et d’ailleurs, les USA interviendront militairement en Iran d’autant plus nécessairement qu’une guerre est le seul moyen de relancer l’économie d’un pays et d’atténuer les effets néfastes de la crise qui secoue leur pays.
    Les ânes ont battu les éléphants. Je pense qu’on va bien rigoler…

  5. Est ce une victoire pour la démocratie d’élire un président de circonstance qui n’aurait pas gagné sans la terrible crise financière qui met à genoux les USA ? Les lendemains de fête risquent d’être rudes pour ces fans. Les bobos vont être décus d’avoir soutenu un président noir et…pour la peine de mort !! Voilà ce qu’en dit BHL :
    Les Français ne se trompent-ils pas sur les idées d’Obama ? Est-il vraiment « de gauche » au sens où on l’entend à Paris ?
    Non, bien sûr. Sur bien des questions (la peine de mort ou les armes en vente libre, par exemple), il a des positions que les bobos français n’ont pas captées et qui les décevront beaucoup quand ils s’en aviseront.
    http://www.leparisien.fr/elections-americaines-2008/enjeux/bernard-henri-levy-l-election-d-obama-est-inscrite-dans-le-sens-de-l-histoire-03-11-2008-297461.php
    Par ailleurs n’oublions pas que cette curieuse élection a vu s’affronter un “franc tireur” du parti républicain, véritable outsider lors des primaires, nommé Mc Cain et un sénateur afro-américain qui a 4 ans d’expérience en politique : et si personnne de conscient n’avait voulu aller s’occuper des dettes, des guerres et du passif ingérable des USA ?
    C’est une “petite” théorie du complot mais, après tout, il y a bien des gens pour défendre la thèse complotiste du 11 septembre.
    Enfin certains rappelle que Mr Obama soutient ouvertement Boeing contre les rivaux européens Airbus-EADS, car le siège de Boeing est à Chicago, ville du sénateur Obama. Avec un président mondialisto-afro-américain qui fait ce genre de calcul les bobos et les afros vont aller de déception en déception.

  6. L’immense déception qu’il provoquera chez ses adeptes, sera à la hauteur de l’immense espoir (stupide et irraisonné)qu’il a provoqué!
    Prendre le pays dans l’état ou il est, et avec la crise économique mondiale, il faudrait être Dieu lui-même pour faire des miracles.
    Condoléances Barack Hussein Obama!

  7. Les médias sont désormais et très clairement le premier pouvoir.
    Ce sont eux qui ont fait élire Obama, ce type aurait pu dégager de la campagne il y a des mois.

  8. Omnis potestas a Deo perpopulum.
    St Thomas d’Aquin

  9. Des US au bout de la dette.
    Une Babylone en désarroi.
    Rien de bon pour nous qui les imitons depuis 60 ans.

  10. Tiens, on a eu bonnet blanc.
    Pardons, les bébés, c’est pas demain que vous vivrez.

  11. Les deux premiers commentaires sont-ils ironiques ? Je veux le croire, car quand on sait ce qui se prépare aux Etats-Unis avec Obama, on peut s’inquiéter…

  12. OBAMA POURSUIVI DEVANT LA COUR FEDERALE DE PHILADELPHIE SUR BASE DU FAIT QU’IL EST CONSTITUTIONNELLEMENT INELIGIBLE POUR LA PRESIDENCE
    Traduction :
    Par Jeff Schreiber
    America’s Right.com
    Un éminent avocat de Philadelphie et supporter d’Hillary Clinton a introduit une plainte cet après-midi auprès de l’U.S. District Court du district Est de Pennsylvanie contre le sénateur de l’Illinois Barack Obama, auprès du Democratic National Committee (Comité démocratique national ou DNC) et auprès de la Federal Election Commission (commission fédérale des élections). Cette action vise un arrêt de suspension empêchant le sénateur de poursuivre sa candidature et une ordonnance du tribunal enjoignant le DNC de ne pas le nommer la semaine prochaine, tout ceci sur base du fait que le sénateur Obama est constitutionnellement inéligible à se présenter (aux élections) et à exercer les fonctions de Président des Etats-Unis.
    Philip Berg, l’avocat qui a déposé la plainte, est un ancien candidat aux postes de gouverneur et de sénateur, ancien président du Parti démocratique du Comté de Montgomery (Pennsylvanie), ancien membre du Comité d’État démocratique, et ancien sous-procureur général de Pennsylvanie. Selon Berg, il a introduite cette demande de procès – juste quelques jours avant que le DNC tienne sa convention de nomination à Denver – pour la santé du Parti démocratique.
    «J’ai déposé cette action en ce moment», a déclaré Berg, « pour éviter les problèmes évidents qui se produiront lorsque le Parti républicain soulèvera ces questions après qu’Obama ait été nommé ».
    Berg a cité cite devant le tribunal un certain nombre de questions restées sans réponse en ce qui concerne le passé du sénateur de l’Illinois, et la poursuite en justice d’aujourd’hui a soutenu que le sénateur Obama n’est pas un citoyen américain d’origine ou que, s’il l’a jamais été, il a perdu sa citoyenneté lorsqu’il fut adopté en Indonésie. Berg cite également cite devant le tribunal ce qu’il appelle “les doubles loyautés” en raison de la nationalité et des liens (d’Obama) avec le Kenya et l’Indonésie.
    Même si le sénateur Obama peut prouver sa citoyenneté américaine, a déclaré Berg, citant devant le tribunal l’utilisation faite par le sénateur d’un certificat de naissance provenant de l’État d’Hawaii et certifié comme faux par trois scientifiques indépendants experts en documents, le problème de “multi-citoyenneté avec des responsabilités et une allégeance dues à d’autres pays” reste sur la table.
    Dans le procès, Berg déclare que le sénateur Obama est né au Kenya, et non à Hawaï comme le sénateur le soutient. Avant de donner naissance, selon le procès, la mère d’Obama s’est rendue au Kenya avec son père, mais a été empêchée de retourner en avion à Hawaï en raison du stade avancé de sa grossesse, « une restriction apparemment normale afin d’éviter les naissances au cours d’un vol ». Comme les propres grand-mère paternelle, demi-frère et demi-soeur du sénateur Obama l’ont également affirmé, Berg soutient que Stanley Ann Dunham – la mère d’Obama – a donné naissance au petit Barack au Kenya et a par la suite pris l’avion pour Hawaï afin de faire enregistrer la naissance.
    Berg cite devant le tribunal les récits incompatible de la naissance du sénateur Obama, en ce compris des rapports selon lesquels il est né dans deux hôpitaux – le Kapiolani Hospital et le Queens Hospital – à Honolulu, ainsi qu’un profond manque de dossiers de naissance pour Stanley Ann Dunham, bien que de simples dossiers de « registre naissance » pour Barack Obama soient disponibles dans un bureau hawaïen des registres publics.
    S’il se révélait que le sénateur Obama est véritablement né au Kenya, écrit Berg, les lois contenues dans les livres au moment de sa naissance stipulent que la nationalité américaine peut seulement être cédée à un enfant, né d’un parent qui est citoyen américain et d’un autre parent qui n’est pas citoyen, si le parent qui est citoyen américain avait au moins 19 ans. La mère du Sénateur Obama n’avait que 18 ans à l’époque. Par conséquent, parce que la citoyenneté américaine ne pouvait légalement lui être transmise, Obama n’a pas pu être enregistré comme un citoyen “né sur le sol américain” et serait donc inéligible comme candidat à la présidence, conformément à l’article II, section 1 de la Constitution des États-Unis.
    En outre, même si le sénateur Obama pouvait avoir été quelque peu considéré comme « né sur le sol américain », cette citoyenneté fut perdue en ou aux alentours de 1967, lorsque lui et sa mère prirent résidence en Indonésie, où Stanley Ann Dunham se maria à Lolo Soetoro, un citoyen indonésien. Berg déclare aussi qu’il possède des copies de l’inscription du sénateur Obama à l’école Fransiskus Assisi à Jakarta, en Indonésie, et qui montrent clairement qu’il fut inscrit sous le nom de “Barry Soetoro” et que sa nationalité était reprise comme étant indonésien.
    Le certificat de naissance hawaïen, dit Berg, est un faux. Dans le procès, le procureur indique que le certificat de naissance repris dans le dossier est un faux, a été identifié en tant que tel par trois scientifiques indépendants experts en documents, et, appartenaient en fait à Maya Kasandra Soetoro, la demi-sœur du sénateur Obama.
    “Les électeurs ont donné de l’argent, des biens et des services pour élire un candidat et ont été escroqués par les mensonges et obscurcissements du Sénateur Obama”, a déclaré Berg. “Si les officiers du Democratic National Committee… avaient fait preuve d’un zeste d’application, nous ne nous retrouverions pas dans cette situation d’urgence, à une semaine de rendre candidate une personne qui a perdu sa citoyenneté étant enfant et n’a même pas effectué les démarches de base afin de regagner la citoyenneté tel que cela l’est prescrit par les lois constitutionnelles”.
    « C’est injuste pour le pays », a-t-il poursuivi, « et pour les candidats des 2 partis, de devenir le candidat nominé lorsqu’il y a un problème concernant la capacité à servir si on est élu”.
    le lien:
    http://hillary.meilleur.choix.qu-obama.over-blog.com/pages/OBAMA_INELIGIBLE_-704154.html
    Si le plaignant peut prouver qu’Obama n’est pas né à Hawaï, son élection serait inconstitutionnelle !

  13. fut-il né en nouvelle-guinée d’un père bantou et d’une mère papoue …/… que ces “démocrates” auraient trouvé le moyen, a posteriori, de rendre constitutionnel ce hold-up.
    comme le faisait si justement remarquer Yves54, le plus délectable reste à venir !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique