Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Nouvelle attaque contre le Pape

Ce Carême est sans répit. C'est aujourd'hui la presse allemande (v.o.), via un député vert autrichien, qui cherche à mettre Benoît XVI dans l'embarras, en exhumant une affaire qui remonte à plus de 10 ans.

Continuons à soutenir Benoît XVI. "Mais lui, passant au milieu d'eux, allait son chemin".

Michel Janva

Addendum 9h00 : Excellent commentaire lu sur l'Express :

"On connaissait l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours. On a maintenant l'homme [Benoît XVI] qui a vu l'homme [son secrétaire, Mgr Joseph Clemens] qui a écrit à l'homme [rédacteur en chef de Aula à l'époque : Gerhoch Reisegger] qui a succédé à l'homme [le rédacteur en chef précédent, Herwig Nachtmann] qui a soutenu l'homme [le négationniste négationniste Walter Lüft] qui a fait scandale. Et ça, c'est horriblement compromettant, d'être l'homme qui a vu l'homme qui a écrit à l'homme qui a succédé à l'homme qui a soutenu l'homme qui n'a pas vu les chambres à gaz !!! Voilà qui rappelle étonnamment l'Évangile : les Pharisiens, ne pouvant accuser personnellement Jésus de péché, recouraient à l'amalgame, et répétaient sur tous les tons : « Cet homme mange avec les pécheurs ! » (Lc 5, 32)

Partager cet article

31 commentaires

  1. On ne pourra pas dire que le Saint Père ne porte pas sa croix, elle pèse lourd pendant ce carême…. En union de prière avec lui pendant cette Semaine Sainte.

  2. Le Christ a été persécuté tout comme les Apôtres et l’Eglise depuis 2000 ans !Ne nous étonnons pas…Prions et convertissons-nous, et agissons avec prudence pour défendre l’honneur du Christ et du Pape. Mais Jésus va revenir bientôt remettre de l’ordre, les Prophètes nous l’annoncent ainsi que Marie partout dans le monde…Restons dans la confiance et la joie.

  3. Si j’ai bien compris, on accuse un proche du pape d’avoir autorisé la publication, dans une revue qui avait défendu un négationiste, d’un article modéré paru dans Communio?
    Si l’on veut aller dans ce sens là, je propose qu’on accuse aussi le Pape de communisme vu qu’à peu près une demi-ligne de certain de ses discours se retrouve dans l’humanité….
    S’ils n’ont que cet os à ronger, je les plains.

  4. très grand merci à Pavonio pour son génial commentaire sur le site de l’express
    Pavonio – 08/04/2009 08:32:25
    On connaissait l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours. On a maintenant l’homme [Benoît XVI] qui a vu l’homme [son secrétaire, Mgr Joseph Clemens] qui a écrit à l’homme [rédacteur en chef de Aula à l’époque : Gerhoch Reisegger] qui a succédé à l’homme [le rédacteur en chef précédent, Herwig Nachtmann] qui a soutenu l’homme [le négationniste négationniste Walter Lüft] qui a fait scandale. Et ça, c’est horriblement compromettant, d’être l’homme qui a vu l’homme qui a écrit à l’homme qui a succédé à l’homme qui a soutenu l’homme qui n’a pas vu les chambres à gaz !!! Voilà qui rappelle étonnamment l’Évangile : les Pharisiens, ne pouvant accuser personnellement Jésus de péché, recouraient à l’amalgame, et répétaient sur tous les tons : « Cet homme mange avec les pécheurs ! » (Lc 5, 32)

  5. Si je lis bien l’article de l’Express il me semble qu’entre la publication de propos négationnistes par le rédacteur en chef Herwig Nachtmann et la publication de l’article du pape, la revue a changé de rédacteur en chef au profit de Gerhoch Reisegger. Comme le magazine lui même n’est pas qualifié de négationniste et que seul le rédacteur en chef était en cause, je ne vois pas très bien où est le problème…

  6. L’article de l’Express contient la clé pour comprendre la cabale montée contre le Pape Benoît XVI!
    C’est le titre de son essai qui ne lui sera jamais pardonné: “Critique de la démocratie”
    De quoi, comment ose-t-il critiquer LE dogme fondamental de toutes politiques du XX et XXIième siècle!
    Et comme Benoît XVI est particulièrement intelligent et cultivé, j’imagine facilement que cet essai doit être décapant, et dire des Vérités singulièrement dérangeantes!
    Rien que ça explique le véritable complot contre lui.
    Tout ce qu’il dit est sorti de son contexte, déformé, monté en épingle, ridiculisé.
    Des journalistes au niveau intellectuel très moyen et à la culture actuelle, c’est à dire plus que limitée, essaient de le faire passer pour un imbécile, ou un maladroit, pire pour un nazi !
    Le Pape est chargé de répandre la parole de Dieu.
    Les politiques sont chargés de répandre la parole de la Démocratie.
    Le jeu de mot avec la Démoncratie est facile, mais si vrai !
    C’est clair que le niveau n’est pas le même !
    Deux conceptions qui s’opposent….jusqu’à la mort.

  7. Ils font bien de continuer à attaquer le Pape : la manoeuvre devient de plus en plus évidente et grotesque, d’autant plus qu’ils en viennent à trouver des “affaires” qui sont de plus en plus difficiles à monter. Tout cela ressemble à une tempête dans un verre d’eau !
    Que de grâces par toutes ces souffrances offertes ! Deo gratias !

  8. Réponse à Denis : s’il n’y a pas de problème il faut l’inventer et ça se bouscule au portillon

  9. J’avais déjà vu cette info il y a quelques jours et la pauvreté intellectuelle des ces journaleux coprophages ne m’avait pas étonné. La reductio ad hominem et celle ad hitlerum fonctionne toujours bien…
    Mais ces gens-là ne mettront pas en avant que le cousin de Josef Ratzinger a été assasiné par les nazis, que son père était profondément antinazi, etc. Ce sont d’autres relations indirectes qu’ils préfèrent mettre en avant.

  10. Pour ceux qui peuvent se le procurer, il faut lire le très instruisant commentaire de Mgr Rouet sur les dernières attaques visant le Pape. Il analyse le phénomène avec une acuité qui dépasse, Dieu merci, le préservatif ou même les calomnies directes dont le Pape fait l’objet. Il y a un véritable problème de fond que je vous invite à découvrir.

  11. Pour l’instant, pas d’emballement médiatico-politique sur cette enième calomnie. Les ficelles deviennent de plus en plus grosses. Combien de temps avant la “révélation” qu’il a été forcé de rejoindre les Hitlerjugend ?
    Cet acharnement ne fait que confirmer qu’il prêche la Parole de Dieu et est un excellent serviteur du Christ.

  12. L’express dit que der spiegel dit que l’article était repris de communio, en 1995, et s’intitulait “crise de la démocratie”
    Or :1) Je ne vois pas ce titre dans l’article de der spiegel
    2) En 1995, le card. Ratzinger n’a publié aucun article dans communio avec pour titre “Critique de la démocratie”. Voici la liste des articles publiés dans communio en 1995.
    –. “God in Pope John Paul II’s Crossing the Threshold of Hope.” 22, no. 1 (1995): 107-12.
    —. “Christian Universalism: On Two Collections of Papers by Hans Urs von Balthasar.” 22, no. 3 (1995): 545-57 RT.
    —. “The New Covenant: A Theology of Covenant in the New Testament.” 22, no. 4 (1995): 635-51.
    Der spiegel, ou l’express, pourraient-ils nous dire lequel est en cause et qui a changé le titre ? (et pourquoi ?)

  13. Le commentaire précédent (sur le titre de l’article) est apparu avec un pseudo erroné. Mon pseudo est Noël.

  14. j’ai mal à mon Pape
    Non pas de à cause de ce qu’il fait, ou a fait… mais à cause de ce qu’on lui fait.
    Mais encore une fois c’est bon signe et avec le pape c’est toute l’Eglise qui souffre. Deo Gratias.

  15. … Plus que jmais “In Personna Christi” …
    Efforçons-nous dès lors,de mériter un tel Pape dont le Ciel nous gratifie avec éclat en cette semaine Sainte.

  16. A ce rythme-là, on peut dire que tous les Autrichiens sont des négationistes puisqu’ils côtoient des gens qui côtoient eux-mêmes d’autres gens qui fréquentent des négationistes.
    Franchement, s’ils n’ont que ça à se mettre sous la dent, c’est bien pitoyable. Ils nous auraient trouvé une magouille financière, un enfant caché, un crime atroce… Mais le seul truc qu’ils parviennent à nous ressortir d’outre-tombe, c’est une autorisation de publier un écrit du Cardinal Ratzinger. Oh mon Dieu, comme c’est atroce ! Le secrétaire du Cardinal Ratzinger a autorisé un journal de publier un de ses écrits ! Dressons vite un bûcher pour y immoler le coupable après l’avoir soumis à la question et au supplice de la roue !
    Pfff… Lamentable ! Ces petits Torquemada sont bien pitoyables. Ces journaleux sont les dignes successeur de Fouquet-Tinville : les Goebbels de la presse.
    Au fait, qui a dit : “Donnez moi une phrase, et je me charge de le comdamner.” ?

  17. Je suppose que tous ces organismes et personnes qui s’attaquent –en multipliant erreurs et mensonges– au Pape Benoît XVI sur divers sujets, dont le négationnisme, cherchent peut-être aussi, en ce qui concerne ce dernier sujet, à empêcher la canonisation du Pape Pie XII. Prions donc pour notre Saint-Père, et prions aussi pour la canonisation du Pape Pie XII qui a en particulier tant fait, et tant fait faire, pour sauver le plus grand nombre possible de personnes, et en particulier le plus grand nombre possible de Juifs.

  18. @ HB
    Il est normal que le Pape dénonce la démo(n)cratie car au Ciel il n’y a pas de démocratie. Pas de mensonges et de corruption pour être élu chacun au Ciel a sa place donnée par la Sainte Trinité.

  19. @Xtophe : il me semble que c’est Richelieu : “Donnez moi six lignes écrites de la main du plus honnête des hommes, et j’y trouverai de quoi le faire pendre” (je cite de mémoire, donc cela doit être inexact).
    Simon

  20. Apparemment l’article d’origine as’intitulait « Freiheit und Wahrheit » (« Liberté et Vérité ») et a été publié en 1995 dans communio (pour la version allemande) et en 1996 pour la version française (source : site de communio). Cet article ne comprend rien de négationiste et n’a pas pour titre “critique de la démocratie”. Ce titre serait donc une invention de l’express, sauf si la revue qui a republié l’article en 1997 a choisi arbitrairement ce titre. Mais dans ce cas, l’express devrait préciser qu’il ne s’agissait pas du titre d’origine.

  21. A Simon,
    Merci pour l’information !

  22. « Deux lignes de la main d’un homme suffisent à faire condamner le plus innocent. » C’est la citation de Richelieu .

  23. Walter Lüftl (avec un “l”) est un ingénieur autrichien qui a publié en 1992 un rapport technique concluant à l’impossibilité de gazages homicides de masse tels qu’ils sont relatés par l’histoire officielle des camps allemands de la Seconde guerre mondiale. Bien qu’il ait été contraint à la démission de la présidence de la chambre fédérale des ingénieurs (ce qui est le moins qu’il pouvait subir dans l’Europe des libertés), il a finalement été relaxé en 1994 par la justice qui avait bien sûr commencé par le poursuivre.

  24. A Xtophe,
    Vous vouliez dire FOUQUIER-Tinville, car Fouquet, c’est une autre histoire…
    Merci à Noel pour le titre de l’article, il y a là quelque chose à creuser.
    Bonne semaine sainte à tous ! Sursum corda !

  25. Erbe und Auftrag
    Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
    Aller à : Navigation, rechercher Cet article est une ébauche.
    Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?)
    Erbe und Auftrag (« Héritage et mission ») est une revue mensuelle éditée par les moines bénédictins de l’abbaye de Beuron, dans le Bade-Wurtemberg. Fondée en 1919 et publiée en langue allemande, la revue aborde principalement des sujets théologiques. Ses auteurs appartiennent souvent à l’ordre de Saint-Benoît, comme
    Il y a tout un débat sur wikipédia de vérification des sources sur cet article. Une hypothèse est que la N° spécial de Aula aie pris le titre d’une revue bénédictine du même nom (ou J. Ratzinger avait écrit) pour induire en erreur le secrétaire du cardinal et obtenir l’autorisation de republier des extraits.
    Sur Wikipédia, entre autre, article sur la revue bénédictine Erbe und Auftrag :
    “La revue Erbe und Auftrag ne doit pas être confondue avec le numéro hors série intitulé 1848, Erbe und Auftrag et publié en 1997 par le groupe de presse Aula, proche de l’extrême droite autrichienne.”

  26. Il y a tout un débat depuis 2 mois sur wikipédia à propos de la publication de cet article. Une hypothèse est que l’autorisation aie été obtenue par aula en créant un numéro spécial qui reprend le titre d’une revue bénédictine connue du cardinal Ratzinger. D’où la confusion qui a facilité l’autorisation.
    Sur wikipédia :
    Erbe und Auftrag (« Héritage et mission ») est une revue mensuelle éditée par les moines bénédictins de l’abbaye de Beuron, dans le Bade-Wurtemberg. Fondée en 1919 et publiée en langue allemande, la revue aborde principalement des sujets théologiques. Ses auteurs appartiennent souvent à l’ordre de Saint-Benoît, comme Carmen Tatschmurat, ou encore à la Compagnie de Jésus comme Josef Maureder et le cardinal Carlo Maria Martini, ancien archevêque de Milan[1].
    La revue Erbe und Auftrag ne doit pas être confondue avec le numéro hors série intitulé 1848, Erbe und Auftrag et publié en 1997 par le groupe de presse Aula, proche de l’extrême droite autrichienne.

  27. Intéressante discussion sur les sources en cours sur wikipédia.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Beno%C3%AEt_XVI
    On retient ce passage :
    Puisque les médias resortent aujourd’hui l’histoire du supposé agrément de Benoît XVI à la publication d’un de ses textes dans la revue autrichienne Aula, cf. article « Nouvelles révélations embarrantes pour Benoît XVI », Claire Chartier, lexpress.fr, 7 avril 2009, et article « Schmutzige Hände » (« Mains sales »), Gunther Latsch, Der Spiegel n° 12/09 du 16 mars 2009, p. 69, rappelons que, à la différence des affirmations de lexpress.fr et de Der Spiegel, tant que la preuve n’est pas faite de l’existence réelle et de la teneur des échanges de correspondance entre Gerhoch Reisegger, rédacteur en chef de Aula en 1997, et Mgr Joseph Clemens, secrétaire du cardinal Ratzinger, on ne saurait présenter comme une vérité acquise l’assertion selon laquelle le Spiegel a « eu accès à un échange de correspondance entre le Vatican et le rédacteur en chef de l’époque ».

  28. Et no’oublions pas que “Der Spiegel” avait prétendu détenir (et avait publié) de fausses lettres de A. Hitler. C’est dire la qualité de la source.
    Par ailleurs, dans l’article d’origine (publié dans communio en 1995), le cardinal Ratzinger démonte surtout, point par point, le marxisme.

  29. Extrait de l’article d’origine “Freedom and truth”:
    “Nevertheless, the fact that the Marxist system did not function as had been promised is plain for all to see. No one can still seriously deny that this ostensible liberation movement was alongside National Socialism, the greatest system of slavery in modern history.”
    “Néanmoins, le fait que le système marxiste n’a pas fonctionné comme promis est manifestement évident pour tous. Personne ne peut sérieusement dénier que cet apparant mouvement de libération était, avec le national socialisme, le plus grand système d’esclavage de l’histoire moderne”.
    (Spring 1996 issue of “Communio: International Catholic Review”.)
    Franchement, je ne vois pas pourquoi cela ne devait pas être publié.

  30. Rectification, après vérification, c’est Stern, autre journal allemand, qui avait publié des passages d’un faux journal d’Hitler, repris par d’autres magazines ensuite.

  31. Je publie une mise au point sur cette affaire sur ce blog (créé pour ce seul thème) :
    http://truthandfreedom.hautetfort.com/

Publier une réponse