Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Eugénisme

Nora Berra désapprouve le “bébé-médicament”

La secrétaire d'Etat à la Santé, Nora Berra, a déclaré à l'Assemblée, lors du débat sur la bioéthique :

B "Lorsque j'entends depuis ce matin parler de 'bébé médicament', je trouve le terme pour le moins déplacé, car ce bébé est avant tout le fruit d'un projet parental. Certes, il permet de guérir un membre de la fratrie parce qu'il y a une maladie génétique dans cette famille. J'approuve donc la prouesse médicale et scientifique, mais je ne peux approuver l'instrumentalisation de la conception. Cette conception doit reposer avant tout sur un désir de parentalité".

Partager cet article

8 commentaires

  1. Nous sommes vraiment sous le régime du satanisme d’État ; “bébé-médicament”, il est temps de se réveiller.

  2. Le terme de “bébé-médicament” est également déplacé indépendamment de la question éthique: selon la définition du Code de la Santé publique et de tous les traités de Thérapeutique ou de Pharmacologie, un médicament est une substance ou une composition de diverses origines mais cette notion n’inclut pas les greffes de cellules souches en particulier les greffes médullaires de cellules souches hématopoiétiques susceptibles d’être utilisées dans la Béta-thalassémie majeure.
    Ce choix sémantique n’est bien sûr pas innocent: le terme de “bébé-instrument” aurait évidemment un impact émotionnel et publicitaire bien différent!

  3. Le bébé est avant tout un don que Dieu nous fait pour aider à notre sanctification et les démons d’aujourd’hui transforment ce don en médicament ou, au mieux, en projet parental. Saint Mère de Dieu venez à notre secours.

  4. A quand des clones chargés d’être mis en pièces pour “réparer” l’homme ?
    Voir le film “The island”. On y vien tout doucement…

  5. A quand des clones chargés d’être mis en pièces pour “réparer” l’homme ?
    Voir le film “The island”. On y vient tout doucement…

  6. “ce bébé est avant tout le fruit d’un projet parental”
    Hélas le projet parental peut avoir été de “fabriquer” un stock de pièces détachées pour soigner l’autre enfant [puisque c’est maintenant possible “grâce aux progrès de la science”]… Ce qui serait cohérent avec le prénom donné “notre espoir”.
    J’espère me tromper.

  7. remarquez l’ausweiss obligatoire pour “exister ” dans le landernau politique: “je salue la prouesse technique”: comme dirait Monsieur Léonetti:
    Nora Berra restera aisni “destinée à vivre”.

  8. Fruit d’un projet parental? Encore une expression débile. Je ne vois pas en quoi ce bébé médicament n’est pas le fruit d’un projet parental, c’est même un projet très précis! Il y a de ces abrutis, quand même!
    Fruit d’un projet parental, ça veut dire que si on en veut pas, on le jette; un embryon “accident”, qui n’est le fruit d’aucun projet, n’est pas un bébé, voilà ce que pense cette sotte.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]