Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

“Non Charlie : si l’offense est l’expression de votre liberté, admettez alors la violence comme expression de leur liberté. Assumez…”

Lu sur l'Observatoire de l'islamisation :

"Dans un texte toujours en ligne, l'association Présence musulmane avait mis en garde Charlie hebdo en ces termes :

  • "Non Charlie. Votre caricature n’est qu’une imposture. De plus, c’est du marketing qui va coûter la vie à tous ceux qui croient qu’on peut rire de tout et avec tout le monde. C’est une déclaration de guerre… guerre de religion dont aucune libre expression au monde ne peut être fière.
  • Non Charlie. Si l’offense est l’expression de votre liberté, admettez alors, la violence, comme expression de leur liberté ! Échange de mauvais procédés. Non, ne dites pas “mais” ! Assumez…"

L'article de Présence musulmane, qui vaut la peine d'être lu en entier, a été écrit dans le contexte des fameuses caricatures de Charlie Hebdo. Il décrit très bien ce que les dessinateurs de Charlie Hebdo n'avaient pas voulu voir : se moquer des croyants dans ce qu'ils ont de plus cher revient à les blesser eux-mêmes, et, dans le cas de l'islam, s'exposer à des représailles. On perçoit d'ailleurs très bien la menace sous-jacente…

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. Je ne suis pas du tout d’accord. Les caricatures danoises de 2006, au départ de toute cette histoire, et qui ont fait des morts dès cette époque, ne se moquaient pas du tout, ni des croyants ni de Mahomet. Elles enfreignaient un interdit que les musulmans seraient bien inspirés de cesser de vouloir imposer à ceux qui ne leur obéissent pas. Vous voulez leur obéir ? c’est votre affaire. Croyez-vous que ces ordures se tiendraient tranquilles si on s’abstenaient de représenter Mahomet ? les enfants assassinés au Pakistan avaient dessiné leur prophète, croyez-vous ?
    J’ai été insultée le 24 décembre dans Lyon par les clientes d’un magasin pour avoir souhaité un joyeux Noël au caissier (chrétien). Je ne vois pas ce que cela pouvait avoir d’offensant, mais je dois être une soixante-huitarde attardée. Je n’ai plus qu’à m’abonner à Charlie Hebdo alors ! (pardon, je plaisante)
    Par ailleurs, concernant l’article de Présence Musulmane, que j’ai lu en entier, je le trouve fumeux et enflé. Ce n’est pas de la pensée, c’est une des choses les plus mauvaises que j’aie lues sur ce sujet. Le monsieur avait peut-être l’excuse d’être ému, et vous aussi, qui nous en recommandez la lecture, mais je pense que vous vous trompez.

  2. “se moquer des croyants dans ce qu’ils ont de plus cher revient à les blesser eux-même”, sauf que dans l’Islam les croyants se sentent très vite “blessés” : cf Asia Bibi.
    Charlie Hebdo n’a jamais tué ou blessé quiconque, ou inciter à le faire, de même que JMLP.
    Il est dangereux de s’engager sur cette voie-là.

  3. Présence musulmane fait de l’incitation à la violence, mais eux ont le droit dirait Cazeneuve

  4. c’est une insulte à la logique.
    “Si l’offense est l’expression de votre liberté, admettez alors, la violence, comme expression de leur liberté”: aucun rapport de cause à effet.
    On ne peut comparer l’offense verbale ou sous forme de dessin à la violence, désolée.
    Je peux ne pas regarder un dessin, ne pas acheter un journal. Par contre la vie des journalistes, on ne peut pas la reprendre, la retrouver, il y a quand même une faille dans ce raisonnement…
    Devant les offenses, les catholiques choisissent de pardonner et ils se rappellent toujours qu’eux-mêmes font en permanence des injures au bon Dieu comme ils le disent dans le Notre Père…
    Tout le monde a le droit d’être bête et de s’exprimer bêtement et vulgairement.
    La provocation peut être une occasion pour moi de me remettre en question.
    La question “peut-on rire de tout et avec tout le monde?” est une question philosophique, à laquelle il n’y a pas de réponse. Cela dépend des sensibilités et de ce qu’on entend par “rire”.
    On ne peut pas arbitrairement décider que non, on ne peut rire de tout, et faire taire les rieurs à jamais. On se retrouve alors dans 1984. Ou les goulags de Sibérie.
    L’esprit de sérieux a amené à la tuerie de mercredi, et c’est une des gangrènes de notre époque. [“La question “peut-on rire de tout et avec tout le monde?” est une question philosophique, à laquelle il n’y a pas de réponse.” Mmmh… Il semble tout-de-même qu’avec un minimum de raison, de bonne éducation et d’intelligence des situations et des personnes on doive s’interdire à soi-même un certain nombre de choses, dont se moquer du sacré, sans pour autant tomber dans George Orwell, le goulag, la Corée du Nord ou la France de Taubira. On en a déjà parlé, non ? Il me semblait vous avoir dit que cela s’appelait la charité. Rien que pour cela, il y a une réponse à la question de savoir si l’on peut rire de tout, et c’est non. Du moins, c’est non, si l’on considère son prochain comme sacré parce que créé à l’image de Dieu… Et permettez-moi de vous dire que vous me prenez beaucoup de temps 😉 MB]

  5. “a amené entre autres à la tuerie”, bien sûr.

  6. Le lien associé à l’expression “l’Observatoire de l’Islamisation” semble erroné.
    En revanche, le second lien est OK.

  7. C’est bien de dénoncer à la gestapo maçonnique…

  8. Un avertissement clair à ceux qui croient que “tout va rentrer dans l’ordre” …

  9. Les trotskistes bobo de ce journal irrévérencieux pensaient que tout leur fut permis, ils ont pendant des années dénoncé la droite nationale et le clergé catholique comme l’ennemi de la France, ils se sont trompé, ils furent trop imbus d’eux mêmes et l’on payés très cher, mais rien ne changera les politicards UMPS sont toujours présent tout comme les bobo.

  10. Tout ne rentrera dans l’ordre qu’après la conversion de la France, mais elle part dans l’autre sens, alors prions pour que la Guerre civile annoncée à La Salette soit moins douloureuse qu’annoncée.

  11. @ODE
    “On ne peut comparer l’offense verbale ou sous forme de dessin à la violence, désolée.” (sic)
    Le plus grand assassin de tous les temps n’a jamais tué de ses propres mains, c’est un assassin de salon, il parlait et écrivait.
    On l’a laissé faire,
    on l’a laissé parler,
    sans doute au nom de la liberté d’expression…
    Le résultat ? PLUS DE 100 MILLIONS DE MORTS !!
    Son nom ? Karl Marx mais son nom n’a AUCUN INTÉRÊT…

  12. “Présence musulmane” montre le peu de cas que font les adeptes de cette pseudo religion du “tu ne tueras pas!”. Mais à quoi bon chercher de la logique et de la raison et surtout de l’amour du prochain là où il n’y en a pas.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services