Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

#NuitDebout : “Quand la gauche naufragée mime sa renaissance”

A-NUIT-DEBOUT-PLACE-DE-LA-REPUBLIQUE-640x468"Nuit debout", cette pâle copie des courageux et endurants Veilleurs et Sentinelles, qui eux, savent pourquoi ils sont debout et ont l'intention de le rester, fait couler beaucoup d'encre. Voici l'analyse d'Ivan Rioufol :

"La gauche subclaquante envoie ses derniers feux artificiels. Le paradoxe est de la voir envahir l’espace politique et médiatique à mesure de son essoufflement. Tout sonne creux dans la mise en scène de sa prétendue renaissance, qui tente de masquer son naufrage. Le barnum est soutenu à bout de bras par les médias énamourés qui feignent de croire en l’immortalité du camp du Bien, sans comprendre qu’il expire sous le poids de ses propres mensonges. Les bourgeois progressistes, que moquaient déjà Marcel Aymé dans Travelingue, persistent eux aussi à chercher l’audace et inventivité chez ceux qui les méprisent. Les voilà ces jours-ci qui, à l’instar de Nathalie Kosciusko-Morizet, se tordent les doigts d’admiration devant les solennelles platitudes de Nuit debout. Le pilonnage journalistique veut persuader l’opinion que ces centaines de jeunes, produits de l’idéologie pacifiste et égalitariste, sont en train d’inventer une dynamique insurrectionnelle. En réalité l’élan ne prend pas, en dépit des bonnes fées qui se bousculent autour du berceau. Les violences et les détériorations commises par l’extrême gauche sont aussitôt oubliées par ceux qui, jusqu’au gouvernement, hurlaient au fascisme lorsque les milliers de jeunes de la Manif pour Tous piétinaient l’herbe de l’esplanade des Invalides. Manuel Valls dénonçait alors les "factieux" tandis qu’il reçoit ce lundi les représentants des organisations lycéennes et étudiantes pour tenter d’acheter la paix sociale. Les observateurs, qui prenaient plaisir à dénoncer l’homogénéité ethnique des opposants trop blancs au mariage homosexuel, ne s'interrogent pas sur l’absence des jeunes des cités dans le mouvement Nuit debout, cet avatar des Veilleurs. Bref, ce deux poids deux mesures résume les pratiques détestables de cette gauche qui s’accroche au pouvoir et à ses médias. Ce faisant, elle asphyxie encore davantage une société civile éruptive qui, majoritairement, a basculé à droite mais qui n’arrive toujours pas à se faire entendre. Ce déséquilibre, qui va encore laisser à François Hollande, jeudi soir à la télévision, l’occasion de parler pour ne rien dire, ne peut évidemment durer."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

19 commentaires

  1. Nuit : du verbe nuire.

  2. Ces quelques centaines de gauchistes servent de fausse vitrine à ce gouvernement avide de croire que la France est devenue idéologiquement de gauche. Il a les yeux de Chimene pour se mouvement faussement spontané, car il illustre bien son besoin forcené et irrépressible de déconstruire notre pays. A ses yeux, quelques individus louches ont plus d importance que plus d un million de français de souche , manifestant sans casser et en se comportant de façon adulte , raisonnable et responsable. 2017 n apportera rien si on n en prend pas conscience de ce changement , voir de cette bascule idéologique vers le chaos et l anarchie , sous les regards bienveillants de l oligarchie régnante et apatride.

  3. * Invité de France Info, le Premier secrétaire du PS estime que «tant que c’était bon enfant, on pouvait tolérer, mais depuis quelques jours la violence s’est invitée». «Dénoncer n’est pas interdire, explique-t-il encore. Il faut tolérer Nuit Debout mais l’encadrer, il faut que les forces de l’ordre soient là». Et Jean-Christophe Cambadélis précise : «Il faut des CRS debout .»
    * Aurélie Filippetti Sur RTL, la députée PS proche des frondeurs minimise l’évacuation du matin rappelant que « tous les matins, on demandait à ces militants de partir ». Elle appelle à la poursuite du mouvement «Il faut que ça puisse se passer dans le calme, mais que ça puisse se passer » insiste-t-elle, jugeant que toutes les discussions qui y sont organisées font « partie du débat démocratique ».

  4. On ne saurait être plus clair. Vivement 2017, que l’effondrement de la gauche se réalise.

  5. si,si, ça peut durer longtemps, puisque la fausse opposition UMP-LR soutient passivement le PS, faux gouvernement, tous ensemble unis dans leurs trahisons, félonies et impostures.

  6. Hollande démission! En 2013 comme aujourd’hui c’est le seul préalable au relèvement du pays, nous pourrions gagner un an ! Mais il préférera être nuisible jusqu’au bout.

  7. Tout à fait d’accord avec cette analyse .
    Encore quelques temps et cette gauche et gauche -extrème ( mondialiste immigrationniste ,anti France ) va bientôt terminer son existence au “quai de la rappée” IML )
    Maintenant que le fait est acquis comment manœuvrer pour remporter les présidentielles.
    Une idée qui n’engage que moi.
    Partons du constat suivant :majoritairement le peuple français penche plutôt à droite.
    je parle là bien évidemment de la droite des valeurs ,qui n’a rien à voir avec l’actuelle ,totalement soumise à Washington ,Bruxelles et Berlin.
    Si l’on désire ardemment – et non pas faire semblant – gagner ces élections , il faut non pas une union nationale -trop de personnalités politiques de divers bords ont trop trahi – mais réaliser l’union des patriotes.
    Mais des vrais ,des tatoués ,des vrais de vrais ,et non pas faire une union nationale avec des personnages du genre Cambadélis, Juju, Harlem Désir ,pour ne donner qu’un exemple.
    Il faut donc que les vrais “chefs ” des partis patriotiques se réunissent.
    Pour être efficace et crédible aux yeux des patriotes des personnalités telles que R Ménard, Philippe de Villiers, e Zémmour et d’autres Nicolas Dupont Aignan ,Marine le Pen et sa nièce doivent se réunir tous ensemble ,puis parmi eux se Choisir “le Chef ”
    Le chef qui entrainera dans son sillage le peuple français ,et ainsi fout…en l’air tous ces sagouins qui polluent la patrie depuis 40 ans!!!
    Car ,si “l’union sacrée ” ne se réalise pas , nous aurons comme Président “le meilleur d’entre nous ” !!!!!
    Là ,je me mets sérieusement à la boisson .
    Bien évidemment , désigner et se choisir un Chef et le servir ,nécessitera à certaines personnes – y compris de premier plan à s’effacer .
    Il faut se rendre à l’évidence que le FN à peu de chance de réaliser les 51% à lui tout seul.
    En revanche “une union sacrée ” fruit du travail et de la réflexion de personnes de tout premier plan moral , patriotique, a des chances certaines.
    L’état d’extrème gravité de la situation de notre pays l’exige .
    Soit les différents chefs de partis politiques patriotiques s’unissent et se choisissent leur champion ,soit il laisse leur égo les dominer ,et ils partent alors en rangs dispersés.
    Et là encore une fois ,le FN est le champion du monde du premier tour ,et au deuxième…ça coince !!!
    Il semblerait donc que le sursaut indispensable pour le salut de la patrie exige une telle manœuvre.
    C’est ça le coup de génie comme le dit si bien le chroniqueur de Bd Voltaire !!!
    “Toute maison divisée est appelée à disparaître ”
    http://www.bvoltaire.fr/christopheservan/2017-duel-francais-meritent-cest-macron-contre-menard,249790

  8. La république N°5 est en train d’agoniser.

  9. A écouter, le discours du député de gauche Azerot à l’Assemblée Nationale contre le mariage homosexuel.
    https://www.youtube.com/watch?v=n9gsfIBOo5w

  10. Une gauche mourante qui cherche à récupérer les modes d’action inventés par la jeunesse catholique : qui aurait cru qu’une telle chose soit possible, il y a à peine 5 ans ? C’est évident que ça sent le sapin pour la gauche française…

  11. Avec “Nuit Debout” la réflexion s’enclenche tout de même sur l’emploi , la finalité des études, mais aussi sur la dérive libérale, la mondialisation et l’environnement.
    Il y a comme une sorte de remise en question d’un certain “espoir à gauche” tant les partis “à l’ancienne” sont désormais inaudibles ou traitres.
    Mais cette “extrême gauche”, qui semble avoir carte blanche, alors que nous sommes en état d’urgence, est quelque peu suspecte ! On retrouve d’ailleurs un soupçon semblable envers ces terrorises Daesh (donc luttant avec l’Otan contre la Syrie) qui auraient voulu parait-il s’attaquer à Civitas. Si cela avait eu lieu, c’était la confirmation qu’un lien existait vraiment entre Daesh et les mondialistes, bien connus pour être anti-chrétiens.

  12. C’est bien Yvan, comme d’habitude, tu pourfends la gauchie socialie, et les bobos, mais tu retourneras comme toujours à la niche sarkozyste à temps pour les élections, car ce faux-nez là, qui sait pourquoi, tu continues d’y croire.

  13. Désolééééé mais …. même si je voudrais bien vous suivre dans votre analyse , rien à faire . Les médias continuent leur ignoble travail de sape , et le message passe auprès des millions d’ahuris qui gobent gentiment ce qu’ils leur rabâchent en permanence . Autour de moi , on applaudit au retour de Mai 68 , les “jeunes” se sont pris en main , la gauche , la vraie , la bonne , la gentille , la douce , est enfin de retour …. On va voir ce qu’on va voir ! Tout le monde signe la pétition pour soutenir ces courageux “deboutistes” , et la vie est belle! Voilà ce que j’entends ! C’est à pleurer , mais c’est ainsi. Et encore une fois , désolé de vous saper le moral …. mais je crois qu’il vaut mieux rester lucide ! C’est pas gagné !

  14. @ Alpin
    C’est une utopie : pour rassembler les patriotes comme vous dîtes autour d’une union – parti, vous devez transcender les clivages. Or, c’est impossible sans idée transcendante : le patriotisme n’est pas suffisant.
    Vous mettez simplement une évidence au clair : le système des partis ne peut convenir (ni à la situation actuelle, ni vraiment à la situation normale).
    Un chef qui transcende doit être au-dessus de la mêlée, et ce, avant son arrivée au pouvoir. Sinon, il ne reste que, comme aujourd’hui, un chef de bande qui a réussi.

  15. Triste à mourir ce vieux plat réchauffé d’un nouveau mai 68.
    Triste à mourir la réponse PS: des sous, des bourses, des formations plus longues, un an de plus payé à ne rien faire..Un traitement superficiel du chômage des jeunes.
    Triste aussi les sourires béats de nos ministres (Ah!! NBKacem émerveillée) évoquant avec une tendre nostalgie ces nuits debout qui devaient leur rappeler les leurs..car tous sont issus des mouvements et mutualités étudiantes…
    Triste aussi ce deux poids deux mesures qui reste en travers de tous les veilleurs qui ont passé leur nuit en GAV..pour avoir seulement tenu un livre debout.
    IL y a des “debout” devant lesquels on s’incline et des “debout” que l’on met en tôle.
    Pour qui sonne le glas?

  16. Symptomatique : sur là photos du désordre, de la saleté, un laissez-aller général. La gauche dans son jus…

  17. @ Alpin :
    Entièrement d’accord avec vous sur le principe ! Mais pour la pratique, je vous propose une idée : imitons Philippe de Poitiers, 2e fils de Philippe le Bel, qui en 1316 réunit les cardinaux à Lyon en les murant dans une église, avec comme seule possibilité de sortie l’élection d’un pape (ça sera le français Jacques Duèze, Jean XXII)…
    Faisons pareil avec la droite patriote : tous enfermés dans une pièce avec pour seule issue, la désignation du “chef”, un chef de guerre pour mener la campagne des présidentielles de 2017 !

  18. A mon avis le “barnum” médiatique autour de la “loi travail” n’est pas du tout le fruit du hasard ou de médias gauchistes “énamourés”. De même que la divulgation simultanée des “Panama papers” (le vieux serpent de mer de la lutte contre les paradis fiscaux).
    Le but de tout cela est de détourner l’attention et la colère populaire du projet qui menace vraiment la France (et l’Europe): le Traité transatlantique dont les négociations arrivent à terme et dont une première mouture vient d’être mise-à-disposition de nos élus (bien que l’expression soit abusive tant les conditions de consultation sont kafkaïennes).
    Nous sommes face à un exercice d’ingénierie sociale de grande ampleur.
    C’est à cela que servent les médias et tous les organismes de gauche et d’extrême gauche, financés par le Système.
    En ce qui concerne les syndicats par exemple, je sais de source directe que la CGT reçoit des détournements de fonds européens massifs (via des associations bidons). Le traité transatlantique étant négocié (en secret) au sein des institutions européennes, je fais un lien entre les deux. De fait, les grèves et autres mouvements ne sont dirigés que contre le projet de “loi travail”, alors que les syndicats ne peuvent ignorer les implications gigantesques du Traité en cours de négociation qui rendent insipide le projet de loi El-Khomeri.
    C’est dans ce but que la jeunesse à été mobilisé d’entrée de jeu: Ils sont complètement ignorants (non seulement du contexte global mais, en général, du contenu de loi aussi), totalement manipulables ainsi que plus longtemps mobilisables (trop contents de rater les cours!) que leurs aînés, ce qui permet d’entretenir le buzz médiatique.
    Cet ouragan médiatique est à rapprocher de celui que subit le Cardinal Barbarin, victime d’une vengeance pour son engagement contre le “mariage” gay.
    Même si les attaques proviennent de l’Elysée, elles ont certainement une origine plus lointaine et sont à resituer dans un contexte plus général.
    Cette “affaire Barbarin” a été précédée, depuis la période de Noël, d’une campagne de films et publicités américaines pro-LGBT et pseudo-féministes (Carol, Danish girl, Meetic, Always, … ) et d’une production hollywoodienne anti-catholique, traitant de la pédophilie dans l’Église, ayant bien-sûr reçu l’Oscar du meilleur film.
    Les scandales de pédophilie ont pour but de discréditer l’Église dans son enseignement moral.
    Les lois ultra-libérales en matière sociétale (Théorie du gender et ses dérivés) font partie intégrante ce projet de monde globalisé avec une société liquide, où rien n’arrête le commerce et où l’Homme devient lui-même une marchandise.
    Pour l’instant, l’Église est la seule à résister.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!