Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Nigel Farage dénonce les gouvernements fantoches installés par l’UE

 

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. C’est bien évidemment excessif.
    Donnons acte à Farage de critiquer les interventions de Von Rompuy et Barroso sur la vie politique intérieure grecque ou italienne.
    En revanche, qu’ils n’aient aucune légitimité démocratique est excessif : ils ont été nommés et confirmés par les Chefs d’Etat et de gouvernement et par le Parlement européen. Je ne sache pas qu’on considère que Dominique de Villepin ou Raymon Barre voir, si je ne m’abuse, Georges Pompidou, comme des anomalies démocratique au motif qu’ils n’étaient pas élus. ils procédaient du Président de la Répulique.
    Par ailleurs, qu’on nomme des “technocrates” à la tête de ces gouvernements ne devrait pas émouvoir un Britannique : Monti a été fait sénateur à vie, en langage britannique, on dirait pair à vie ou membre d ela Chambre des Lords. C’est ce qu’a fait Gordon Brown poiur nommer Peter Mandelson, ministre de l’économie en 2009 sans que pquiconque ne s’en offusque. La ficelle est donc un peu grosse.
    Bruxelles n’a rien imposé du tout. C’est encore le mythe du complot qu’on nous ressort.
    En revanche, oui, les marchés ont dicté leur loi. La solution est simple : réformer, purger pour ne plus avoir à emprunter, qui plus est au prix fort, quand on n’inspire plus confiance.
    Qui déplorera le départ de Berlusconi, dont les frasques personnelles ont tout de même assombri le bilan, ou celui de Papandreou qui s’est discrédité par son revirement.

  2. @ yf
    il n’en demeure pas moins que dans ce genre de situations exceptionnelles, la paroles devrait être automatiquement donné au(x) peuple(s). En ce sens, Farage à raison.

  3. Nous assistons à une parodie de démocratie, en effet, on remplace les dirigeants qui ne “conviennent” pas.En Europe, certes, comme en Grèce, Italie et (plus finement) en Espagne.Mais ailleurs en Tunisie, en Egypte, en Libye, en Irak, bientôt semble-t’il en Syrie et en Iran, au Liban peut-être tout comme on a procédé en ex Yougoslavie ou par les “révolutions de couleurs”.Et les auteurs de ces crimes sont toujours les mêmes, si on étudie bien l’histoire du XVIIIeme siècle à nos jours !

  4. Quoi qu’il en soit, il y a des responsables de la crise, élus ou non. C’est ceux-là qui doivent payer.
    On nous dit qu’en France on a vécu au-dessus de nos moyens, etc. Exact. Mais alors que ceux qui ont voté pour des dépenses extravagantes et inutiles paient pour cela, et non les pauvres contribuables qui n’en peuvent mais. Par exemple, si une municipalité a voté pour une piscine trop coûteuse et fait un emprunt stupide, il doit y avoir des rapports écrits et signés sur ces décisions. Ce sera au Maire et son Conseil Municipal de rembourser. Pas nous, pas nous !
    Les ministres, hauts fonctionnaires et chefs d’Etat doivent payer pour leurs extravagances. Ils ont amassé des fortunes. Pas le citoyen.

  5. @yf : êtes vous sur d’avoir bien entendu l’intervention de NF ? Je ne suis pas sur que vos remarques répondent à son intervention.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services