Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nouvelle enquête contre Nicolas Sarkozy

Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête préliminaire sur le paiement par l'UMP des pénalités infligées à l'ancien président après l'invalidation de ses comptes de campagne en juillet 2013. L'enquête vise un éventuel «abus de confiance» au préjudice de l'UMP et le chef de «complicité et recel» de ce délit.

La justice devra donc déterminer si la prise en charge de ces frais par l'UMP est légale ou non.

Le PS espère ainsi lui barrer la route du retour et accroître la confusion à l'UMP. L'endettement de l'UMP est proche de 80 millions d'euros.

Partager cet article

22 commentaires

  1. Le parquet de Paris a-t-il la notion du ridicule ?.
    l’anti sarko le plus forcené va finir par se poser des questions ! et çà c’est un exploit

  2. En la circonstance, ce n’est pas le PS, mais les membres du triumvirat + Chatel, qui peuvent être accusés d’une certaine partialité.
    En effet, le parquet ne s’est pas saisi tout seul. Il l’a été par les commissaires aux comptes de l’UMP.
    S’agissant de la légalité du paiement de l’amende, il y a deux écoles :
    -ceux qui disent que, à l’image du code de la route, la sanction doit être personnelle.
    -ceux qui disent que, à l’image d’un salarié, c’est au titulaire de la carte grise (en l’espèce l’entreprise) d’assumer le coût d’erreurs “personnelles” de son employé.
    La question, va donc être de savoir quelle école va gagner ici.
    En l’espèce, la question va donc être de savoir qui était le titulaire du compte de campagne ouvert par N. Sarkozy. S’agissait il de lui-même ? Ou de l’UMP ?
    J’aurai tendance à penser, à l’image de Bruno Cohen Bacrie, que “en matière de financement électoral, le candidat tête de
    liste est le seul responsable de son compte de campagne. Il engage sa responsabilité électorale, financière et pénale. Les sanctions des irrégularités le concernent au premier chef. Le compte de campagne qu’il signera et déposera est de sa responsabilité, elle n’engage pas celle des spécialistes dont il s’est entouré (expert-comptable, mandataire financier, trésorier de la fédération)”

  3. S’il avait été élu en 2012 … on aurait rien su de tout cela et on aurait probablement déballé le linge sale du PS .
    Ce sont les vainqueurs qui écrivent l’histoire …

  4. Acharnement d’une justice aux ordres du PS.

  5. Comment peut-on s’endetter d’une telle somme ?
    Parce qu’on pense pouvoir la récupérer.
    Mais comment ? That’s the question.

  6. Là honnêtement on nage en plein délire judiciaire.
    @seb, très bonne analyse de la situation.
    Personnellement je suis plus pour la responsabilité de parti.

  7. @za
    Non, il ne faut pas penser ainsi. C’est le commenatire de @seb qui analyse justement la situation.
    Quand un élu dans autres types d’élections, voit son compte rejeté et si des irrégularités graves sont constatées, son élection peut être invalidée. Cela prouve bien que c’est le candidat, ou le tête de liste qui porte la responsabilité des comptes.
    Ce serait trop facile si des chefs d’entreprises par exemple, falsifaient leurs comptes pour dire ensuite : c’est mon comptable le responsable. Cela peut arriver, mais c’est un peu comme les Poissons Volants d’Audiard : ils ne constituent pas la majorité du genre.

  8. Que Sarkozy paye ou que l’UMP paye, ces deux-là doivent en définitive des comptes à la France.
    L’un comme l’autre ne représentent de toutes façons plus que le passé, entaché de corruption, de mépris du peuple, d’affairisme et de mondialisme de la pire espèce (déchristianisé et apatride). A la poubelle…

  9. On remarque que Sarkozy ne paie jamais rien et laisse toutes ses factures politico-financières aux francais d’abord, et à l’ump ensuite, chaque fois ,comme s’il trouvait normal de profiter de tout et de tous mais sans jamais bourse déliée pour sa pomme …..
    Et il y a des gens qui s’imaginent encore qu’on va se farcir 5 ans de plus avec les bobards et trahisons sarkozystes !

  10. @ MagikBus
    On a beaucoup plus de risque à se farcir 5 ans de plus de bobards socialistes !

  11. @ dédé
    Pourquoi ?
    loi Veil-Chirac-Giscard = UDF-RPR
    PACS = Chirac et Jospin
    Loi Léonetti = Chirac-Fillon
    Loi Taubira du PS = CUC de l’UMP
    Gender à l’école Sarkozy = ABC de l’Egalité PS
    On cherche une différence. Une vraie.

  12. Le RPR ancêtre de l’UMP était miné par la corruption. Juppé, de sinistre mémoire et ses sbires, ont seulement changé le nom du parti mais tous ces misérables de l’UMP ont continué leurs mauvaises manières.
    Je viens d’éclater de rire en lisant sur un autre site que Carayon (UMP)demandait au votants du FN de rejoindre l’UMP.
    Ce pauvre Carayon n’a pas plus de cervelle qu’une pastèque !
    Vu l’état de son parti, c’est plutôt une machine à fuir qu’à rejoindre.
    Et le PS est dans le même état sauf qu’étant au pouvoir, on n’en parle pas.

  13. En l’occurrence, l’affaire n’émane pas du PS mais de l’UMP elle-même ! Arrêtons de voir la main du PS partout, comme si Sarkozy était nécessairement une oie blanche, ce qui n’est évidemment pas le cas.

  14. @ dédé,
    ps ump même combat!! les risques sont les même! la preuve en est par cet article!
    entre la Peste et le Cholera…. vaux mieux tout réformer…

  15. Les adhérants, militants et sympatisants ont payé les frais de campagne rejetés par le Conseil Constitutionnel donc, même si le chèque a été fait par l’UMP ce n’est pas le parti stricto sensu qui a payé.
    Par ailleurs, je rappelle juste pour mémoire que Jean Louis Debré nourrit une énorme detestation de Nicolas Sarkozy et qu’il se venge bassement. De plus, jamais les comptes de campagne n’ont été invalidés dans leur totalité, noramelement ils n’auraient dû l’être que dans leur dépassement. Comme cela n’a pas été le cas, la campagne de Nicolas Sarkozy n’a pas couté un sou au contribuable.
    je note par ailleurs que la presse est bien silencieuse sur les “magouilles” du PS (Sylvie Andrieu à Marseille pour ne citer qu’elle en ce moment) et le maire EELV de Grenoble qui a créé une asociation pour placer de l’ argent dans les paradis fiscaux.Mais plus les choses vont mal chez nous plus on les enterre sous les affaires impliquant Sarkozy maintenant que le foot “c’est fini”.

  16. Voter semble être maintenant non plus élire un candidat qui porte vos valeurs et votre projet économique et politique mais bien “entre deux maux choisir le moindre…” et au deuxième tour le choix est limité !
    Je suis assez de l’avis de “Dédé” sur le sujet…
    Ce qui est intéressant c’est que dans cette enquête préliminaire sur le paiement par l’UMP des pénalités infligées à l’ancien président après l’invalidation de ses comptes de campagne en juillet 2013 on comprend mal ou est le problème.
    L’UMP c’est qui ?
    Ses adhérents ?
    L’Etat ?(et donc la participation de l’Etat provient du jeu démocratique et du nombres d’électeurs adhérents à ce parti non ?)
    Comment L’UMP fonctionne-t-elle ou dysfonctionne-t-elle avec ses finances?
    Que ses adhérents paye l’échec de leur candidat et un dépassement des frais de
    campagne via justement le parti ne me dérange pas … Que l’appel aux dons ait été suivi de mise à la main au portefeuille de certain me gêne peu!
    L’enquête vise, dites vous, un éventuel «abus de confiance» au préjudice de l’UMP et le chef de «complicité et recel» de ce délit.
    Abus de confiance vis à vis de l’UMP, mais qui fait l’UMP ?
    Ses adhérents savaient très bien pour quelle erreur ou échec ils payaient non?
    Madame Boutin qui se retrouve endetté du fait de son petit résultat aux européennes le sait bien quand elle parle d’appel aux dons…
    “Complicité et recel” ? Mais il n’y a pas eu de secret , tous le monde savait qu’il fallait renflouer l’UMP après ce redressement des comptes de campagne tardif (et impartial ?) et tous le monde savait que Mr Sarkozy n’allait pas pouvoir le faire sur ses biens communs…
    Autant dire que c’était ça ou la fin de l’UMP (objectif inavoué de ces attaques?)
    Seb dit que “En effet, le parquet ne s’est pas saisi tout seul. Il l’a été par les commissaires aux comptes de l’UMP”
    Quel est l’intérêt de se tirer ainsi une balle dans le pied!
    Si Monsieur SarKozy doit payer l’amende pour invalidation des comptes de sa campagne, le plus simple n’était-il pas de le lui demander et de ne pas la payer ?
    Et s’il y a litige sur le sujet , à mon avis l’UMP se fait bien plus de mal en portant l’affaire devant le juge qu’en réglant ce problème en interne non ???

  17. Voter semble être maintenant non plus élire un candidat qui porte vos valeurs et votre projet économique et politique mais bien “entre deux maux choisir le moindre…” et au deuxième tour le choix est limité !
    Je suis assez de l’avis de “Dédé” sur le sujet…
    Ce qui est intéressant c’est que dans cette enquête préliminaire sur le paiement par l’UMP des pénalités infligées à l’ancien président après l’invalidation de ses comptes de campagne en juillet 2013 on comprend mal ou est le problème.
    L’UMP c’est qui ?
    Ses adhérents ?
    L’Etat ?(et donc la participation de l’Etat provient du jeu démocratique et du nombres d’électeurs adhérents à ce parti non ?)
    Comment L’UMP fonctionne-t-elle ou dysfonctionne-t-elle avec ses finances?
    Que ses adhérents paye l’échec de leur candidat et un dépassement des frais de
    campagne via justement le parti ne me dérange pas … Que l’appel aux dons ait été suivi de mise à la main au portefeuille de certain me gêne peu!
    L’enquête vise, dites vous, un éventuel «abus de confiance» au préjudice de l’UMP et le chef de «complicité et recel» de ce délit.
    Abus de confiance vis à vis de l’UMP, mais qui fait l’UMP ?
    Ses adhérents savaient très bien pour quelle erreur ou échec ils payaient non?
    Madame Boutin qui se retrouve endetté du fait de son petit résultat aux européennes le sait bien quand elle parle d’appel aux dons…
    “Complicité et recel” ? Mais il n’y a pas eu de secret , tous le monde savait qu’il fallait renflouer l’UMP après ce redressement des comptes de campagne tardif (et impartial ?) et tous le monde savait que Mr Sarkozy n’allait pas pouvoir le faire sur ses biens communs…
    Autant dire que c’était ça ou la fin de l’UMP (objectif inavoué de ces attaques?)
    Seb dit que “En effet, le parquet ne s’est pas saisi tout seul. Il l’a été par les commissaires aux comptes de l’UMP”
    Quel est l’intérêt de se tirer ainsi une balle dans le pied!
    Si Monsieur SarKozy doit payer l’amende pour invalidation des comptes de sa campagne, le plus simple n’était-il pas de le lui demander et de ne pas la payer ?
    Et s’il y a litige sur le sujet , à mon avis l’UMP se fait bien plus de mal en portant l’affaire devant le juge qu’en réglant ce problème en interne non ???

  18. @ Logorrhée :
    Un parti politique fonctionne comme une association (avec plus de personnels):
    -1 Président : Jean-François Copé
    -Des Vice-présidents : Luc Chatel, Laurent Wauquiez, Christian Estrosi, Jean-Claude Gaudin, Brice Hortefeux, Roger Karoutchi puis (nommés en février) Hubert Falco, Rachida Dati, Hervé Gaymard, Christian Kert, Jean-François Lamour, Jean-Paul Fournier, Jean-Pierre Audy, Guillaume Peltier, Jean Leonetti, Thierry Mariani, Patrick Ollier et Bernard Perrut
    -Des Secrétaires généraux : Michèle Tabarot et Valérie Pécresse
    -Des Secrétaire généraux adjoints : (nommés en février, sauf pour le premier) Marc-Philippe Daubresse, Valérie Boyer, Franck Riester, Dominique Dord, Michel Herbillon, Philippe Dallier, Geoffroy Didier, Éric Berdoati, Camille Bedin, Fabien de Sans Nicolas, Marie-Louise Fort et Guy Geoffroy.
    -Un Trésorier : de 2002-2010 : Éric Woerth, 2010-2012 : Dominique Dord, 2012-2014 : Catherine Vautrin et depuis juin 2014 : Jacques Laisné (désigné par la direction collégiale de l’UMP : triumvirat + Chatel)
    Dans une telle association, c’est le trésorier qui a la main sur les finances et
    c’est la commission de “contrôle” des comptes (en vérité, elle ne contrôle rien, elle ne fait que valider les comptes qu’on lui présente) qui donne un “bon point” (ou pas) au trésorier.
    Ses membres étaient des bons amis, en règle générale, de M. Copé ou M. Dord (qui était trésorier pendant la période incriminée). Rappelons à cet égard que le brave homme est maire d’une ville où la gestion financière est loin d’être optimale.
    http://www.aixlesbains.info/2014/06/une-explication-possible-sur-la-mauvaise-gestion-des-comptes-de-lump/
    Depuis, le brave Dord a été remplacé ainsi que l’ensemble de la “direction Copé”. Ce, par la nouvelle équipe qu’on sait, qui a une dent (assez claire) contre le “retour” de M. Sarkozy.
    Pourquoi saisir la Justice ? Parce que politiquement, c’est tout bénéfique et çà permet à la direction de mettre du baume sur la violation des status.
    Et peut être aussi parce que, lorsqu’un candidat est conduit à passer outre les bornes posés par la loi, en matière de budget consacré à sa campagne électorale, il ne risque pas seulement une “amende” (financière) mais aussi une inéligibilité. Ce qui, bien évidemment, ne peut que faire les affaires du triumvirat uni contre un ennemi commun ! (Lesdits membres du triumvirat sachant très bien ce qu’un “retour” du brave Sarko à l’UMP signifierait pour eux-mêmes!)
    Au contraire de M. Chirac, qui a pu (sans doute) faire tout et son contraire, sans risquer de voir un jour ses petits secrets dévoilés sur la place publique, M. Sarkozy a construit son autorité sur la peur et sur un système de clan.
    Ceux qui n’en sont pas (et ils sont nombreux) ont toutes les raisons de craindre son “retour”. (Non pas à la présidence de la République mais bien à celle de l’UMP)
    C’est pourquoi ils ont fait tout leur possible (sous la présidence Copé) pour obtenir des primaires y compris pour l’ex président. C’est pourquoi aussi, ils ont pris la tête du parti en donnant en pâture M. Copé. (Qui le méritait probablement, mais ils auraient fort bien pu rester passifs si cela allait dans leur intérêt)
    Et c’est pourquoi, désormais, ils s’efforcent d’envoyer M. Sarkozy derrière les barreaux ou de le mettre (en tout cas) dans une situation telle qu’il ne sera pas en mesure de se présenter en octobre pour la présidence de l’UMP.
    Si cela avantage (et encore) M. Hollande, tant mieux pour lui. Mais les premiers gagnants d’une telle politique, sont les membres du triumvirat + Chatel eux-mêmes.
    la même stratégie a d’ailleurs bien pu être suivie “à gauche” comme à “droite”. Tout le monde (au PS) connaissant les appétits charnels de DSK, je ne serais pas plus surpris que çà que certaines personnalités aient grassement payées l’employée qu’on sait, pour ses services ! Ceci, en vue de faire éclater une “affaire” qui allait non seulement avantager TOUS les candidats à la primaire socialiste, mais M. Sarkozy aussi.

  19. Vous allez voir les amis que l ump va disparaître et en recreant un parti “tout neuf”Sarkozy pourras revenir blanchi comme une colombe.

  20. Quelle que soi l’histoire écrite par la gauche elle me laisse rêveur?

  21. Tout cela n’est que “jeu “pour la devanture : on attaque ,on fait procès, de bondissements en rebondissements ,ça prend du temps , ça modifie les opinions c’est fait pour faire “un semblant de justice ” et profite à ceux qui attaquent et veulent la transparence chez les autres mais pas pour eux ,et que justice soit rendue. En fin de compte il n’y a jamais assez de preuves pour condamner mais suffisamment pour accabler et in fine on acquitte ;car dans les faits
    c’est un seul et même l’ UMPS

  22. Décidément @ seb , merci pour vos éclaircissements, cela me permet de penser que finalement ceux qui ne vont pas voter ont des raisons de mésestimer les politiciens…
    Un saint dans ce milieu se ferait sans doute manger tout cru et pourtant on en aurait bien besoin !

Publier une réponse