Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Nous sommes passés au stade de la barbarie

D'Eric Branca dans Valeurs actuelles :

"La frontière entre civilisation et barbarie aurait-elle cédé ?

Comment expliquer autrement les agressions dont sont victimes, non seulement les policiers – ce qui n’est pas nouveau –, mais désormais les pompiers, les médecins et les assistantes sociales exerçant en banlieue ? Tenir pour son ennemi celui dont la raison d’être consiste à vous secourir, voilà bien l’inversion morale absolue.

La frontière établie, depuis Platon, entre civilisation et barbarie seraitelle en train de céder ? Pour l’auteur de la République, en effet, les guerres entre cités grecques restaient “civilisées” en ce sens que, conscients d’appartenir à la même culture, les belligérants s’interdisaient de passer certaines limites afin de pouvoir, un jour, se réconcilier. Limites que le barbare, animé par son ubris (démesure), ignore d’autant plus facilement qu’aucun sentiment d’appartenance commune ne le rapproche de l’autre.

Qui dira les dégâts provoqués par le communautarisme ethnique et autres “discriminations positives” sur une cohésion nationale déjà fragilisée par bientôt quarante ans de crise économique et par une immigration qui, depuis 1974, tient de moins en moins au besoin de main-d’oeuvre et toujours plus à la recherche d’avantages sociaux ?"

Partager cet article

7 commentaires

  1. “Sans Moi, vous ne pouvez rien faire”(St Jean XV-V)
    Chassez la SAGESSE et il reste la folie;chassez la Voie, il reste l’égarement. Chassez la Vérité,il reste l’imposture ;Chassez la Vie,il reste la mort..L’humanité va devoir apprendre cette logique si claire,ou disparaitre dans une barbarie sans nom…!

  2. “Qui dira”? demande Eric Branca. Ca fait plus de 30 ans que Jean-Marie Le Pen le dit sur tous les tons.

  3. Il n’y a pas plus de mansuétude à attendre de la part de certains de ces barbares que les cambodgiens ne pouvaient en espérer des “Khmers rouges”.
    Veillons et prions.

  4. ” ce fut toujours lorsqu’ils étaient arrivés à l’apogée de la civilisation, que les peuples supérieurs durent céder la place à des barbares très inférieurs à eux par l’intelligence, mais possédant certaines qualités de caractère et, par conséquent, de valeur guerrière, que les civilisations trop raffinées ont toujours eu pour résultat de détruire.
    (…)
    ce n’est pas avec des lettrés, des savants, des artistes et des philosophes que se sont établies les grandes religions qui ont gouverné le monde, ni ces vastes empires qui se sont étendus d’un hémisphère à l’autre.C’est avec des illétrés, ayant un idéal très fort et des besoins très faibles, des idées très étroites mais assez puissantes pour leur faire sacrifier, sans hésiter, leur vie à les propager.
    Avec ce baggage très mince, mais d’une irrésistible puissance, les nomades des déserts de l’Arabie ont conquis le vieux monde gréco-romain et fondé le plus gigantesque empire qu’ait connue l’histoire.
    c’est avec les mêmes facteurs moraux que des barbares, n’ayant quje les plus faibles rudiments de culture, ont brisé la puissance de Rome…”
    Gustave le bon ( 1882)

  5. Il faut être tres prudent quand on emploie le mot “barbare”, il sert souvent à stigmatiser l'”autre”; les grecs d’Alexandre le Grand consideraient les Perses comme des barbares jusqu’au jour où ils sont entrés à Persepolis et ont decouvert que les Perses etaient sans doute plus civilisés qu’eux; Alexandre a d’ailleurs adopté progressivement leurs coutumes jusqu’à epouser une princesse bactriane.
    Les romains, egalement, appelaient barbares les Gaulois jusqu’à ce que l’invasion de la Gaule leur permette de decouvrir que nos ancêtres les devançaient dans nombre de domaines artistiques et technologiques.

  6. @Papon
    Mais pour les barbares en question, je ne vois aucune avancée technologique ou même artistique qu’ils aient inventée…

  7. si la barbarie est facilement identifiable nous avons tort de croire que la notion de civilisation est acquise.Quelle civilisation aujourd’hui ? celle de l’argent ? du paganisme? N’est-ce pas notre président qui a dit dans un de ses discours (à juste titre)qu’il n’est pas de civilisation sans religion, d’ailleurs à ce sujet “France qu’as tu fait des promesses de ton baptême ?paroles prémonitoires.On ne peut pas nier la religion qui a fondé la Rrance et se targuer d’être civilisé, sinon entre “civilisé-reniés”ou plutôt “faux barbares” et vrais barbares l’Histoire péférera l’original à la copie, les faits sont têtus.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]