Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Notre-Dame victime de la guerre entre le ministère de la culture et le diocèse ?

Notre-Dame victime de la guerre entre le ministère de la culture et le diocèse ?

Voici le résultat des investigations du Canard enchaîné :

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ceci démontre la responsabilité, sinon la culpabilité de l’Etat dans cet incendie

  2. et avec ça il n’y a pas de responsable et comment expliquent-ils que des poutres vieilles de 850 ans aient pris feu aussi vite qu’une boite d’allumettes. Peut-être un jour saura-t-ola vérité mais pas tant qu’il y aura cette équipe de bras cassés au gouvernement et de menteurs professionnels. Quant à dire que l’état est propriétaire de Notre-Dame je m’inscris en faux, elle a été volé par la ripoublik maçonnique. Donc ça ne leur appartient pas; point barre

  3. Et si une enquête sérieuse révélait que l’incendie était “l’événement fortuit et inattendu” préconisé par l’étude demandée par Flamby fin 2015 et rendue fin 2016, concernant le réaménagement de l’Île de la Cité à la suite du déplacement du 26 et du Palais de justice ainsi que le désaffection de l’Hôtel-Dieu ?
    Ce serait le scandale du siècle dont même JUPITER ne pourrait pas se remettre. Mais comme la PJ et le Parquet rampent aux pieds de JUPITER, ils ont reçu l’ordre de soutenir une thèse parfaitement irréaliste en espérant que les Français vont une fois de plus avaler sans réagir…

  4. Absolument d’accord. Ce n’est pas parce que la spoliation est ancienne que la propriété est acquise. Cela s’appelle : le Recel. Délit qualifié de “continu”, ce qui empêche la prescription de s’appliquer. L’Eglise pourrait donc attaquer l’Etat ripouxblicain et l’enquête aurait même lieu en flagrant délit. Allez François, attaque….

  5. Il n’en reste pas moins que je reste persuadé que cet incendie est volontaire que l’auteur soit muzz, l’Etat ou quiconque …

  6. Ces explications démontrent que les multiples organismes étatiques chargés de la sécurité de la cathédrale n’ont pas fait leur travail, et que les employés du diocèse étaient malheureusement impuissants à obtenir que soient prises les actions de sécurité les plus élémentaires. Le titre donné à cet article par le journal ” guerre insensée entre le clergé et le ministère de la Culture” (notez la majuscule à culture et la minuscule à clergé), ne correspond pas du tout aux faits rapportés dans l’article.

    Toute personne ayant comme moi l’expérience de chantiers importants, trouvera dans ce rapport, matière à se poser bien des questions, et notamment celle d’une connivence possible entre les fonctionnaires responsables et l’entreprise de montage:l’histoire des disjoncteurs mal branchés sur chargeurs clandestins de batterie, cela aurait dû entraîner le licenciement immédiat des auteurs et même la résiliation du contrat, celle des mégots aussi: essayez donc d’allumer une cigarette dans une raffinerie de pétrole! Mais le journal a peut-être fait monter la sauce ?
    En tous cas cet article rapporte des faits inadmissibles: est-ce pour détourner l’attention du véritable problème: incendie volontaire ou accidentel.

    Mais il est clair que la responsabilité du Clergé est nulle dans cette affaire. Peut-être aurait-il pu rendre publiques les difficultés rencontrées, afin d’obliger les fonctionnaires de l’Etat à faire leur travail, mais, s’il l’avait fait, que n’aurions-nous pas entendu sur le thème pourri de la laïcité!

  7. Cet incendie est la chance pour l’Etat de retaper ND et le rêve pour les FM de la récupérer…mais ils n’y arriveront pas et la France va se souvenir de son baptême…ça s’appelle la transfiguration chrismale. Ne pas oublier que ce n’est pas un hasard si la flèche a détruit l’autel de vatican 2……

  8. Ben… La logique me conduit à une conclusion opposée à celle des enquêteurs; qui sont, rappelons-le, sous les ordres du ministre de l’intérieur. Le cumul de bizarreries, l’interdiction faite à des tiers de contrôler la sécurité (les employés du diocèse), l’astreinte déraisonnable d’un surveillant inexpérimenté, qui laissait justement la possibilité d’un acte volontaire invisible…
    Désolé, j’ai toutes les peines à me convaincre de la sincérité des analyses diligentées par la PP, juge et partie, qui a prouvé sa soumission aux ordres d’en haut.

  9. La vidéo qui montre très clairement l’explosion ne laisse pas le moindre doute sur l’origine criminelle…
    Alors si la Préfecture ne trouve aucun indice, c’est qu’elle est impliquée et que par conséquent c’est bien un attentat mais perpétré par notre gouvernement…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique