Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Nul n’est de trop dans le diocèse de Bordeaux

Un lecteur m'informe :

R "Jeudi Saint [En fait, il s'agit du lundi Saint, NDMJ], le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a reçu tous les prêtres de son diocèse pour dîner. Prenant honnêtement acte des dernières décisions du pape (la levée d'excommunication des évêques de la Fraternité Saint-Pie X le 21 janvier dernier), il a donc veillé à convier tous les curés et prieurs catholiques exerçant un ministère dans les limites de l'archidiocèse de Bordeaux et Bazas, y compris le prieur de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X [site] qui a donc, pour la première fois, dîné avec ses confrères du diocèse ou d'autres communautés, notamment celles qui dépendent de la Commission pontificale Ecclesia Dei. Le cardinal s'est souvenu de la parole prononcée par Benoît XVI en France au mois de septembre dernier :

"Nul n'est de trop dans l'Église. Chacun, sans exception, doit pouvoir s'y sentir chez lui, et jamais rejeté".

Dans son homélie lors de la messe chrismale, lundi Saint, le cardinal avait dit :

"L’opinion publique et l’amplification médiatique ont été dures pour le pape et plus largement pour l’Eglise. Caricaturistes, journalistes et hommes politiques n’ont pas manqué d’en rajouter.  Un certain nombre de catholiques ont été blessés, se sont sentis atteints dans leur fidélité à l’Eglise. D’autres ont très mal vécu la violence avec laquelle a été traité le pape Benoît XVI. L’Eglise a vécu là une épreuve. […] Puisque nous sommes en pleine année paulinienne, permettez-moi d’évoquer la personne de Saint Paul dans un moment particulièrement difficile de sa mission, tel qu’il nous est relaté au chapitre 17 des Actes des Apôtres.

Paul arrive à Athènes, ce lieu prestigieux de la culture et de la philosophie, cette ville riche en écoles philosophiques et en étudiants. Athènes était un véritable carrefour et les athéniens étaient friands de nouveautés. Les Actes nous disent que «tous les habitants d’Athènes et tous les étrangers en résidence passaient le meilleur de leur temps à raconter ou à écouter les dernières nouveautés.» (Ac. 17, 21). C’est du « zapping » avant la lettre ! Paul s’est beaucoup investi dans l’annonce missionnaire à cette ville. Il soigne sa prédication, fait référence à la recherche philosophique grecque pour annoncer le salut apporté par Jésus Christ. Et c’est l’échec, l’échec presque complet. Paul va faire l’expérience, non seulement du refus de son message, mais de la dérision, de la moquerie, de l’ironie cinglante avec lesquelles une partie de ses auditeurs attaque sa personne : «Que veut donc dire cette jacasse (ce perroquet) ?» (Ac. 17, 18). […] Paul est amer. Il est blessé par les railleries. On a voulu le ridiculiser, lui et sa parole. Il est d’autant plus atteint qu’il avait beaucoup misé sur cette prédication à Athènes. Il semble bien qu’il soit passé ensuite par un moment de déprime. […] Paul a été blessé mais il n’a pas été annihilé. Comme il le dit lui-même, il a été terrassé mais non achevé (cf. 2 Cor. 4, 9). Alors, nous pouvons nous demander : d’où lui viennent sa force, son dynamisme apostolique, son ressort intérieur ? Ils sont un don de Dieu qui s’enracine pour Paul dans sa foi en la présence et en la puissance du Christ ressuscité. Pourquoi avoir peur,  se laisser envahir par le découragement, l’amertume, l’angoisse du lendemain ? Le Christ est là présent. Son Esprit est à l’œuvre. Il nous donne des signes de la puissance transformatrice de sa Résurrection. […] Si Dieu est à l’œuvre, pourquoi avoir peur ? Si «Dieu est avec nous, qui sera contre nous ?» (Rm. 8, 31)"

Michel Janva

Partager cet article

13 commentaires

  1. Un bel (et trop rare) exemple de fraternité sacerdotale.
    En ces temps de haine et de diabolisation, annonciateurs de persécutions contre l’Eglise et contre la vraie Foi, c’est une bonne nouvelle. De plus.

  2. J’espère que ce n’est pas un poisson d’avril… Si c’est vrai, je trouve cela courageux et magnanime. Un acte sans doute pacificateur dont l’Eglise DE France a besoin.

  3. Très beau message !

  4. Bravo!

  5. Mais… Je ne comprends pas l’hostilité entre les catholiques.
    Je vis à l’étranger, à Hong Kong.
    Je vais à la Messe tridentine.
    Le Cardinal Zen Ze-kiun nous a demandé de manière formelle de venir prier pour Benoît XVI, voici 15 jours, dans la cathédrale de l’Immaculée Conception et bien sûr nous sommes allés joindre nos prières à celles de tous les catholiques.
    Hier, le cardinal Zen est venu célébrer la Messe de Pâques dans notre église, selon le rite de St Pie V et a partagé son repas avec nous tous.
    Les «affaires», telles celle du préservatif, n’ont pas fait l’objet de la moindre discussion. Personne ici n’a relevé. Ni la communauté, ni la presse, ni les autres médiats, à aucun moment.

  6. Bravo Monseigneur et merci pour cette superbe homelie qui est un encouragement pour l’église et pour les fidéles .Pourquoi avoir peur ? Nous sommes sure que l’église triomphera.

  7. Cette invitation du prieur de la FSSPX par l’archevêque de Bordeaux serait donc la 2ème bonne nouvelle de la journée.
    C’est une belle attitude. Surtout quand on pense à l’un de vos poissons d’avril.

  8. Bravo Monseigneur ! Que votre exemple serve à tous nos pasteurs.

  9. C’est très bien de la part du Cardinal Ricard.
    On ne pouvait pas se sentir atteint ou déstabilisé par les offenses faites à Benoit XVI parce que notre pape restait serein, qu’il l’avait en quelque sorte prédit, qu’il continuait son chemin sans se laisser distraire.

  10. Un grand merci

  11. Bravo au cardinal Ricard !

  12. Avec un peu de retard , je m’associe de tout coeur aux remerciements précédents.

  13. Es evidente, esta haciendo méritos, pero ¿en favor de quién?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services