Où sont les “Catholiques de l’UMP” ?

000000013809 Nous nous étions réjouis, certes ironiquement, lors de la campagne présidentielle de la création d'un blog intitulé Catholiques de l'UMP. Nous espérions que cette aventure sur la toile ne fût pas circonstancielle et liée simplement au "rabattage" de l'électorat catholique vers Nicolas Sarkozy. Malgré quelques posts pertinents, force est de constater qu’aucune mise à jour n’est intervenue depuis le 4 janvier 2008

 

A l’heure où des députés UMP osent braver Nicolas Sarkozy à propos de travail dominical, à l’heure où le secrétaire général de l’UMP, Patrick Devedjian s’attaque à ces mêmes députés en utilisant l’arme du laïcisme, cachant mal un anti-catholicisme sous-jacent, à l’heure où se préparent à tous niveaux la révision des lois bioéthiques, à l’heure où la dissolution de gaylib est demandée à l’UMP, nous lançons un appel à ces bloggers catholiques :

 

Ne serait-il pas temps de reprendre la plume informatique ? Les sujets de société évoqués ci-dessus ne mériteraient-ils pas une mobilisation sans faille des catholiques convaincus de l’UMP ? 

 

Philippe Carhon  

17 réflexions au sujet de « Où sont les “Catholiques de l’UMP” ? »

  1. Pascal G.

    @ hilippe CARHON
    Très pertinente réflexion et interrogation en direction de ces catholiques de l’UMP.
    Mais cela entraine me semble t il une autre question : quel est le parti de droite nationale où existe une tendance, un courant, une personnalité se présentant comme catholique et portant sur l’actualité et les questions politiques, un regard inspiré de l’enseignement de l’Eglise, afin d’enrichir ce ou ces partis de cet apport indispensable ?
    Ce qui pose la question de l’engagement des catholiques de tradition dans les partis politiques : être catholique aussi après la vie liturgique, la sacristie, les pélerinages et les réunions de parents des mouvements scouts, et cesser de prendre les militants politiques pour des idiots utiles. Mais cela pose par voie de conséquence la question de l’organisation de ces partis pour accepter, permettre et structurer un débat interne portant sur le programme et sujets quotidiens de la politique.
    Ce qui dépasse la querelle des investitures qui occupe tant en ce moment.

  2. Mickaelus

    J’ai un “drôle” de souvenir de ce blog qui faisait montre d’un catholicisme pour le moins libéral, pour ne pas dire progressiste. J’y ai été censuré pour avoir critiqué l’islam et en y défendant la position du MPF, alors qu’on me répondait que la laïcité de Villiers était la même que celle de Royal. Bref, les bons catholiques n’adhèrent pas à l’UMP, c’est une évidence.

  3. RL

    Je ne vois pas ce qu’un post sur le procès de Le Pen pour ses propos sur la gestapo vient faire sur un blog “catholiques de l’UMP”.
    Vous remarquerez par ailleurs que sur le post de Noël, la photo d’Ingrid bétancourt est deux fois plus grandes que l’image de la crèche.
    Du n’importe quoi, ce site ! Dire que, à ma grande honte, j’ai cotisé à ce parti…

  4. etienne

    Sacré ouverture d’esprit, et je trouve que c’est facile de critiquer de l’extérieur.
    Il y a des cathos à l’ump, comme moi, et qui se battent pour que ce parti ne tombe pas dans de l’idéologie laïcarde.
    Venez nous rejoindre, car c’est de l’intérieur qu’on arrive le mieux à combattre les dérives de la société.

  5. decontracte

    Proportionnellement il y a surement plus de catholiques à l’UMP qu’au FN. (et je précise que je suis (encore) membre du FN).
    Cette ostracisme est grotesque et sans fondement. Si nous ne pouvons juger qu’à leur déclaration puisque nous ne connaissons pas leur ame qui vous dit que Jacques Myard, Marseille, Vanneste, Gaymard, Clément, Devedjian, Lequiller (pour ne prendre que ceux que je connais) qui vous dit donc que ces gens là sont moins catholiques que Marine ou Louis Alliot?
    rien du tout! Et on peut être catholique et considérer que l’UMP est un moyen d’action moins mauvais que le FN ou le MPF.
    Ce n’est pas mon cas, mais c’est une position qui se défend.
    Il serait bon peut être de trouver ce qui nous rapproche plutot que de se laisser diviser par des étiquettes de partis politiques.
    Quand on voit où le Front était et où il en est on voit bien la vacuité de ce monde là.
    (A aucun endroit dans mon post, je ne fais de comparaison avec le FN. Pourquoi aborder ce sujet ? Mon but est de faire réagir les rédacteurs du blog en question car nous avons besoin de tout le monde dans les combats à venir…
    L’attitude de certains députés à laquelle je me réfère le prouve.
    Philippe Carhon
    PS : Christian Vanneste est désormais au CNI)

  6. Charles

    Il y a des catholiques à l’UMP, et plus que vous le pensez. Tous les adhérents UMP ne sont pas pro-gaylib, moi même j’ai envoyé une correspondance au secrétaire générale de notre mouvement, ainsi qu’à ses adjoints, mais aussi, à monsieur Benjamin Lancar, responsable national des jeunes pop, indiquant mes opinions sur les propos de monsieur le député Vanneste, mais aussi sur Gaylib et sa dissolution, ce mouvement étant une honte pour notre mouvement. En complément, je peux vous dire que les catholiques de l’UMP dont je fais parti,ne sont pas des progressiste, pas dans leur grande majorité, nous ne sommes pas des lecteurs de golias. Je pense qu’il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier, oui, je comprendrais si vous aviez dit qu’il est impossible d’être communiste et catholique, mais il est tout a fait possible d’être de l’UMP et catholique. L’Eglise n’est pas au MPF ni au Fn, je suis adhérent jeune pop, et je suis catholique pratiquant, et pratiquant le rite de Saint Pie V, … ca vous étonne, je pense que oui.
    Avec mes amitiés politiques et croyez en ma prière.

  7. Charly

    Etant moi-même UMP, je voulais réagir également à vore post mais Charles et Etienne l’ont fait mieux que moi. Cela ne sert à rien après de gueuler si vous abandonnez les partis gouvernementaux aux mains des entristes de tout poil (et au sein de mon parti en effet à Gay lib) : c’est trop facile d’être systématiquement dans l’opposition.
    Pour info, Christian Vanneste est député UMP du Nord. Il a en effet adhéré au CNI en parallèle puisque le CNI jusqu’en juin dernier était une composante de l’UMP. L’autre député CNI, Gilles Bourdouleix, député-maire de Cholet, est également UMP.

  8. help

    @Charles :
    Il n’est pas nécessaire d’être adhérent à l’UMP pour leur envoyer des courriers de protestation. Comme en plus ils cherchent plus à plaire à gauche qu’à leur propre électorat j’imagine sans difficulté l’usage qu’ils font de l’opinion de leurs membres…
    En revanche, en échange d’une hypothétique réorientation du pachiderme UMP, vous cotisez très concrètement aujourd’hui même à un parti qui utilise votre argent pour financer ses activités clairement dirigées contre vos opinions.
    Vous savez, les grandes idées ne sont pas d’une grande utilité si concrètement on agit contre elles.
    Contrairement à ce que racontent certains hommes politiques un parti n’est pas d’abord un lieu de débat où chacun a une chance (isolé ?) d’imposer ses idées, mais une machine de conquête du pouvoir au service d’un homme ou d’une idée pour laquelle il a été créé. Laisser les militants débattre c’est gentil, ça les occupe, ça les implique davantage et ça ne coute rien : ces partis fonctionnent comme une démocratie contemporaine c’est à dire : tant que vous pensez pareil que moi essayez de me convaincre que vous avez raison, sinon je vous rappelle que le chef c’est moi !

Laisser un commentaire