Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : le référendum / Europe : politique / Médias : Désinformation

Nigel Farage demande un droit de réponse aux médias français pour désinformation

Ce droit de réponse demandé par Nigel Farage à Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV et Les Échos n'est vraiment pas flatteur pour le journalisme français. Personne ne sera surpris d'apprendre que ces derniers ont désinformé leurs lecteurs et auditeurs pendant la campagne du Brexit, et pas seulement. A défaut de voir ce droit de réponse être publié, FDesouche l'a mis en ligne :

Nigel-farage-300x194"Je sais que les journalistes français et ceux de Belgique francophone me sont largement hostiles. Je sais que beaucoup parlent de moi comme d’un populiste ou d’un leader d’extrême droite. Au-delà des caricatures, je ne m’attendais pas à ce que certains de ces médias aillent jusqu’à désinformer leurs lecteurs afin de nuire à ma personne, à mes idées et à mon pays.

J’ai découvert, avec stupeur, que les sites d’information français Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV, Les Échos (…) ont publié, sur ma personne, une information tronquée et malveillante

En effet, ces médias ont affirmé ou laissé entendre que j’avais fait campagne sur une fausse promesse, celle de réorienter les 350 millions de livres que le Royaume-Uni fournit par semaine à l’Union Européenne vers le National Health Service. Je n’ai jamais fait cette promesse.

La campagne pour le Brexit a été menée d’un côté par UKIP, le parti que je préside et de l’autre par un organisme subventionné par l’État, nommé Vote Leave. Si UKIP et Vote Leave ont fait campagne dans la même direction, ils n’ont jamais été des alliés, n’ont pas tenu de meetings communs et ne se sont jamais concertés pour savoir qui faisait quoi. La redirection des subventions versées à l’Union Européenne vers le NHS a toujours été une promesse exclusive de Vote Leave. J’y suis donc totalement étranger et je ne l’ai jamais soutenue. Il va donc de soi que je ne saurais y être associé.

En conséquence, il s’avère que vos informations sont fausses et diffamatoires. Manifestement, vous n’avez pas compris qui faisait quoi durant toute la campagne référendaire. J’en déduis donc que vos lecteurs sont bien mal informés sur le Brexit. Néanmoins, à défaut de comprendre l’actualité, vous pourriez au moins faire l’effort de vérifier vos sources quand vous retranscrivez vos homologues britanniques ou, à défaut, engager un traducteur compétent.

J’espère que, par probité professionnelle et par respect pour vos lecteurs, vous publierez ce communiqué adressé à chaque rédaction des médias invoqués par le présent message."

Partager cet article

11 commentaires

  1. un debat avec lui !!!on veut un débat !!!
    ça nous changera des journaliste , menteurs et endormeurs professionnels !!!!

  2. J’en conclus que l’interview largement diffusé sur nos médias au cours duquel Nigel Farage semble reconnaître face à la journaliste avoir menti a aussi été falsifié . Comment faire pour que justice lui soit rendue , et qu’une vraie traduction de cet interview complet soit repris par ces mêmes médias? Une pétition???

  3. Le pauvre Nigel Farage. Avant qu’il puisse espérer être publié dans tous ces journaux, il faudra qu’il engage une armée d’avocats. Le degré de conscience professionnelle et d’honnêteté est tellement élevé chez nos journalistes français…

  4. médias français = à la botte des Franc-Maçons

  5. De la part des merdias que M. Farage cite, cela ne m’étonne pas. Mais surtout, je doute qu’ils aient été les seuls.

  6. “probité professionnelle”
    M. Farage a de l’humour en s’adressant en ces termes à des menteurs patentés et rétribués pour cela.
    un journaliste “mainstream” honnête est un journaliste au chômage.

  7. Trouvé dans le livre de Timur Vermes: ” tout le monde sait à quoi s’en tenir avec les journaux: le sourd note ce que raconte l’aveugle,le crétin de service corrige le tout et les collègues recopient”. Er ist wieder da. Timur Vermes.

  8. La presse française est essentiellement une presse de caniveau, au service des banques ; les exceptions sont rares !
    Il n’est donc pas étonnant que la plupart des journalistes soient des vendus…

  9. L’ignorance crasse des journalistes français est de plus en plus connue à l’étranger.
    Admirateurs d’Edward BERNAYS et de Goebbels, ils n’ont aucune limite.

  10. Les journalistes français des mainstream sont des cuistres.

  11. Alors qu’Obama avait pu mentir sur Romney dans le New York Times, ce journal refusa un droit de réponse à ce dernier… Nos médias franceuropéistes se comportent pareillement.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services