Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Noël nous est offert plus que jamais comme un temps de vérité sur la famille

La Direction Diocésaine de l’enseignement catholique de l’Aisne a écrit un message de Noël aux parents d'élèves. Le voici :

E"Alors que les jours se raccourcissent et que le froid semble figer les paysages, le temps de Noël est
toujours l’occasion de redécouvrir la douceur et la chaleur du foyer. Depuis le XIII° siècle, grâce à
Saint François d’Assise, celui-ci est tellement bien représenté par la petite crèche de Bethléem où
l’enfant Jésus nous tend les bras entouré de Marie et de Joseph, qu’il est souvent objet de
méditation.

En ces moments difficiles, où tant de foyers sont directement touchés par la crise économique alors
que la société est traversée de débats et de divisions sur le mariage, Noël nous est offert plus que
jamais comme un temps de paix, un temps de vérité
.
Cet enfant nouveau-né qui nous tend les bras n’a que sa vie nouvelle pour acquis, et chacun de nous
peut se reconnaitre dans ce Dieu qui prend chair dans ce bébé : que nous soyons enfant ou adulte,
homme ou femme, quelle que soit notre orientation sexuelle, quel que soit notre parcours, notre
espérance, nos blessures et nos réussites, nos pauvretés et nos richesses, nous pouvons tous nous
identifier à ce bébé, car il se montre tel que nous avons tous été.

Pour entrer dans l’histoire et la vie des hommes, Dieu qui endosse la fragilité de ce tout petit enfant,
a choisi d’être entouré dans la pauvreté de la crèche par un papa et une maman
. Ce sont eux, dans
leur complémentarité et leur altérité qui l’aideront à grandir en « taille et en sagesse sous le regard
de Dieu et des hommes » nous dit Saint Luc
. C’est ce besoin d’altérité et de complémentarité qui
nous a tous permis de grandir, même quand cette croissance s’est construite dans la difficulté du
manque de l’un de nos parents. C’est dans ce modèle familial, même quand les aléas de la vie parfois
nous en éloignent, que la conscience de la parité humaine se construit
.
Dans la pauvreté de la crèche, Marie et Joseph entourant de soins et d’affection le nouveau-né, nous
rappellent que dans le dépouillement, toute précarité se fait plus fragile et nécessite une attention
accrue aux plus petits. Ils nous rappellent que la famille est la première cellule où se vit la solidarité,
où s’apprend l’attention à l’autre
.

Chaque membre de l’équipe de la Direction Diocésaine souhaite à chacune des familles de
l’Enseignement Catholique de l’Aisne un joyeux Noël. Ils ne veulent pas vivre cette méditation
comme un voeu pieux sans lendemain : selon leurs charismes, ils s’engageront cette année dans
Diaconia 2013 pour qu’aucun enfant ne puisse être exclu de nos écoles pour des raisons financières,
et, dans le respect de la conscience de chacun, beaucoup d’entre eux seront présents le 13 janvier
prochain à Paris pour défendre l’institution du mariage
, gages de leur attachement aux valeurs
évangéliques qui fondent nos projets."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. BRAVO !!!

  2. Quel magnifique texte!

  3. Chapeau bas !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services