Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

“O Crux, ave, spes unica”

En ce jour de l'exaltation de la Croix, un lecteur nous propose un extrait du Vexilla Regis, hymne latine de Venance Fortunat, évêque de Poitiers. Il tient son nom de la première phrase : « Vexilla regis prodeunt…» Chantée pour la première fois le 19 novembre 569 quand une relique de la Sainte Croix, envoyée par l'empereur byzantin Justin II à la requête de sainte Radegonde, fut transportée de Tours au monastère de Sainte-Croix à Poitiers. Durant la guerre de Vendée, il est choisi pour hymne de l'Armée catholique et royale qui le chantait avant les batailles.

 

Partager cet article

8 commentaires

  1. Le sous-titrage en latin est excellent pour bien suivre le chant. Mais les non-latinistes (ça existe) apprécieront peut-être la traduction (juxtalinéaire) en français: http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-5212836.html
    Une autre version (voix de femmes, texte et mélodie différentes, partition en neumes suivant le défilement du chant)
    http://www.youtube.com/watch?v=8fHVyO2DLA4

  2. ceux qui ont asssisté à la messe TV au Val de Grâce ont eu la joie d’entendre chanter le Vexilla Regis aujourd’hui.. j’ai eu les larmes auxyeux en l’entendant, et j’ai aussi pensé à mes aïeux chouans qui l’ont chanté en s’offrant pour Dieu et le Roi…pour une foisj’étais heureuse d’être obligée de regarder la messe chez moi! Puissent nos petits-enfants marcher derrière l’étendard sacré pour défendre la France catholique ,et merci au clergé du Val de Grâce d’avoir chanté cette antienne,encouragé par Mgr Luc Ravel…..

  3. Le Vexilla Regis est chanté 365 jours par an à la procession des franciscains au Saint Sépulcre de Jerusalem depuis 1000 ans !
    La procession suit cet itinéraire:
    I. A l’autel du St Sacrement;
    II. A coté de la Colonne de la flagellation;
    III. A la Prison du Christ;
    IV. A l’autel du partage des vêtements du Christ;
    V. Dans la Crypte du recouvrement de la Croix;
    VI. A la chapelle Sainte Hélène;
    VII. A la chapelle du couronnement et des injures;
    VIII. Au lieu de la Crucifixion sur le Calvaire;
    IX. Au lieu où le Christ expira sur la Croix;
    X. A l’autel de Notre Dame des Douleurs;
    XI. A la Pierre d’onction;
    XII. Au glorieux Sépulcre de Notre Seigneur Jésus Christ;
    XIII Au lieu de l’apparition de Jésus à Marie Madeleine;
    XIV. A la chapelle de l’Apparition de Jésus ressuscité à sa mère.
    Cette cérémonie est très émouvante
    Le Vexilla Regis est chanté à la station VIII de la Via Crucis.
    plus de détails : http://www.saintsepulcre.custodia.org/default.asp?id=4265

  4. Cher Perry
    Cette hymne avant d’etre aussi celui de nos frères martyrs vendéens était l’hymne du peuple prenant la Croix , autrement dit le peuple des Croisés marchant vers Jerusaleme pour rétablir le libre accès au tombeau de Notre Seigneur .
    Mais ce que l’on sait moins et qui ne figure pas dans les citations de nos bobos contemporains se disant « Joyciens » c’est ce que nous dit James Joyce lui meme dans un passage de son livre « Portrait de l’Artiste en Jeune Homme »
    Au cours d’une conversation avec son ami Lynch sur « L’Esthétique » voilà l’échange entre Stephen l’artiste et son camarade Lynch (dans le livre Edition Folio :p. 305 )
    « -Naturellement , dit Lynch, . Après tout , malgré son intellect , Saint Thomas n’était pas autre chose qu’un bon gros moine…..
    – Qui sait ? dit Stephen avec un sourire , saint Thomas m’aurait peut-etre compris mieux que toi. Il était poète lui-meme Il a écrit un hymne pour le Jeudi Saint . Cela commence par les mots :Pange lingua gloriosi .
    On dit que c’est le chef d’œuvre de l’hymnaire. C’est un chant complexe et apaisant. Je l’aime beaucoup ; mais aucun hymne n’est comparable à ce funèbre et majestueux cantique processionnel, le Vexilla Regis de Venantius Fortunatus .
    Lynch se mit à chanter , doucement et solennellement , d’une voix basse et profonde :
    Impleta sunt quae concinit
    David fideli carmini
    Dicendo nationibus
    Regnavit a ligno Deus.
    – ça , c’est énorme ! dit-il d’un air heureux . Une musique énorme » …
    (PS: Ne devrions nous pas nous aussi en faire notre hymne essentiel?)

  5. On dit UNE hymne.

  6. A Yvon
    Oui ! pour les chants d’église on dit “UNE HYMNE” ce que j’ai appris récemment ….et que parfois j’oublie …j’aurai du écrire HYMNE ESSENTIELLE
    Ce que le traducteur de Joyce parait ignorer et le citant je n’ai pas jugé bon de le corriger.
    MERCI DE TA REMARQUE . AMITIÉS .

  7. En haut du socle du Calvaire de ND du Voeu à Hennebont Morbihan , très anciennement Croix de Paradis une gravure presque effacée inscit : c cieux ave epsilon + theta + XI + S unica , n’est-ce pas étrange

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]