Nouvelle attaque de diligence dans le 91

Samedi vers 22H00, entre 20 et 30 personnes ont attaqué une rame du
RER D
stationné en gare de Grigny-Centre. Ils sont entrés dans le train
et s'en sont pris aux gens qui s'y trouvaient pour les forcer à leur
remettre portables et argent. Une dizaine de personnes ont été agressées. Après avoir tiré le signal d'alarme, les voyous, qui avaient
le visage dissimulé, sont passés de wagon en wagon et ont attaqué le
plus de monde possible. Une victime raconte :

"Moi j'ai pris un coup de
poing et du gaz lacrymogène dans les yeux. Ils ont arraché le sac à main
de mon amie et m'ont pris mon argent. C'était rapide, violent et cela
avait l'air très organisé".

Un policier commente :

"Cela ressemble à une attaque de diligence de l'époque moderne. De cette ampleur, ce n'est pas habituel."

29 réflexions au sujet de « Nouvelle attaque de diligence dans le 91 »

  1. xavier@yahoo.fr

    Cet Etat pourri est incapable d’assurer la sécurité des citoyens mais interdit les manifestations pacifiques.
    Il n’a aucune légitimité.
    J’irai le 24 à la manif mais pas avec l’esprit bon enfant de la dernière manif !!

  2. Soleo23

    Ce policier aurait pu dire que c’était “insupportable, témoignage de la lâcheté de ceux qui on été élus avec pour devoir premier d’assurer la sécurité de leurs administrés, alors que chaque jour, les voyous “se foutent de leur gueule” Comme ils en sont incapables, qu’ils le reconnaissent honnêtementet et qu’ils aillent planter leus choux ailleurs. Démission!. Au moins là, ils sauraient se montrer des hommes. Mais “petits bonshommes”, rêvons! Jusqu’au jour où cela pètera.

  3. PK

    « De cette ampleur, ce n’est pas habituel. »
    f..x c…l !
    Au fait, où étaient les flics pendant cette attaque ? Étaient-ils courageusement entrain de mettre en joue un de ces sales délinquants routiers qui avaient l’outrecuidance de rouler 1 km/h au-dessus des 130 réglementaires ?

  4. PERALDI

    La relation par les journalistes de l’attaque du RER traduit le niveau de délabrement civique de beaucoup d’entre d’eux. Si le SB emploie ici les mots “de personnes” puis de “voyous”, l’AFP Mobile qualifie ces casseurs de “jeunes”. Faut pas faire de la peine à l’Elysée !

  5. laure

    Mais pourquoi s’en priver? Ils savent qu’ils ne risquent RIEN ! Et ils n’ont même pas besoin de l’autorisation du préfet de police….;-)
    Ils ont la bénédiction des autorités!
    Et puis, la répression est tellement plus efficace et lucrative du côté des automobilistes…..

  6. Gwenatao

    A l’époque des attaques de diligence, on répliquait aux assaillant à coups de Winchester : aujourd’hui le bon peuple est désarmé et ne peut que se faire détrousser en silence.
    Inscrivez-vous dans des clubs de tir.

  7. Esperanza

    Nous demandons à l’état, nous lui déléguons, et nous le payons pour:
    – assurer la sécurité et la justice à l’intérieur de notre pays
    – assurer la protection aux frontières
    “Tout le reste”, nous pouvons nous en occuper.
    Et que fait l’état ? Il ne remplit pas sa mission essentielle et Il fait mal “tout le reste”
    Au secours ! Arrêtons de financer ces fous, ces menteurs, ces suppôts qui ont déjà vendu leurs âmes éternelles pour un peu de pouvoir crasseux et sale!

  8. SD-Vintage

    Il y a un an déjà :
    “En 2012, je publiais un scoop: l’attaque d’une rame du métro parisien, qui me valu les pires insultes. Cela vient de se reproduire…
    19 mars 2013, Posté par: Jean-Patrick Grumberg
    Le 12 janvier 2012, une de nos lectrices m’informe qu’un de ses amis vient d’être victime d’une attaque d’une rame de la ligne 4 du métro parisien, en pleine journée (1). Je n’avais jamais entendu parler d’une agression de cette ampleur.
    Après insistance, elle me communiquait les coordonnées de son ami, témoin et victime de la scène, que j’interviewais le 31 décembre 2012, et qui me confirma les faits et me les décrit avec beaucoup de détails. Si je n’avais pas eu la caution de cette lectrice auprès de qui je pris soin de redemander si son ami était crédible, j’aurais cru à une histoire d’un mythomane. D’autant qu’il me glissa qu’il avait déjà eu vent de faits similaires mais n’en avait jamais été le témoin.
    Aucun média n’a parlé de cette attaque, et suite à notre article, aucun n’en parla.
    Les idiots inutiles de Hoaxbuster en firent leurs gorges chaudes et crièrent au menteur et au hoax. Dans le même temps, mon témoin, qui avait imprudemment révélé son identité, reçu des menaces – pour une affaire qui n’existe pas, c’était croustillant.
    Un nouvelle agression, similaire, vient de se produire dans l’Essonne où une vingtaine de « jeunes » ont attaqué le RER à Grigny.
    Cette fois, le Parisien en a parlé, et je reproduis ici des extraits de la dépêche du Parisien ainsi que du témoignage que j’avais publié :
    Un groupe de « jeunes » a attaqué une rame du RER D samedi au niveau de la gare de Grigny-Centre (Essonne), agressant plusieurs passagers. Vers 22 heures, entre 20 et 30 personnes ont attaqué un RER stationné en gare de Grigny-Centre. Ils sont entrés dans la rame et s’en sont pris aux gens qui s’y trouvaient pour les forcer à leur remettre portables et argent.
    «J’étais dans le RER en direction de Corbeil-Essonnes, et à Grigny nous avons entendu beaucoup de bruits et de cris et nous avons vu des gens courir sur les quais», a déclaré un jeune homme sous couvert d’anonymat. Après avoir tiré le signal d’alarme, les jeunes, qui avaient le visage dissimulé, sont passés de wagon en wagon et ont attaqué «le plus de monde possible», a-t-il expliqué.
    «Moi j’ai pris un coup de poing et du gaz lacrymogène dans les yeux. Ils ont arraché le sac à main de mon amie et m’ont pris mon argent. C’était rapide, violent et cela avait l’air très organisé», a ajouté ce jeune homme, étudiant à Evry.
    En janvier 2012, je rapportais des faits presque identiques, comme s’il s’agissait des mêmes bandes, au « scénario » bien huilé :
    « Une voie dans les haut parleurs a crié : « Ne montez pas dans la rame, il y a eu une agression ». .. On se demandait si c’était un accident, une grève. Ce n’est qu’après, que j’ai réalisé que j’avais vu les agresseurs, courant par dizaines au loin dans le tunnel… »
    « Ils se sont engouffré dans la totalité de la rame à quatre à cinq individus par porte. Ils ont dépouillé ensuite tout le monde le plus vite possible, avant de s’enfuir par les voies ».
    « Quand celles-ci (les portes) se sont ouvertes, ils se sont couvert le visage d’une cagoule, et ils ont repoussé les voyageurs à l’intérieur en les empêchant de descendre ; puis ils ont dépouillé tout le monde dès la fermeture des portes et le départ de la rame, en les menaçant de couteaux et de revolvers… Ceux qui n’obtempèrent pas se sont fait molester, blesser à l’arme blanche, et ils ont même tiré une balle vers le sol »
    Un détail de la dépêche du Parisien confirme ce que je publiais en 2012 : ce type d’agression n’est pas rare.
    Un policier a déclaré à l’AFP : «Cela ressemble à une attaque de diligence de l’époque moderne… De cette ampleur, ce n’est pas habituel.».
    Le policier ne dit pas qu’une attaque « de cette ampleur », c’est une première, mais que « ce n’est pas habituel ». Il nous alerte que d’autres agressions « de cette ampleur » se produisent, et révèle que des attaques « de [plus petite] ampleur, c’est habituel ».
    Maintenant que les racailles ont la parade à la vidéo-surveillance, les passagers des diligences du RER ont besoin d’un Steve Mc Queen. Et c’est pas rigolo.”
    (1) http://www.dreuz.info/2012/01/scoop-attaque-eclair-en-bande-d%E2%80%99une-rame-de-metro-aux-heures-de-pointe/
    (2) http://www.leparisien.fr/essonne-91/essonne-une-vingtaine-de-jeunes-attaquent-un-rer-a-grigny-18-03-2013-2650541.php
    http://www.dreuz.info/2013/03/en-2012-je-publiais-un-scoop-lattaque-dune-rame-du-metro-parisien-qui-me-valu-les.jpgres-insultes-cela-vient-de-se-reproduire/

  9. ID

    Le PS n’arrange rien, mais j’ai déjà subi une “attaque de diligence” en 2001, dans un train de nuit Toulouse/Paris et comme à l’époque on ne pouvait pas en parler, on s’est tu. J’ai sauvé mes affaires en faisant… semblant de dormir… puisque les quelques skined avec molosses agissaient en toute impunité (pas de contrôleur) et ils ne fallait surtout pas croiser leur regard.

  10. c

    C’est quoi l’ampleur naturelle d’une attaque de diligence version RER?
    @id
    tout à fait vrai, je me rappelle il y a déjà un bonne dizaine d’année un train de nuit Nice-Paris où l’on avait préféré quasiment se barricader dans un même compartiment. Un voyage d’une belle serénité!

Laisser un commentaire