Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nicolas Dupont-Aignan se prononce à moitié

Lu sur le blog de Daoudal :

"Nicolas Dupont-Aignan a indiqué qu’il ne donnait pas de consigne de vote pour le premier tour de la présidentielle. Mais qu’il prendra position pour le second tour, sur les bases d’un «pacte pour la France» qui a été adopté lors de cette réunion. Il demande un référendum sur le futur traité européen, l’institution du référendum d’initiative populaire, et une dose de proportionnelle."

MJ

Partager cet article

3 commentaires

  1. Il ne se mouille vraiment pas… Ce n’est pas quelqu’un de très courageux… Et son combat pour la France, c’était bien du bidon.
    Dans le cas d’un second tour Royal/Le Pen ou Sarközy/Le Pen, je ne l’imagine pas un instant appeler à voter pour Le Pen qui – des trois pré-cités – est le seul à :
    * défendre l’Europe des nations,
    * souhaiter établir une république référendaire,
    * proposer la proportionnelle à toutes les élections politiques, syndicales et professionelles.
    Sarközy est favorable à l’Europe libérale et supra-nationale. Il veut refaire voter par le Parlement la constitution rejetée par le peuple. Il ne veut pas instaurer la proportionnelle à l’Assemblée, et n’entend pas recourir au référendum.
    Royal est favorable – comme son compère Sarközy – à l’Europe supra-nationale. PSE et PPE ont la même vision politique de l’Europe, preuve en est leur concordance sur tous les sujets d’envergure au Parlement Européen. Elle n’a – à ma connaissance et en dépit du fait qu’elle souhaite instituer la VI° République – jamais évoqué l’idée du référendum. Quant à la dose de proportionnelle, c’est comme l’Arlésienne, le PS en parle toujours, mais ne la propose jamais.
    Bayrou est le plus ouvertement européiste des candidats. Il souhaite représenter une nouvelle mouture de la constitution européenne aux Français qui ont déjà dit NON. Il souhaite établir une dose de proportionnelle aux élections législatives. Quant au référendum, il ne faut pas y compter…
    Bref, avec les critères qu’il a avancés, au second tour, il ne peut appeler à voter que Le Pen ou Bayrou (ce qui est le comble pour un prétendu Gaulliste).
    Duplont-Aignan aurait fait campagne aux côtés de Philippe de Villiers ou de Jean-Marie Le Pen, il aurait certainement gagné en crédibilité.
    Le masque est tombé. La comédie est terminée…

  2. le 1er avril est passé !!!!

  3. il devrait se rallier avant ,pas après
    vu sa position,il a le choix: Sarkozy, Villiers, Bayrou
    il devrait faire des tests sur internet

Publier une réponse