Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Notre Dame est en feu, d’une pierre plusieurs coups ?

Notre Dame est en feu, d’une pierre plusieurs coups ?

De Stéphanie Bignon :

Qui peut encore douter qu’« ils » nous méprisent ou qu’ils aient besoin de détruire l’âme de la France pour laisser libre court à leurs appétits ? Mais qui seraient- « ils » ?

Peut-être ceux qui, au mieux par incompétence, au pire par négligence volontaire, n’ont pas pris les mesures qu’imposaient des travaux à Notre Dame de Paris : « Les prescriptions pour les travaux sur monuments historiques étaient insuffisantes » s’indigne Didier Rykner rédacteur en chef du magazine la Tribune de l’art et très en colère, sur France Info ce matin.

« Ils » sont peut-être aussi ceux empêtrés hier dans une crise historique sans issue et des trafics inavouables ?

Ceux qui chantent parce qu’ils ont « fait l’œuf ». Ceux qui chantent leur toute puissance sans pudeur face au drame, affirmant qu’ils vont réparer Notre Dame, huit siècles d’envolée spirituelle, au lieu de se taire et de se repentir. Réparer comment sinon avec notre argent, le produit de la vente de notre patrimoine national ou notre souscription volontaire et attendrie ? Même l’enlèvement des gravas sera payé par les victimes que nous sommes !

« Ils » sont peut-être aussi ceux qui se rachètent une vitrine commerciale grâce aux assurances et une vitrine morale grâce à cette hypocrite contribution ?

Ceux qui, dans le même temps par peur panique d’être démasqués, jettent en prison tout contradicteur ?

Ceux dont la perversité n’a d’égale que celle de Lucifer. Le pervers utilise la faiblesse de personnes qui seront manipulées pour servir sa propre cause. Le pervers vous nuit gravement mais indirectement par le biais de ces personnalités serviles et conditionnées. Quand le mal est fait, il feint de n’y être pour rien et il feint de vouloir vous soulager. Et vous qui avez tellement besoin de secours dans votre immense peine, vous n’entendez que : « Nous allons ensemble réparer » … Et pourtant secrètement le pervers est au comble de sa joie, il sait que le mal fait est irréparable et que vous souffrez …

Mes chers amis, oui il faut prier, prions remplis de discernement. Le combat fait rage et Notre Dame, Sainte Patronne de la France qui n’était pas en tête de nos cortèges contre les lois immorales et qui n’est pas assez présente dans nos combats du moment, implore la conversion de nos cœurs.

Restaurons nos cœurs, devenons tous des tabernacles à l’image de Notre Dame qui a donné naissance à Notre Seul Sauveur.

Partager cet article

3 commentaires

  1. « Ils » ? J’ai une petite certitude mais … Ajoutons à cela que l’ancien architecte de Notre-Dame a expliqué sans détour qu’il était très difficile de faire brûler cette charpente de chêne et que pour ce faire il a fallu une source calorifique très importante. Précisant que toute l’électricité avait été remise à plat et qu’un court circuit était impossible. Ajoutons que le grand journaleux Pujadas à dit qu’il y avait eu 2 départs de feux. Mais non, mais non ce n’est pas un attentat nous dit-on !

  2. Très bon article à partager le plus possible. J’ajouterai que l’on donne force à ce sur quoi on se concentre. Si on se concentre sur la perte du toit, on sera maleheureux et le malin s’en réjouira. Si on ce concentre sur le fait que cette belle cathédrale a résisté aux flammes, que bien que meurtrie elle resplendit, alors nous serons joyeux, comme ces trois soeurs que j’ai vu aux info du journal de la 2 le lendemain du drame qui étaient émerveillées qu’elle soit encore debout. Selon les pompiers , il s’en est fallu de peu qu’elle disparaisse, alors réjouissons nous qu’elle soit encore là. C’est par notre foi que nous la rendrons plus belle!

  3. Ainsi soit-il.

Publier une réponse