Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / Pays : Russie / Valeurs chrétiennes : Culture

“Nos années goulag”

Le 1er volet sur 4 d'un documentaire passionnant, proposé conjointement par RFI et France culture, sur les Européens déportés au goulag.

Ruzgys_343 "En 1939, l’Union soviétique annexe les territoires orientaux de la Pologne (Ukraine et Biélorussie occidentales) et les Pays baltes. Leurs élites politiques, économiques et militaires sont condamnées à la déportation dans les camps du goulag. L’arrestation a souvent lieu la nuit, les familles disposent de très peu de temps pour faire leur valise et ne connaissent pas leur destination. C’est le début d’un terrible voyage vers l’inconnu."

A 43:26, le récit étonnant du prêtre catholique Placid Ollofson prisonnier des communistes, qui chante l'absolution en Hongrois pour absoudre les condamnés à mort, sous le nez des gardes soviétiques qui ne comprennent pas la langue.

 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Sur ce sujet, un conseil de lecture pour les adolescents à partir de 15 ans (pas avant) : “Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre” réédité en poche. Roman écrit à partir d’histoires vécues.
    http://www.123loisirs.com/Ce-qu-ils-n-ont-pas-pu-nous.html

  2. Lire le passionnant témoignage
    “en escarpins dans les neiges de la Sibérie” de SAnda Kalniete
    Destin poignant de la Lettonie qui passe des soviétiques aux nazis et re aux soviétiques…
    http://www.editions-syrtes.fr/fr/02-Catalogue/Titres/69-En-escarpins-dans-les-neiges-de-Siberie/

  3. Donc si je comprends bien, vu que les élites polonaises, baltes et bielorusses n’y sont plus, ou hélas y ont laissé la vie, la Russie dispose de nombreuses places d’hébergement dans leurs goulags pour nos élites européennes gavées et perverties.
    Ca devrait le faire..PArce qu’on en a une tretrachiée! *
    *La chiée : unité générique très populaire, voire triviale, de grande quantité pouvant avantageusement sinon élégamment se substituer à chacune des unités précédentes (la foppée, la tripotée…). Dans sa grande universalité, elle connote naturellement à la fois le dégoût, l’excès et le mépris. Certains la limitent à 11 (puisque onze fait chier).
    Signalons toutefois les multiples bien connus : la mégachiée et surtout la tétrachiée, qui permet d’accéder à l’ampleur galactique.http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Pastiches/Pifom%C3%A8tre)

  4. Témoignages émouvants!
    Il reste pourtant un département aux mains des communistes en France et quoiqu’ils disent, ceux sont les mêmes .
    Ils font d’ailleurs parti du pacte républicain ? n’est- ce pas Messieurs de l’UMP??

  5. Là encore les millions de morts blancs et chrétiens déportés dans les goulags soviétiques ,les médias ne veulent pas en parler ,sinon cela révelerait 2 détails facheux :
    les communistes ont fait pire que les allemands ,mais on ne leur cherche jamais des noises pour interdire leurs boutiques politiques ici
    et ceux qui ont fait de confortables carrires en organisant les goulags pour 60 millions de russes n’étaient ni muzz/ni chrétiens ….Voir à ce sujet le livre d’anne kling sur les tortionnaires jamais dénoncés en occident ,
    et les copinages politico-financiers et alimentaires avec les banksters médiatico-judéo-ricains qui n’ont jamais fait le moindre effort pour réveler les goulags ,en tout cas jamais avec le zèle dont on nous tympanise les seuls 6 millions de la 2ème guerre ,plus importants comme on sait que les 60 millions d’autres morts ….
    On s’assoit sur des montagnes de cadavres dont on ne parle pas et on nous sommes de pleurnicher à longueurs d’années et décennies sur une minorité qui serait seule valable dont il est obligatoire de se souvenir sans renacler .
    sinon ,hein, gare aux persécutions politiques comme envers Le Pen père !

  6. @ magikbus
    Vous avez raison.
    La persécution du FN avait pour objet essentiel, outre le rejet du libéralisme, d’ empêcher que les projecteurs soient braqués sur les crimes communistes.
    C’est à se poser des questions sur la réalité de la ” guerre froide “, en tout cas sur sa période et son intensité.

  7. Moins d’une année après, l’URSS a occupé aussi les territoires roumains de Boukovine du Bord et Bessarabie (28 juin 1940):
    “En mars 1918, le Sfatul Țării (« Soviet du pays ») avait fait de la Bessarabie russe le premier des territoires roumanophones irrédentistes à proclamer son union avec la Roumanie. Lorsqu’ils revinrent en 1940, les soviétiques ayant tiré les leçons de cet évènement, déportèrent plus de 30 000 personnes : tous les Moldaves salariés par l’état roumain à quelque titre que ce soit, ainsi que tous les prêtres et moines, classés « laquais d’un régime impérialiste », et tous les roumanophones ayant dépassé le baccalauréat, qui n’avaient pas pu passer le Prut pour se réfugier dans la partie de la Moldavie restée roumaine. Cette « première fournée », début d’une longue série7, comprend 14 anciens députés du Sfatul Țării dont un ancien ministre de la république démocratique moldave. Le dossier n° 824 conservé dans les archives du Service d’Information et de Sécurité de la Moldavie8, relate le sort de ces détenus, arrêtés le 29 juin 1940, lendemain de l’annexion.”
    (wiki)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services