Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Pays : Irak

Nous, occidentaux, sommes responsables du massacre des Chrétiens d’Orient.

D'un fidèle lecteur :

"Le sort des Chrétiens d’Orient a ému nombre de nos compatriotes, notamment sur les réseaux sociaux.

La France, par la voix de son Président aura mis beaucoup de temps, trop sans aucun doute, pour réagir, et inviter poliment le nouveau Président Irakien à assurer la protection de ses compatriotes, de tous ses compatriotes quelle que soit leur religion.

C’est dans la forme un signe parmi d’autres de la déconnexion de ce pouvoir avec son peuple.

Au fond, cette absence de réaction à la hauteur de l’enjeu, n’a rien de surprenant. Tout au contraire s’inscrit-elle dans la logique adoptée par l’Occident et en premier lieu les États-Unis d’Amériques depuis plusieurs décennies désormais.

Rappelons en effet, que la guerre du Golf, dans sa seconde version, avait pour objet de protéger les intérêts de l’Occident, en luttant contre le terrorisme, se débarrassant au passage, d’un dictateur devenu gênant.

La France en ce temps-là avait eu le courage remarqué, de s’opposer à l’intervention en Irak par la voix de son Président (c’est sans doute là, la seule décision de véritable courage qu’ait prise Jacques CHIRAC) magnifiquement portée à l’ONU par un flamboyant Dominique de VILLEPIN.

Le propos mérite d’être repris :

« Une telle intervention ne risquerait-elle pas d'aggraver les fractures entre les sociétés, entre les cultures, entre les peuples, fractures dont se nourrit le terrorisme? (…)

Et c'est un vieux pays, la France, d'un vieux continent comme le mien, l'Europe, qui vous le dit aujourd'hui, qui a connu les guerres, l'occupation, la barbarie. Un pays qui n'oublie pas et qui sait tout ce qu'il doit aux combattants de la liberté venus d'Amérique et d'ailleurs. Et qui pourtant n'a cessé de se tenir debout face à l'Histoire et devant les hommes. Fidèle à ses valeurs, il veut agir résolument avec tous les membres de la communauté internationale. Il croit en notre capacité à construire ensemble un monde meilleur. »

Cette doctrine, la France l’a malheureusement abandonnée en Afghanistan d’abord, puis en Lybie sous l’égide du Président Nicolas SARKOZY.

François HOLLANDE, devenu Président, loin de rompre avec cet abandon d’un rôle premier et moteur de notre beau pays, a poursuivi sinon amplifié cette attitude belliqueuse en particulier à l’égard de la Syrie, heureusement sans succès, grâce à la clairvoyance et la ténacité de la Russie.

L’objet, chaque fois, est de proposer, de soumettre, lesdits peuples et leurs dirigeants à la démocratie et par conséquent à nos valeurs occidentales, parangon de toutes les valeurs.

Pour quel résultat ? Les Chrétiens d’Irak comme ceux de Syrie en payent le prix fort.

De démocratie, dans aucun de ces pays il n’y a. En réalité, y règne une démocratie de façade, incapable de masquer le chaos dans lequel les populations vivent, mais surtout se montrant incapable d’enrayer l’islamisme radical et son cortège de massacres, d’excisions, de mariages forcés etc.

Les Chrétiens, faut-il le rappeler ont vécu en paix en Syrie, en Irak.

Nous les avons en réalité, il faut bien le confesser, condamnés à la terreur islamique de l’EIL, les sacrifiant sur l’autel de notre vision démocratique d’un monde hors sol, où toutes les valeurs, toutes les civilisations se valent.

Par là même, nous avons condamné au néant, à la vacuité de leurs combats, les milliers de soldats occidentaux qui ont payé de leur propre vie, comme ceux qui continuent chaque jour de souffrir dans leur chair, et qui aujourd’hui peuvent légitimement se dire « tout ça pour ça ».

Honte à l’Occident qui ne sait plus penser au-delà de ses petits intérêts économiques, qui se refuse à comprendre les enjeux de civilisation qui se jouent depuis des siècles au Moyen Orient, berceau de toutes les civilisations.

Honte à nos dirigeants, qui de SARKOZY à HOLLANDE, ont ruiné le destin singulier de la France au Moyen-Orient.

Ne pas savoir affirmer ce destin, l’assumer, comme l’avait courageusement fait Jacques CHIRAC, mettant en cela ses pas dans ceux du Général de Gaulle, c’est risquer de voir sa propre identité remise en cause.

C’est également et par conséquent prendre le risque d’importer ce conflit de civilisation sur notre propre sol, comme hélas les algarades de ces dernières semaines à l’occasion des manifestations pro palestiniennes n’ont été que les prémices.

Sans doute « ne savent-ils pas ce qu’ils font », nos dirigeants à courte vue, qui n’osent plus penser par eux-mêmes, s’alignant sur la pensée toute puissante de nos amis américains.

Cependant devant l’Histoire, ils seront, ne leur en déplaise, tenus pour responsables de la fin d’une civilisation et d’un certain art de vivre fraternellement quelle que soit sa communauté, sa religion, sa race.

Désormais comme le dit si bien Monseigneur AILLET « que les occidentaux, qui ont largement contribué au chaos qui s’est instauré en Irak, aident les chrétiens persécutés à rester sur leur terre ».

Sortons de cette hypocrisie, qui consiste à se déclarer prêt à accueillir les persécutés, position qui n’est qu’un aveu de faiblesse, d’une France incapable de faire valoir sa position au concert des nations occidentales.

Se souvenir du serment de protection de la France, incarné par Saint-Louis, envers les Chrétiens d’Orient honorerait notre classe politique. Alors courage Monsieur HOLLANDE, prenez enfin la mesure de ce que vous incarnez au-delà de votre personne, un grand pays, une grande nation dont la voix est autant indispensable, qu’attendue".

Partager cet article

24 commentaires

  1. Tout est dit !
    Toutefois espérer que le livreur de pizzas va incarner le chef du grand pays dont la voix est attendue ….
    C’est du rêve éveillé .

  2. eh oui tout ça pour ça!!
    C’est aussi ce que disait “ceux de 14” en voyant les allemands débarquer dans leurs villages en 1940!!
    BR

  3. Magnifique texte
    Entièrement d’accord avec vous
    Mais pensez vous que Hollande avec une telle déstructure de la pensée puisse le comprendre , l’admettre et l’accomplir?
    Après tout , il y a toujours des miracles !

  4. Bonne article, merci.
    Mais deux mots:
    Tout cela n’a rien à voir avec Chrétien, Musulman ou avec la religion.
    Tout cela n’est que des actions et réactions humaines par rapport aux violences des armées occidentales dans la région. Les politiques et les dirigeants du monde Occidentale récupèrent la religion pour mieux manipuler, c’est tout.
    Les personnes là-bas ne tuent pas «des Chrétiens», et ils n’ont pas une telle haine contre la religion Chrétienne. Ils attaquent tout simplement des symboles qui leurs font penser à l’Occident. Les dirigeants et politiques de l’Occident font an sorte que c’est la religion qui se présente comme le symbole numéro 1, et ils sont contents que c’est la religion qui se fait taper dessus, ça les arrange… comme cela ils auront beaucoup de Chrétiens de l’Occident dans leur poche.
    Jésus bâtait contre l’injustice faite aux hommes dans toute sa complexité, et non contre des religions.

  5. Pas d’accord avec tout ce que dt ce lecteur du SB, dont l’essentiel est vrai et totalement recevable, hélas.
    C’est sur le rôle de C. DE GAULLE et de J. CHIRAC : l’un a pesé au tournant des années 50 et 60 sur la vie politique libanaise pour imposer l’élection d’un président fantoche, prêt à accepter les Palestiniens, dont l’irruption de qq cenaines de milliers a cassé l’équilibre d&émographique et politique du Liban, et préparé l’éclosion du Hezbollah. Opposé à l’expédition de Suez, ila favorisé l’émergence du régime catattrophique de Nasser, dont le modèle du parti unique socialisant reposant sur l’armée, repris dans d’autres pays arabes, a fossilisé l’évolution des sociétés arabes et provoqué la montée de l’islamisme.
    Puis il a fait de l’Algérie du FLN un modèle progresiste arabe.
    Et sa politique dite arabe n’a été qu’une démagogie internationale qui passait par l’oubli des communautés chrétiennes, précisément : les régimes autoritaires arabes ne les respectaient qu’à condition qu’elles soeint absentes de la vie politique, et que ce soit sous Saddam, Nasser et successeurs, les Assad, etc….. la moitié des communautés chrétiennes étaient déjà parties avant même la guerre en Irak.
    Quant à J. CHIRAC, comme Mitterrand avant lui, il n’a rien fait pour les chrétiens du Liban, force centrale de ce pays et la seule capable de maintenir la coexistence pacifique entre communautés : il a été l’otage autant que l’ami de la famille HARIRI, sunnite enrichi dans la reconstruction de BEYROUTH au détriment des classes moyennes et populaires chrétiennes, et il est d’ailleurs logé gratuitement dans un appartement de grand standing sur les Quais à Paris par cette même famille, chose étrange pour un soit disant gaulliste chantre de l’indépendance nationale.
    La France et l’Angleterre en se retirant du Moyen Orient dans les années 40-50 ont laissé un vide occupé par l’URSS (qui soutenait avec De Gaulle les régimes qui ont semblé stables, mais qui géraient la pénurie et le sous développement, sans parler du nationalisme arabe mué ensuite en islamisme) et les USA dont la politique de marchands anglo saxons fondées sur des intérêts matériels égoïstes et méprisants des autres peuples va conduit à la destruction des frontières issues de straités de l’après 1914 et 1945.
    Nous jappons contre les USA, parce que nous avons accepté de devenir des caniches devant le molosse maéricain : c’est nous qui tenions le moyen Orient avant 1939.
    Les Européens sont devenus les grands avachis de la politique internationale : les empires russes et américains les ont remplacés, et chose peu étonnante, ces empires sont impérialistes……

  6. Nous ? Vraiment ?
    Monsieur,
    Vous décrivez, il me semble fort bien le processus et les parties engagées qui ont menés à la situation actuel. Mais l’auto-critique du “nous” a-t-elle vraiment sa place ici ?
    Catholique, je récuse par avance toute réponse analogue à l’évocation de la communion des saints ou de nos péchés. Ne confondons pas, sans séparer bien sûr.

  7. Non, moi, chrétien d’occident je ne suis pas responsable du massacre des chrétiens d’orient. Ce sont les islamistes qui en sont responsables.

  8. On a les élus et la démocratie qu’on mérite.

  9. Très bon pamphlet, auquel je souscris à quelques nuances près :
    – Pourquoi culpabiliser l’ensemble des Français, et plus largement, du monde occidental ? Beaucoup se sont opposés à une intervention militaire pour imposer la démocratie en Irak, en Afghanistan, en Lybie… dont moi.
    – Pourquoi Monseigneur Aillet dit “contribuer au chaos” ? Il ne s’agit pas de chaos, mais de la confrontation sanglante de 2 systèmes politiques : d’une part, un système “démocratique” et d’autre part, un système d’essence islamique, donc idéologiquement totalitaire, qui est en train de prendre l’ascendant sur l’autre. Nul chaos, tout est parfaitement clair, pour qui veut parler vrai.
    La question, au fond, qui se pose maintenant, alors qu’une autre intervention se prépare, c’est : “comment les nations occidentales peuvent-elles ntervenir pour protéger les populations civiles persécutées sans se confronter directement au monde islamique ? Peut-on espérer une intervention des casques bleus de l’ONU ?

  10. “les racines chrétiennes” de l’Europe étaient niées avec dédain par Chirac qui en effet était bien dans la ligne de De Gaulle…

  11. N’oublions pas non plus les chrétiens russophones en ukraine qui sont eux aussi sauvagement persécutés par la junte usurpatrice à kiev avec la complicité active de hollandouille, obama et l’UE.
    plus de 100 000 obligés de fuir leurs maisons ,des milliers de morts ,des bombes au phosphore (crimes de guerre),le saccage des hopitaux, écoles ,les bombardements et explosions orchestrés pour affamer en dévastant récoltes et conduites d’eau ,pendant que les ricains avec leurs larbins à l’onu prétendent que les bombardements “humanitaires” sont légitimes et légaux mais la croix rouge russe aidant les russophones ukrainiens c’est “illégal” équivalent à une provoc justifiant une guerre contre la russie ,selon les crapules de kiev !
    Les irakiens chrétiens et les palestiniens muzzs ne sont pas les seuls à endurer les exactions criminelles financés par les judéo-ricains/ue, complices d’obama …..

  12. Merci au Salon Beige d’avoir rappelé le serment de protection des Chrétiens d’Orient fait par Saint Louis. Aujourd’hui, face au génocide des chrétiens d’Orient par les musulmans (j’aimerais quand même rappeler que le premier coupable, c’est l’islam et son faux prophète Mahomet qui prône l’extermination des non musulmans, j’ai lu le coran, je sais de quoi je parle) et face à l’inaction de l’Occident qui a diabolisé les Croisades, on s’aperçoit que l’Histoire a été falsifiée par des républicains christianophobes et que les Croisades ne faisaient qu’empêcher que les musulmans ne génocident les chrétiens d’Orient conformément au coran. Avant la Déclaration des Droits de l’homme, les Croisades faisaient respecter les droits de l’homme envers les Chrétiens en Arabie, aujourd’hui qu’elle est proclamée, l’Occident nie les droits de l’homme aux Chrétiens, et le plus fondamental d’entre eux : le droit à la vie, en étant paralysée devant des génocidaires mahométans ! Je ne fais pas mes compliments à la république française, engluée dans sa haine bicentenaire des Chrétiens !

  13. malheureusement la France n’est plus un grand pays ni une grande nation, avant d’intervenir à travers le monde il faut la reconstruire!
    il n’y a rien de pire que la vanité d’ une nation!

  14. “que les occidentaux, qui ont largement contribué au chaos qui s’est instauré en Irak, aident les chrétiens persécutés à rester sur leur terre ». Quels occidentaux ??? Qui a formé le calife Ibrahim ? Qui veut l’extermination des chrétiens partout où ils se trouvent ? A qui obéissent nos dirigeants “français” ??? La honte c’est de supporter que des sociétés secrètes gouvernent. Qui a voulu le démantèlement de l’empire colonial français ? Qui fait qu’un pays fait payer sa dette colossale au reste du monde ?…..

  15. Qu’attendent les UMPistes pour exiger des comptes sur la Libye aux Sarkozy, Le Maire, Fillon, Juppé, qui ont tous soutenu cette intervention ?
    Je me rappelle du titre dithyrambique de Valeurs actuelles : “Sarkozy, chef de guerre”. Tout cela pour favoriser les islamistes ! Voilà où mène l’aveuglement sur ce personnage.

  16. On ne peu qu’être d’accord avec l’auteur de cet article. Je ne pense pas que le “rad-soc” Chirac fut un bon Président, mais force est de reconnaître qu’il avait vu juste sur la question irakienne, bien conseillé par son Ministre Villepin.
    Pour la suite il est exact que tant Sarközy que Hollande se sont fourvoyés sur ce terrain-là (sur tous les terrains pour Hollande…). Les Chrétiens d’Orient paient les pots cassés de ces politiques erronées. Espérons que l’Europe n’en subira pas un jour les conséquences, mais j’ai bien peur que ce sera la cas quand on voit à quoi jouent nos politiques de tout bord, préférant s’intéresser à des questions appelées “sociétales” (mariage pour tous, etc.) au lieu de voir ce qui crève les yeux : la montée de l’islamisme fanatique dont le pouvoir refuse de s’occuper (Cf., par exemple mais ce n’est pas exhaustif, Cazeneuve à propos des documents islamiques anti-occidentaux et anti-chrétiens que l’on trouve, parait-il, chez…Carrefour).
    Bientôt l’EI chez nous ?

  17. Nostra culpa , nostra maxima culpa…bla bla bla….

  18. Je commence à en avoir ras la casquette des gens qui prétendent donner des leçons de géopolitique tout en parlant de “la guerre du Golf”.
    Contrairement à ce qu’ils semblent croire, la guerre en question n’a pas été déclenchée suite à un conflit d’arbitrage entre le président George Bush et le président Saddam Hussein sur un green de Floride : elle a eu lieu autour du Golfe persique.
    Comment peut-on se prétendre traditionaliste et persister dans une faute aussi grossière, qui montre l’incompréhension que l’on a des faits et de l’histoire ?
    Par ailleurs, il est singulièrement contradictoire de reprocher aux “Occidentaux” de ne penser qu’à leurs intérêts économiques, tout en leur reprochant de vouloir imposer la démocratie à l’étranger.
    Si “l’Occident” cherche à imposer la démocratie à l’étranger, c’est précisément qu’il pense au-delà de ses intérêts économiques les plus étroits et les plus égoïstes. C’est précisément qu’il est mû par des valeurs, et non seulement par des intérêts matérialistes.
    Après, on peut discuter de la sagesse, ou de l’opportunité politique, qu’il y a à vouloir imposer la démocratie à des peuples qui ne sont pas faits pour ça, ou simplement à vouloir imposer notre mode de vie à d’autres. Mais c’est autre chose.
    En fait, c’est exactement le contraire : s’abstenir d’intervenir militairement à chaque fois qu’une dictature maltraite son peuple, c’est justement faire prévaloir nos intérêts les plus pragmatiques, les plus immédiats, les plus matérialistes, sur une conception idéaliste et naïve de la morale et de nos valeurs.
    Je relève aussi que ceux qui accusent “l’Occident” (comprenez : les Etats-Unis) de chercher à imposer ses valeurs au monde entier sont les mêmes qui revendiquent la mission éternelle de la Frônce de défendre les chrétiens d’Orient.
    Si ça, ce n’est pas vouloir imposer ses valeurs aux autres…
    Après tout, si l’on suit leur logique et leurs principes, la Frônce devrait laisser tranquillement massacrer les chrétiens d’Orient, non ? Qui sommes-nous, pauvres Occidentaux, pour prétendre dicter aux musulmans ce qu’ils doivent faire ou pas avec les chrétiens ? Que connaissons-nous de leurs pays, de leur culture, de leur histoire ? Au nom de quoi chercherions-nous à leur imposer notre christiano-centrisme, nos clochers, notre Jeanne d’Arc ? N’est-ce pas là un impérialisme militaire et culturel tout aussi condamnable que celui des Américains ?
    En somme, ces fameuses valeurs sont trop souvent un cache-sexe assez transparent pour une bonne vieille lutte entre le chauvinisme français et le chauvinisme américain. Dieu a le dos large, je trouve.

  19. Stop avec “Nous Occidentaux”. Les coupables, ce sont les élites mondialistes, atlantistes, qui n’ont RIEN À VOIR avec les peuples occidentaux qu’elles gouvernent, exploitent, trompent, trahissent à chaque respiration.

  20. Assez de ces critiques à sens unique contre la France, ceux qui sont venus nous libérer sont les mêmes qui ont organisé les hostilités, planifiées depuis longtemps.
    Mettre De Gaulle et Chirac à l’honneur comme ici, est un camouflet contre la Vérité.

  21. Comment une critique des USA ? A peine croyable !
    Il y en a qui remercient stupidement les Américains.

  22. Si la place des chrétiens n’est pas en Irak alors la place des juifs n’est pas en Israël !

  23. Et vous pensez que la réponse des cow-boys – frappes aériennes limitées dans le temps – seront efficaces ? C’est comme si on intimait à une grosse brute de recoller les morceaux du service en porcelaine qu’elle a cassé voici plusieurs années.
    Les méthodes d’approche sont celles des westerns. On sort le pistolet et on tire dans le tas. Et surtout, on évite de faire marcher les muscles du cerveau.
    Pendant les mois où ils n’ont pas agi, les émules de John Wayne auraient dû prévoir un plan de déplacement des populations opprimées

  24. Robert Marchenoir, que faites-vous de la Conférence des Açores entre Bush, Blair et Barroso qui eut lieu 16 mars 2003, et par laquelle ils montrèrent leur unité au monde et leur volonté d’utiliser la force contre l’Irak de Saddam Hussein ?
    “L’inobservation par Saddam Hussein des résolutions du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies exigeant la suppression de ses armes nucléaires, chimiques, biologiques et de ses missiles de longue portée a entraîné l’application de sanctions à l’Irak et porté atteinte à l’autorité de l’ONU.”
    http://www.voltairenet.org/article9337.html
    Tout était bidon. Cessez de défendre des causes indéfendables. Ce sont bien les USA et l’OTAN qui sont la cause directe du martyre des chrétiens d’Orient.
    Avant l’intervention des yankees de 2003, il y avait encore 1,5 million de chrétiens en Irak.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services