Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Nicolas Sarkozy veut-il offrir l’avortement à toutes les femmes du monde ?

L’autre soir, Nicolas Sarkozy a affirmé à Simone Veil ("l’image de la morale") :

"Si je suis élu président de la République, chère Simone Veil, je serai fidèle au combat pour les femmes françaises qui a été le vôtre."

On connaît ce combat : il s’agit de l’avortement. Puis, il a déclaré :

"Chaque fois qu’une femme sera martyrisée dans le monde, cette femme devra être reconnue comme citoyenne française et la France sera à ses côtés (…). Il faut mettre les droits de l’homme au service des droits de la femme dans le monde."

La question se pose alors : une femme à qui l’on refuse l’avortement est-elle une femme martyrisée ? On sait que le lobby pro-mort souhaite faire de l’avortement un droit universel. En liant le combat de Simone Veil au sort des femmes martyrisées à travers le monde, il semble que Nicolas Sarkozy souhaite s’engager dans cette voie. Un propos inquiétant.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. La France,”terre d’asile” pour “tous” les martyrisés du monde, hommes, femmes et enfants !!!? A vot’ bon coeur, m’sieux-dames!.

  2. Voilà un propos inquiétantissisme qui doit inquiéter ceux qui dans la droite catholique font campagne ces derniers temps pour préparer les catholiques à un vote utile….contre la gauche, c’est à dire en faveur de Nicolas Sarkozy.
    Je pense particulièrement à la plaquette de la Fondation de Service politique sur les catholiques et les élections, dont l’ambiguïté sur ce point est, elle aussitrès inquiétante.
    Dans ce document, l’exigence morale du ”moindre mal” recommandé par Rome en faveur de la défense de la Vie et du droit naturel, devient un moindre mal de conservation matérialiste et sociale, du genre : face à la gauche, il faut tout de même penser à sauver l’essentiel(dont ne sait plus trop de quoi il est fait), mais dont on devine qu’il s’agit simplement du pouvoir. Si bien que la prudence du moindre mal, recommandée par Rome, se transforme dans cet opuscule en conseil de plus grande efficacité de l’acte de voter : ne pas voter pour les candidats n’ayant aucune chance d’être élus, même s’ils sont les plus proches de la morale naturelle. Afin surtout ne pas risquer d’empêcher les candidats “susceptibles ” d’être élus de parvenir au second tour. Ce qui revient à faire voter implicitement pour M.M. Bayrou et Sarkozy.
    Voilà comment on passe de l’exploit moral demandé par Rome à l’exploitation boutiquière des intérêts supposés de la “droite française” qui malgré ses défauts serait quand plus favorable à nos intérêts de catholiques. A savoir sans doute obtenir des miettes financières laborieusement octroyées sur ce qui nous revient de droit sur l’argent de nos impôts, en faveur de l’enseignement contractuel privé dit catholique, qui ne l’est quasiment plus, et qq subventions en faveur de qq oeuvres d’église qui pourraient s’en passer.
    Le vote blanc est prohibé, toujours au nom de l’efficacité : l’objection de conscience politique est ainsi balayée d’un revers de profession de foi. C’est la déification de la démocratie, dont l’exercice électoral est considéré comme plus important que le contenu moral.
    Ainsi Rome parle, et les catholiques qui font profession de l’être, et s’en sont fait une spécialité professionnelle et une raison sociale, créent un filtre pour que le peuple catholique n’entende pas ce que dit Rome.
    De la défense de la morale naturelle, on fait glisser les catholiques dans la pente de l’acceptation du mal et de sa consolidation.
    Une touche finale : dans Famille Chrétienne Sarko aura la parole. C’est le dernier candidat interrogé, à la veille du vote, le candidat “utile” face à la gauche, celui qu’il faut soutenir parce que Rome a parlé. Lisons bien ce texte et comparons l’exquise et affectueuse “neutralité” dont il aura le privilège, après Ségolène Royal la semaine dernière, avec la manière agressive et les commentaires fielleux réitérés sur plusieurs n° qui ont été réservés à JM LP, en plus de la double interwiev en trois mois de P de V qui appellera comme il l’a toujours fait à voter Sarkozy au second tour.
    La boucle est bouclée : le candidat catholique ne peut être que Sarkozy. Seuls les imbéciles, dont je suis, n’en seront pas persuadés.

  3. vraiment tres inquiètant et dangereux !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services