Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Nous sommes à la fin d’un cycle politique : le pouvoir a perdu l’initiative

Une rencontre franco-américaine a eu lieu jeudi 31 octobre 2013, à Washington, DC. Il y fut question de la
reconstruction nécessaire du bien commun sur les deux rives de
l’Atlantique. Henri Hude y a prononcé un discours dont voici des extraits
traduits en français :

"1° La situation en France est tout à fait exceptionnelle. Ce qui s’y passe n’est pas de l’« actualité brûlante » (breaking news), c’est tout simplement l’Histoire, avec un grand H.


Nous sommes à l’extrême fin d’un cycle politique. Le pouvoir a perdu
l’initiative. Il ne la retrouvera pas. La marée a tourné
.


La question est de savoir comment ce qui est né peut grandir et
vaincre. Car, sans le moindre doute, la victoire de ce qui émerge est
possible, elle est même probable. (…)

[…] Cette évolution nihiliste et dictatoriale de la liberté sans le bien
a produit une expérience collective très négative, d’où a émergé une
nouvelle conception, que de plus en plus de gens s’approprient, et
autour de laquelle est en train de s’organiser un troisième moment
dialectique de notre civilisation. Il s’agit d’un nouveau mariage entre la liberté et le bien, ou entre le bien et la liberté. C’est
le nouveau sens de l’Histoire, et ce l’est pour longtemps. Les
progressistes d’hier muteront, ou ne seront plus que des conservateurs
égoïstes et réactionnaires
. Les conservateurs d’hier muteront, ou
assisteront en grognant à une victoire de la vie qui ne prendra pas la
forme des restaurations qu’ils auraient préférées.

Progressivement,
tous les aspects de la vie et des institutions seront mis en cohérence
avec cette nouvelle idée du bien, qui est objectivement plus complète,
plus rationnelle et plus parfaite.

Ce nouveau mariage entre le bien et la liberté, c’est désormais durablement l’esprit du temps. Là réside la raison profonde de ce qui est en train de se produire dans tous les domaines.Cela
est la Raison dans l’Histoire (car la raison se définit par son rapport
à l’idée du bien). […] Cela
est enfin, radicalement, le ferment du christianisme, enfoui profond
dans l'âme de notre peuple, un grand peuple libre, et révélant de
nouveau son potentiel antiesclavagiste
. […]

Culturellement, les
Grandes Lumières sont finies
. Leur motto était : « Ose penser. » Le
précepte des Dernières Lumières est au contraire : « Ne t’avise plus de
penser. » Sois politiquement correct. Tais-toi ou tu seras lynché
médiatiquement. Rentre dans le rang, ou ce sera la correctionnelle. C’est un complet retournement dialectique. Il nous faut en France une nouvelle naissance dans la liberté. […]

Politiquement, le
système est bloqué
. L’oligarchie, qui contrôle 75% des décisions
concernant l’économie,
s’est assurée une telle influence sur les médias, une telle emprise sur
les institutions et la vie politiques que, quel que soit le résultat des
élections, et quelle que soit la volonté du peuple, c’est toujours la
même politique inique et obsolète, détruisant la famille, les emplois et
les entreprises, qui va sortir de la machinerie étatique et
parlementaire, dans l’intérêt exclusif de l’oligarchie et de ceux dont
elle se fait de plus en plus la fantoche.

Alors
même que l’oligarchie dérive vers la dictature et consomme la trahison
de la France, celle de tous ses idéaux historiques, le Peuple a compris
qu’on voulait le faire mourir.
Il a refusé la mort. Le dos au précipice,
il n’a plus peur de rien et désormais il se dresse dans ce qui est pour
lui la lutte pour la vie et pour la dignité. C’est une nouvelle
naissance dans la liberté.   

De cette renaissance, nous avons eu deux grands signes cette année.

Le
premier, ce furent les plus grandes manifestations de l’Histoire de
France pour la défense de la famille
, de l’homme et de la femme, et de
l’enfant. […] Le
second signe, c’est en ce moment même la révolution qui a éclaté en
Bretagne
, et qui n’est pas prête de s’arrêter. […]

Parce
que l’oligarchie ne règne qu’en divisant et mystifiant, son pouvoir est
condamné, parce qu’elle ne peut plus ni mystifier, ni diviser
. Son
pouvoir est condamné par la réunion des membres du corps social, devenus
solidaires, dans les territoires, au moment même où ils se libèrent des
illusions. […] Face
à cette marée montante, l’oligarchie est privée de toute vision
nationale, européenne ou globale
, sauf de s’accrocher au pouvoir et de
continuer sa prédation en radicalisant ses dogmes, en supprimant les
libertés des Français, en leur volant leur travail et leur propriété, et
en essayant de les affaiblir mentalement par la corruption des mœurs et
la confusion des idées.

Ce
travail de destruction peut obtenir des succès, mais comme nous sommes
en fin de cycle, la défaite de l’oligarchie est de loin le scénario plus
probable. Comme me disait il y a quelques jours un jeune professionnel,
les oligarques sont encore en position de négocier honorablement leur
départ. S’ils choisissent de s’accrocher et de tyranniser, ils finiront
très mal.
[…]

Chacun
doit accepter de se poser des questions qui, peut-être, risquent de le
ou de la remettre en cause. Car, on ne parviendra pas à changer les
choses sans mettre par terre la culture de l’individualisme nihiliste.  

Voici quelques-unes de ces questions. J’en ai listé une douzaine. On pourrait sans doute en ajouter d’autres. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

15 commentaires

  1. VIVE le ROY !!!!

  2. Il n’y a d’autres choix que d’imposer à l’oligarchie la la démocratie semi-directe comme en Suisse. Ceci limiterait de facto le pouvoir de ladite oligarchie par une limitation de la la démocratie représentative.

  3. ” Culturellement, les Grandes Lumières sont finies. Leur motto était : « Ose penser.”
    La raison d’être et le “motto” des “lumières” n’a jamais été “ose penser”. Il a été, sur le plan économique, la libéralisation des marchés (avec pour commencer celle du marché du grain avec la famine qui en a résulté) et la destruction de toutes les structures non fondées sur le profit ; sur le plan intellectuel, la décatholisation de la France et la déchristianisation de l’Europe.
    Analyse assez naïve : en effet, ce n’est pas à un pouvoir d’Etat que nous avons affaire, mais à un pouvoir supranational en cours de constitution qui détruit l’Etat national. Ce qui n’est pas exactement la même paire de manches.
    “l’oligarchie est privée de toute vision nationale, européenne ou globale”, écrit l’auteur : justement, la réelle oligarchie a une feuille de route très précise depuis Monnet, depuis la loi de 73, depuis Maastricht, depuis le traité de Lisbonne, depuis le MESF (véritable coup d’Etat financier), depuis le dispositif permettant la ponction des comptes bancaires de la zone euro…
    “l’oligarchie ne règne qu’en divisant et mystifiant”. Elle va chercher son pouvoir dans l’instrument financier. En tenant l’instrument d’échange, en organisant l’endettement, notamment. Les peuples ne sont pas si divisés et si mystifiés que ça, mais ils sont mis à genoux par la violence financière. Quand vous êtes des millions de grecs unis et du même avis, quand vous êtes des millions de chypriotes unis et du même avis, dès lors que vous avez été expropriés via l’instrument financier vous pouvez mourir du jour au lendemain. N’oubliez pas que Beria a fait la même chose en Ukraine entre 1928 et 1932 avec l’instrument économique que constituait le blé. Nous avons toute une brochette de Beria parmi les commissaire “européens” et ils ont déjà constitué le parlement (fort peu laïque au demeurant) prêt à se proclamer le seul parlement européen. Qui a des oreilles entende.

  4. @Fred
    On ne peut mettre le joug de l’honnêteté et du souci du bien commun sur une mule bornée, rétive et tricheuse…
    Ce qu’il faut imposer à cette oligarchie qui se moque des Français en “déconstruisant”, en sabotant l’avenir de la France, c’est de f….. le camp !

  5. Il est quand même drôle de vouloir remarier la liberté et la bien pendant qu’on fustige les féministes athées qui font la morale. Tout ça parce qu’on ne veut pas parler de chrétienté…

  6. Vive “Le Roi très Chrétien.”

  7. Je cite:
    Face à cette marée montante, l’oligarchie est privée de toute vision nationale, européenne ou globale, sauf de s’accrocher au pouvoir et de continuer sa prédation en radicalisant ses dogmes, en supprimant les libertés des Français, en leur volant leur travail et leur propriété, et en essayant de les affaiblir mentalement par la corruption des mœurs et la confusion des idées.
    /…………….
    C’est exactement ce qu’ILS font mais ça ne marche pas!
    ILS ont perdus et nous sommes en train de reprendre la main
    Ce gros nul de Hollande nous a rendu un grand service en reveillant enfin les français, qu’il en soit remercie!

  8. ” le Peuple a compris qu’on voulait le faire mourir” Il y a encore du progrès à faire dans la compréhension, dans le pourquoi et pour savoir qui sont les vrais responsables. L’anarchie de la fausse liberté n’a pu régner que grâce à l’apostasie, il n’y a de salut que dans la conversion.

  9. Excellente analyse d’Henri Hude qui, il y a déjà plusieurs mois considérait que seule une convergence des différents combats permettrait d’aboutir à la victoire. Il semblerait que nous y arrivions. Il est donc urgent de réfléchir en effet à ce que nous souhaitons pour la suite. Nous qui avons souvent le “tête dans le guidon” ces derniers mois, avons plus que jamais besoin de l’éclairage distancié d’un philosophe.

  10. Remarquable analyse… Ne pas hésiter à aller voir les questions que soulève aussi l’auteur en fin de son article (http://www.henrihude.fr/mes-reflexions/50-democratiedurable/317-2013-11-05-21-26-47 )

  11. Vouloir ramener le sujet à la seule France est un peu simpliste ! Le problème est international.
    La France est seulement entrain de donner l’exemple, comme par le passé, mais la révolution sera mondiale.
    Cette oligarchie qui ne représente qu’une poignée d’individus, pousse en ce sens, espérant reprendre la main dans le chaos.
    Mener des révoltes stériles à la manière des printemps arabes, sans avoir mis a terre définitivement toutes les institutions, conduira a une situation pire qu’avant.
    IL FAUT SORTIR TOUS LES LOUPS DE LA BERGERIE ET LES METTRE TOUS HORS D’ÉTAT DE NUIRE

  12. Duport a raison : “il faut sortir les loups de la bergerie “et les mettre hors d’état de nuire,sinon comme dans les révoltes arabes ,l’oligarchie antinationale continuera à se remplir les poches tout en continuant à vampiriser la France et saboter partout pour empecher l’amélioration pour notre nation et notre peuple francais de souche européenne/chrétienne .

  13. Merci et mille bravos pour votre performance
    Top Blogs – Société – Novembre 2013
    http://labs.ebuzzing.fr/top-blogs/search/culture
    ====
    Vive l’extrême droAAAte catho, facho, réac … et tout et tout … qui a d’ores et déjà remporté la bataille des idées sur Internet !… Le reste viendra en temps et heure ! CHRONO ! …
    http://cril17.fr/

  14. Quand on a un ennemi, il faut le connaitre. Les agressions contre la vie que nous observons font partie d’un tout très cohérent venant de l’oligarchie. Leur but est en quelque sorte gagnant/gagnant, ce que n’a pas vu l’auteur de l’article. Pourquoi, parce que ce but lointain est qu’un groupe restreint (et éclairé à leurs yeux) contrôle la masse des humains, en leur évitant les guerres (à terme évidemment, lorsque nous serons tous des agneaux décervelés). Cette cohérence, même si elle est maléfique, destructrice du libre arbitre de l’homme, il faut en quelque sorte s’en inspirer. Parce que nous, hommes de liberté et de dignité avons abdiqué de notre devoir de penser le futur. Alors, chrétiens ou non, il est temps de formuler un futur COHERENT.

  15. Ce qui se passe pour l’écotaxe est la preuve que la justice est tout simplement passée dans d’autres mains beaucoup plus avisées que celles qui en étaient chargées. D’ailleurs vous n’avez qu’à voir les commentaires qui se réjouissent aux feux de joie. Je n’ai jamais vu des applications de justice applaudies à ce point, et par des gens biens en plus. C’est le passage de témoin voulu par Dieu de la justice d’Etat, accoupleuse de bizarreries, avec la justice de celui pour qui la justice a été fondée « LE PEUPLE FRANÇAIS». La justice prononce au nom du peuple français, donc cela doit le réjouir, et bien c’est maintenant les réjouissances.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services