Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Nouveau décalage pour la loi de bioéthique

Nouveau décalage pour la loi de bioéthique

La majorité est fébrile face à l’opposition à ses projets prométhéens. Le projet de révision des lois de bioéthique ne devrait finalement pas être bouclé en 2018.

C’est ce qu’ont confirmé plusieurs sources à La Croix, alors qu’était jusqu’à présent évoquée une présentation d’un texte « avant la fin de 2018 ». Le projet de loi sera présenté en début d’année prochaine, prévoit le député LREM Jean-Louis Touraine, rapporteur de la mission d’information bioéthique à l’Assemblée nationale. La mission, qui a achevé ses auditions (une soixantaine avec plus de cent cinquante intervenants), tente de finaliser un rapport pour la fin du mois.

Edouard Philippe avait annoncé fin septembre la création d’un groupe comprenant des députés et des sénateurs pour mettre au point le texte législatif. Quand on veut enterre un dossier explosif, on crée une commission…

Ne relâchons donc pas la pression : contrairement à ce que croient certains, y parmi les lecteurs de ce blog, cette affaire n’est pas encore perdue. La grogne contre la hausse des carburants, contre la baisse du budget des Armées, l’approche des élections européennes, les polémiques liées à la première Guerre Mondiale, les violences liées à la crise immigrationniste, etc., obligent le gouvernement à trier les sujets pour éviter de les affronter tous en même temps.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cet émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Georges Clémenceau annonçait en 1921: « Pour enterrer un problème, nommez une commission »

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!