Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Obama et Biden se défilent sur l’avortement

Interrogés sur le sujet, Obama a botté en touche tandis que son colistier Joe Biden a cru intelligent d’avancer une petite phrase de saint Thomas. La Catholic League a fait paraître ce communiqué :

"On a demandé au sénateur Barack Obama […] de commenter le récent mot d’esprit qu’il a fait en disant qu’il était incapable de dire quand la vie commençait car c’était «au-delà de ses compétences». Il a qualifié cette réponse de «trop désinvolte», précisant : «Ce que je voulais faire passer c’est que je ne puis présumer être capable de répondre à ce type de questions d’ordre théologique». […] on a aussi interrogé le sénateur Biden sur l’avortement. «Je suis disposé à accepter les enseignements de mon Église» a-t-il déclaré. Biden a insisté sur le fait «qu’en matière de foi», il acceptait la position que «la vie commence à la conception» mais qu’il n’entendait pas imposer sa position religieuse aux autres. Il a également fait référence à saint Thomas d’Aquin en disant que ce grand théologien ne croyait pas que la vie commençait avant les premiers mouvements du fœtus, quarante jours après la conception".

Bill Donohue, président de la Catholic League, réagit :

"Obama et Biden ont embourbé davantage encore le problème de l’avortement en faisant comme si il n’était pas, d’abord et avant tout, un problème de droit humain. La réponse à la question de savoir quand la vie commence a été réglé par la science, et cette réponse est indubitable : la vie commence à la conception. C’est pourquoi des athées, comme Nat Hentoff, sont contre l’avortement : tout simplement parce qu’il tue ! En se défaussant de la question de l’avortement sur la religion, Obama et Biden tentent de transformer un problème d’importance universel en une querelle de paroisse. Biden ferait mieux de ne pas invoquer l’Aquinate pour venir au secours de ses opinions. Il est vrai que saint Thomas croyait que l’effusion de l’âme ne se produisait qu’au quarantième jour après la conception, mais il n’a pour autant jamais cherché à justifier l’avortement : il savait que c’était une faute grave. Obama qui se prétend chrétien a fait référence hier à sa «foi musulmane». On ne sait pourquoi il a dit cela, mais ce qui est indiscutable c’est que le catholicisme et l’islam sont dans le vrai quant à savoir quand la vie commence. Il est temps qu’Obama et Biden considèrent l’avortement pour ce qu’il est : le problème de droit civique fondamental de notre temps".

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. L’Iran a exprimé son « grand plaisir » à la perspective d’une victoire de Barack Obama en novembre, même si le président iranien Ahmadinejad a dit qu’il doute que l’establishment américain « permettra » à Obama de gagner.
    L’un des dirigeants religieux iranien a dit :
    « si Obama entre à la Maison Blanche, alors l’islam aura conquis le coeur de la nation américaine ».
    Voilà qui ne peut laisser que songeur…
    Source : http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?breve888

  2. à LN,
    Petite précision assez importante:
    Ils ont dit “conquerra” et non pas “aura conquis”
    La finalité est la même, mais le temps de l’action n’est pas le même, et ça, ça reste important !

  3. Pour visualiser le lapsus d’Obama au sujet de sa foi muslmane… euh, je veux dire chrétienne :
    http://fr.youtube.com/v/MGMQ5DpVVTM

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services