Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Où en sont les négociations Turquie-UE ?

Michel nous avait rapporté hier les déclarations encourageantes d’un ministre finlandais, faisant état de blocages dans les négociations UE-Turquie. Est-ce le début de la fin ? "Pas si vite", répond Jeanne Smits dans Présent de demain.

L’accroc devra maintenant être considéré par la Commission de Bruxelles qui fera sa recommandation en vue de la décision des ministres des Affaires étrangères des 25, prévue pour le 11 décembre. […]

Quant à Olli Rehn, commissaire à l’Elargissement, elle a fait savoir par son porte-parole que "les négociations ne seront pas arrêtées ni gelées, mais elles continueront plus lentement."

Le premier ministre Erdogan semble avoir tellement peu renoncé à intégrer l’UE qu’il prétend avoir obtenu du Pape un soutien à la candidature turque – peut-être, mais on le croira quand on l’aura entendu de la bouche du Saint Père !

Henri Védas

Partager cet article

5 commentaires

  1. C’est un piege d’Erdogan, une peau de bananne glissée sous le pied du pape qui est formellement contre l’adhésion de ce pays musulman et asiatique à l’Europe.
    Un refus du pape mettrai sa responsabilité en jeu et lui ferait porter le chapeau.
    Et vous voullez faire rentrer dans notre continent des gens aussi malhonnetes qui vous forcent la main?
    Non merci!

  2. Au JT de TF1 ce soir,ce n’était déjà plus : ” Erdogan prétend que…” mais : ” le pape soutient la candidature turque “..

  3. Je comprends mieux pourquoi M. Erdogan a finalement pu trouver quelques minutes pour rencontrer le Pape. Cela ressemble effectivement à un piège dans la mesure où cette déclaration va forcer Benoît XVI à s’exprimer sur cette question dans les prochains jours.

  4. Apparement c’est un chantage Erdogan, secondé par un chantage de la presse mondiale, celle qui a déjà fait le coup des “propos”…
    Et il y a la Vérité, d’abord, que notre Pape doit tenir. Belle et pleine. Malgré les tirages de manche…
    Nous sommes avec lui.

  5. Mouais… pourtant le ministre des affaires étrangères du Vatican a donné le LA en produisant un commentaire spécifiant que la Turquie avait vocation à entrer en Europe sur la base des négociations prévues par les 25.
    Comme quoi l’ost ou realpolitik chère à feu le Cardinal Willot de sinistre mémoire, n’est pas entièrement morte ! 🙁

Publier une réponse