Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

#NuitDebout éjecte violemment les #Veilleurs d’une place PUBLIQUE parisienne

Donc la Place de la République a bel et bien été privatisée par la gauche sectaire…


 


 


 

 


 


 


  


 

Partager cet article

27 commentaires

  1. Les petites frappes de gauchistes ont oublié les slogans de leurs aînés : “Peace and love”.
    Un autre slogan soixante-huitard proclamait que “La bourgeoisie n’a pas d’autre plaisir que de les dégrader tous”, En le paraphrasant, ces voyous pourraient dire “Les bobos n’ont pas d’autre plaisir que de dégrader tout”.

  2. Je ne comprends pas pourquoi les Veilleurs ont eu cette idée saugrenue et même dangereuse d’aller s’installer près des gauchistes de Nuit debout ?
    Est-ce que cela était pour faire le buzz, pour se prendre des claques et jouer les martyrs ?
    En tout cas la recherche de convergences avec des crasseux violents d’extrême gauche n’a aucun intérêt politiquement, stratégiquement, médiatiquement…
    Les gauchistes, il ne faut les fréquenter qu’en position de force en prévoyant toujours l’affrontement physique avec eux…

  3. Comme une odeur de “nuit de cristal, debout”
    Les “fachos” intolérants et violents ce sont eux !

  4. L’idée des Veilleurs semble être un coup politique : à la veille de la Présidentielle, c’est rappeler aux Veilleurs et à ses sympathisants que la Gauche dans toute sa pluralité est en majorité sectariste vis-à-vis de la communauté chrétienne. Autrement dit, Mélenchon ne fera pas les 14 à 15 % comme annoncés mais sera plutôt autour de 8%.

  5. La gauche a toujours été totalitaire et violente !
    Alors, aucun étonnement de la part de ces descendants des coupeurs de têtes, de ces héritiers de ceux qui ont fait 100 millions de morts…

  6. Tout à fait d’accord!cela fait des mois que je dis que les fascistes sont ce gouvernement et tout ce qui en découle!!On se demande QUAND tout cela va s’arrêter???Naturellement les télévisions officielles ne disent pas un mot de ce genre de problème!!Ils préfèrent rediffuser a longueur de journée toujours les mêmes informations qui leur sont imposées sans se poser de question!!!

  7. Il ne faut pas confondre les antifa dégénérés qui ne cherchent qu’à péter la gueule des gens et le mouvement Nuit debout qui se veut pacifique. J’étais à Nuit debout ce soir avant de rejoindre les veilleurs, et un homme a demandé au micro que le mouvement s’ouvre aux autres partis, opinions,…qu’il accepte de parler et d’écouter des points de vue differents

  8. …et tout le monde a applaudi ! Il ne faut pas faire l’erreur de confondre les casseurs et toute une jeunesse française qui désire un vrai changement politique !

  9. Ben tiens ! Quand j’allais sur fdesouche, les internautes se limitaient à negro bougnoule raton ect ect….Mais pour eux les antifas et l’extrême gauche c’eest des personnes cool car ils sont de race blanche …C’est bien pour ça que je laisse tombé avec ce genre de raisonnement, la révolution et l’opposition à la gauche et l’extrême ce n’est pas pour aujourd’hui,ni demain ni après demain vu le QI et le courage de ces cyber-warriors !

  10. maintenant, les points sur les i ont été mis

  11. En réalité, le rassemblement ne s’est pas fini quai de Valmy. Il s’est simplement déplacé rue de la Fontaine au Roi, juste à côté du café “La Bonne Bière” qui avait été visé le 13 novembre. Nuit Debout revenue à la charge, l’agression a été encore plus violente.
    La police refusant d’intervenir et pour mettre fin à la chasse à l’homme, la veillée a donc fini à l’Assemblée Nationale, sous l’œil vigilant de factionnaires patibulaires.
    Nuit Debout n’a pas ménagé les coups. Il y a eu au moins un blessé parmi les veilleurs. Du matériel, appartenant aux veilleurs ou aux journalistes présents, a été brisé.

  12. Les veilleurs sont trop mous. Qu’ils se défendent!

  13. Quand nos Veilleurs verront-t-il que le temps de la sentinelle quoique nécessaire n’est plus suffisant ?
    C’est le temps de l’action douce, légale, pacifique mais ferme, résolue, forte, raisonnée, organisée et ordonnée qui est advenue sinon ce ne sont que des bobos face à d’autres bobos.
    “Ne pas subir !” était la devise mise en oeuvre par de Lattre de Tassigny pour reconquérir la France contre les forces ennemies.

  14. Il fait être plus que naïf pour imaginer que la gauche, l’extrême-gauche, les potes de Valls and co, sont démocrates et respectueux des autres……Il y a vraiment un problème de formation. Ces gentils veilleurs sont plus utopistes que les socialos, quelle pitié.

  15. C’est la vision de la démocratie des tyrans au pouvoir depuis deux siècles en France.

  16. Il y a tellement mieux a faire que de chercher a concilier l’inconciliable. Les mouvements tel que LMPT, veilleurs, sentinelles, ont besoin de s’ouvrir aux millions de Français tenus a l’écart, dans les quartiers, les villages, depuis le fin fond de la Corrèze. Informer, tel que le fait Vigi Gender avec son livret, informer sans cesse.

  17. La ” stasie ” est en place , la gauche étale son intolérance vis à vis des Chrétiens et les petits ” blancs “au QI d’huîtres qui se sont emparés des lieux ne supportent que ceux qui sont d’accord avec eux …Quant aux veilleurs dont je partage les idées et qui ont toute mon admiration ,ils auraient pu choisir autre chose que la ” provoc “…en optant pour cet endroit aux risques d’attraper des maladies vu l’état des lieux dans lequel croupit l’élite fort représentative d’une gauche décadente que le gouvernement laisse agir de cette façon au nom de la sacro sainte liberté d’expression …

  18. Madeleine : les “pacifiques” de Nuit debout ont-ils suivi les Veilleurs pour manifester leur solidarité devant la violence exprimée par ces quelques “antifas dégénérés” ?

  19. Les veilleurs, aussi naïfs que la boboïtude d’avant-guerre qui voulait “discuter avec Hitler”.
    Maintenant, quand les veilleurs se sont retrouvés à soixante face à une vingtaine d’antifas, ils auraient pu, et dû, renoncer à tendre la joue gauche après la joue droite et taper dur dans la gueule des gauchofachos.

  20. tiens curieux (?) non ? pas surpris , cela rappelle copier coller les “prières de rue” , normal çà sort du même tonneau puant l’huile !

  21. C’est bien Winston Churchill qui disait que “les fascistes de demain se feront appeler anti-fascistes” ?
    De toute façon, avec la justice et les merdias actuels, les choses ne sont pas prêtes de changer ! Les Veilleurs ont été bien trop naïfs, à la limite stupides d’avoir cru ou espérés dialoguer avec ces tordus de nuit debout !
    Il faut diffuser au maximum sur internet des infos, des images, montrant toute la violence haineuse de l’extrême gauche, qui cherche à tout prix l’affrontement pour voir un des leurs rester sur le pavé, afin de pouvoir hurler au fascisme…
    De toute façon, avec ces malades, il faudra tôt ou tard employer la force, et même la violence pour en venir à bout…
    Une seule formation politique en a les capacités mentales, parce que la violence est dans ses gênes : les communistes… je parle des “vrais”, restés staliniens, qui ont une horreur absolue du désordre… qu’ils n’ont pas décidé.

  22. A quoi cela sert-il d’aller dialoguer avec ces gens là?
    On ne discute pas avec une brouette, on la pousse!!

  23. Gros .on contre gros niais. Mais que fais Sens Commun ? Vite une communiqué…

  24. Combien touchent-ils pour semer le b… se sachant protégés par des crapules haut placées ?
    Il est clair qu’ils sont stipendiés pour empêcher les ennemis de nos Ennemis d’agir vu l’approche du matraquage électoral. Les crapules assurent et assument leurs arrières, les truquages électoraux futurs se mettent ainsi en place.
    Joe Dalton premier sinistre en place pourrait-il nous expliquer avant de foutre le camp ?

  25. Liberté ..égalité …fraternité …
    où ça ?
    Moi je vois des jeunes trouducs excités en overdose de drogue !

  26. Ces jeunes de “nuit debout” sont obnubilés par le monde de violence qui hante les médias, la TV, les jeux vidéos et autres PSP… Pour les côtoyer il va falloir se référer au film “Il était une fois la révolution” de Sergio Leone. James Coburn disait à celui qui était prêt à l’agresser : “attention, si tu me frappes, je tombe. Et si je tombe les cartes de ce pays sont foutues…” (il ouvre son blouson cachant une ceinture d’explosifs…).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]