Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Noyautage au Parti Radical ?

A l'approche du congrès du Parti Radical le 5 juillet, qui désignera le nouveau patron du parti, le nombre d'adhérents du parti valoisien aurait progressé de 10 000 à 13 098 en à peine deux mois.

En Meurthe-et-Moselle, une douzaine d'adhésions ont été payées avec la même carte bleue. Dans le Var, 18 autres adhésions récentes ont la même particularité. En Martinique, 123 adhérents se sont inscrits en même temps, et après la clôture des listes électorales. On y retrouve même jusqu'à sept membres d'une même famille. Même soupçons à Clichy (92) où toute la section locale du Parti radical de gauche (PRG) s'est convertie au radicalisme valoisien, en payant 22 cotisations d'un coup avec une même carte de crédit.

Le sénateur UDI Yves Pozzo di Borgo déplore «une vraie tradition du Parti radical». Il juge  que ce genre de problèmes affecte la plupart des grands partis politiques français.

«En France, la Constitution interdit que l'État soit garant dans les élections internes des partis comme aux USA. Et, à chaque fois, il y a des soupçons d'irrégularités: voyez par exemple les cas Aubry-Royal en 2008 ou Copé-Fillon en 2012. C'est une vielle culture au sein de nos partis».

Partager cet article

4 commentaires

  1. tempête dans un dé à coudre …

  2. En, les partis sont régis par la loi sur les associations, selon leurs statuts et les règles de fonctionnement décrites dans ces statuts : un adhérent peut donc aller en justice.
    Viens de lire qu’une adhérente UMp s’oppose devant les tribunaux à la nomination de la troïka. Verrons bien.

  3. J’avoue ne pas saisir. Qui peut bien avoir envie de noyauter ce micro-parti, courroie de transmission des francs-macs au parlement ?

  4. “C’est une vielle culture au sein de nos partis».
    une vieille tradition mafieuse en somme! et ce dont beaucoup s’accommode puisqu’elle perdure.

Publier une réponse