Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Nicolas Sarkozy vers la légalisation de l’euthanasie

Nicolas Sarkozy a fait un pas aujourd’hui vers une prise de position en faveur de l’euthanasie :

Ns_2 "Quand j’entends les débats sur l’euthanasie, je veux me dire, les principes je les respecte, les convictions je les respecte, mais je me dis quand même au fond de moi, il y a des limites à la souffrance qu’on impose à un être humain. J’ai souvent dit le respect que j’avais pour les grandes religions de France, je voudrais simplement qu’on aborde ces questions en partant moins des principes et plus de la souffrance. On ne peut pas rester les bras ballants devant la souffrance d’un de nos compatriotes qui appelle à ce que ça se termine, tout simplement parce qu’il n’en peut plus".

Il aggrave son cas (homosexualité, avortement).

Michel Janva

Addendum : étrangement, ce passage n’apparaît pas dans le texte en ligne sur le site de l’UMP. Pourtant, les lecteurs pourront le retrouver dans le film du discours. Le passage en question se situe dans le dernier 1/4, à la fin d’un paragraphe consacré à la vie… Circonstance aggravante, dirions-nous.

Partager cet article

15 commentaires

  1. Mme Boutin soutient-elle toujours un tel homme ? Mr Sarkozy parlant de conviction, de principes ou même de souffrance, je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que cela sonne faux… Il nous amènera l’euthanasie comme il amènera le mariage homo.

  2. En toute honnêteté, je ne suis pas contre l’euthanasie avec l’avis d’un conseil de medecins, de la famille du patient et du patient lui même. Ne serait-ce pas être humain que de vouloir limiter les souffrances d’un patient qui le désire?
    [“Ne serait-ce pas être humain que de vouloir limiter les souffrances d’un patient qui le désire?” Si bien sûr, en promouvant les soins nécessaires, en assistant le malade. Non en le tuant. MJ]

  3. Voila bien la quintessence du politicien, dans toute sa fourberie et sa duplicité; les mots ne signifient plus rien, la morale s’efface devant l’ambition, des phrases creuses et sonores qui engourdissent l’esprit, des sous-entendus pour les initiés dans des discours à triple sens, etc
    Lorsque l’on déclare : “je vais traiter d’une question morale, mais sans tenir compte de la morale”, cela signifie qu’on a d’autres sources de la morale que ses auditeurs; cela indique qu’on n’est PAS dans le champ moral communément admis, mais que son éthique vient d’ailleurs. Quelles sont pour lui les sources de la morale, s’il en a une ? Lui seul le sait, et encore…
    Ce qu’on peut prédire, c’est qu’un politicien aussi proche des néocons et des faucons US nous aménerait rapidement à une guerre contre l’Iran, une guerre injuste et sanglante où d’autres enfants (Déja + d’1.000.000) seront sacrifiés pour le pétrole.
    L’avocat d’affaires sarkosy serait une catastrophe pour ce pays s’il venait à être élu.
    La différence entre un vampire et un avocat ?
    C’est que qq fois, le vampire connaît la pitié.

  4. “J’ai souvent dit le respect que j’avais pour les grandes religions de France, je voudrais simplement qu’on aborde ces questions en partant moins des principes et plus de la souffrance. ”
    C’est pas une manière de dire aux religions : “Vous pouvez toujours causer toujours : vous ne m’intéressez que lorsque vous pensez comme moi” ?
    Par ailleurs, à le lire on dirait que la religion ne se placeque d’un point de vue théorique tandis que la pratique serait ailleurs !! On sourit lorsqu’on sait que l’expérience del’Eglise est forte de 2000 ans d’aide aux plus faible; sans parler de l’expérience encore plus grande à ajouter si l’on ajoute ses racines juives.
    Ce ne sont pas les petits théoriciens de la fin du 20em et du début du 21e siècles décadents qui vont nous apprendrequoi que ce soit surla manière d’aider les plus faibles.
    Pffff.

  5. CITE DU VATICAN, 11 fév 2007 (AFP) – Benoît XVI soutient les soins palliatifs pour les malades incurables
    Le pape Benoît XVI a souhaité une nouvelle fois dimanche le développement de soins palliatifs pour les malades atteints d’affections incurables à l’occasion de la “journée mondiale du malade” fêtée le 11 février par l’église catholique.
    “Il est nécessaire de soutenir le développement de soins palliatifs pour offrir aux malades incurables l’assistance complète, le soutien humain et l’accompagnement spirituel dont ils ont tant besoin” a déclaré Benoît XVI qui célébrait l’Angélus au Vatican.
    Benoît XVI avait fait du développement des soins palliatifs le thème central du message qu’il avait fait diffuser le 13 décembre dernier en prévision de cette journée du malade.
    Le message papal avait pris un relief particulier en raison du débat qui agitait alors l’Italie sur le sort à réserver aux malades en fin de vie car un Italien atteint d’une maladie incurable demandait l’arrêt du respirateur qui le maintenait en vie.
    Piergiorgio Welby, 60 ans, atteint de dystrophie musculaire et survivant depuis 1997 grâce à un respirateur, avait demandé à la justice d’ordonner l’arrêt de la machine et l’administration d’un traitement contre la douleur pour apaiser ses derniers instants.
    Le tribunal avait refusé de se prononcer, renvoyant la balle aux politiques avant qu’un médecin n’accepte le 20 décembre de provoquer la mort de Welby en débranchant le respirateur
    L’Eglise catholique formellement opposée à toute forme d’euthanasie souhaite “le développement des soins aux mourants et aux malades pour lesquels aucun traitement n’existe”, indiquait le pape dans son message.

  6. Cher Mangouste, guettons ensemble la réaction de la très catholique Christine Boutin sur son blog.
    http://www.frs-ladroitehumaine.fr/le-blog-de-christine-boutin.r15026_p4_l1.htm
    Mais il ne fous faudra pas être trop pressés, parce qu’elle n’y a toujours pas posté son compte-rendu de sa visite chez Gaylib.

  7. Elisabeth Bourgois a besoin de nous.
    Merci de signer la pétition en ligne (si possible) et de transmettre à votre carnet d’adresses.
    http://www.medecinedevie.com

  8. Voici les paroles de Dieu concernant la vie :
    ancien testament de la Bible, chapitre de JOB, chapitre 12 ligne 10, il est écrit :
    “Il tient (Dieu) en son pouvoir l’âme de tout vivant et le souffle de toute chair d’homme.”
    De plus le cinquième des dix commandements : ” NE PAS TUER”
    Comment peut-on alors imaginer pouvoir avoir le pouvoir de donner la mort à un enfant de Dieu ?
    Comment Monsieur Sarkozy après avoir réciter le “Notre Père” aux obsèques de l’abbé Pierre, devant nos caméras, peut-il dire oui à l’euthanasie, oui à l’avortement, et oui à l’homosexualité.
    Monsieur Sarkozy, vous mentez à Dieu, parce que si vous respectiez Dieu, vous ne seriez pas pour toutes ces choses qui sont contraires à Dieu, et sans oublier le huitième commandement : “NE PAS APPORTER DE FAUX TEMOIGNAGES”.
    Allez vous confesser en vitesse, dite oui à Dieu plutôt que de dire oui à l’orgueil de l’homme pour espérer remporter les élections présidentielles.
    Pour le moment, vous êtes en état de péché mortel !
    Alors sauvez votre âme tant qu’il est encore temps, et respectez Dieu avant toute chose dans votre vie. Merci pour Dieu, merci pour votre âme.

  9. A chaque fois que benoit XVI s’est prononcé ces derniers temps, sur la famille, l’avortement ou l’euthanasie, on a eu droit à une réponse rapide de SARKO sur ces points-là, à l’encontre bien sûr! Peut-on y lire une allégeance qui se marque, aux forces obscures de la culture de mort???

  10. la démagogie et le cynisme faits candidat,la nausée…

  11. Jésus a refusé “l’euthanasie” pour Lui-même,sur la Croix, pour notre salut à tous.La solution est dans la méditation de Son exemple.Pas facile, mais c’est la seule issue.

  12. Heu, rappelez-nous le nom de la loge maçonnique qui a fait de l’euthanasie son nouveau cheval de bataille, SVP.

  13. @ pef
    Il serait bon en effet de prendre conscience qu’une fois N.Sarkozy elu, l’armée française deviendra ipso facto une armée de suppletifs des USA à l’instar de l’armée brittannique et devra fournir de la chair à canon pour le plus grand bien des lobbies petroliers US.

  14. Euthanasie : Elisabeth BOURGOIS sur Antenne 2 mercredi 14 février vers 22 h 30 à l’émission de Stéphane BERN “l’arène de France”.

  15. Je souhaite réagir à votre petit commentaire de l’affaire Welby: vous rapellez, à juste titre, l’opposition de l’Eglise à l’euthanasie.
    Mais dans le cas de Mr Welby, il ne s’agissait pas d’euthanasie mais de stopper un acharnement thérapeutique(contre lequel l’Eglise s’oppose)qui le maintenait artificiellement en vie depuis 10 ans, et sans lequel l’issue était la mort naturelle.
    Il me semble qu’il y là une erreure majeure qu’il convient de rectifier car elle trouble la conscience des catholiques…
    [Non : Welby a demandé à mourir, ce qui est condamné par l’Eglise. Il y a une confusion savamment entretenue entre soins palliatifs, acharnement thérapeutique, souffrance et euthanasie. L’Eglise condamne l’intention de mourir, ce qui est le propre de l’euthanasie et ce qu’a souhaité Welby. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services