Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nicolas Sarkozy veut abroger la réforme

sur les rythmes scolaires.

Et là, personne ne monte au créneau pour expliqquer que ce serait infaisable, qu'il y a d'autres problèmes plus urgents, que la CEDH annulerait cela, que de toute façon ça ne passerait pas le Conseil constitutionnel, etc.

Quand on veut abroger, on peut abroger. C'est une question de volonté politique, pas de droit.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. Du temps de ma scolarité, j’allais à l’école, au collège puis au lycee: le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi matin, le vendredi et le samedi entier.
    et les élèves finissaient les programmes denses de l’année, n’étaient pas fatigués et ne dormaient pas en classe le lundi.
    nous étions réputés avoir le meilleur enseignement du monde.
    Les élèves à l’intelligence manuelle rentraient après leur certificat d’étude en apprentissage à 14 ans .
    Les autres passaient les differentes étapes enseignement général court (brevet) ou long (premier et deuxième bac) qui leur permettaient de choisir des orientations fonctionnelles basés sur l’excellence liée à leur degré d’intelligence.
    et……..la France …..fonctionnait très bien….il y avait des solutions de rattrapage pour ceux qui restaient en rade, bien qu imparfaites, elles fonctionnaient quand même.

  2. Je suis en Australie, ici ( l’un des meilleur systeme scolaire au monde) il n’y a que 12 semaines de vacances, en 4 periodes de 10 semaines, 5 jours par semaine de 8.40 a 3h.
    Le pied.
    Le systeme francais est totalement debile, des journees bien trop longues pour etre efficaces et des vacances bien trop longues ou les jeunes (meme aises qui vont en colos) se font chier ( et je ne dis pas ceux des banlieues qui gagneraient enormement a avoir plus de cours).
    Payez donc les profs 30-40% de plus et reduisez les vacances et heures par jours (d’ailleur en Australie les profs sont a l’ecole durant les vacances scolaires).

  3. Ah, bon, il ne veut pas garder Najat comme signe d’ouverture ?
    La soi-disant “éducation nationale” est irréformable car dans les mains des idéologues, c’est un terrain d’expérimentation.

  4. Nicolas Sarkozy veut surtout retrouver son palais et son Airbus

  5. “Quand on veut abroger, on peut abroger. C’est une question de volonté politique, pas de droit.”
    Vous avez parfaitement raison : le problème à “droite” c’est qu’il n’y a aucune volonté parce qu’il n’y a aucune conviction !

  6. @ chantal: Retravailler le samedi en entier serait aussi facile que d’essayer de rétablir les Deux bacs à la fin du lycée avec les anciennes notations ou de rétablir les 48 heures hebdomadaires que faisaient nos vieux !

  7. Absolument, quand on veut abroger une loi, on le peut, et ceux qui disent le contraire sont des menteurs et des hypocrites.
    Juridiquement, c’est évidemment faux. C’est une évidence d’un simple point de vue de bon sens, et qui plus est, au demeurant,cela est démontré, de manière irréfutable raisonnablement et de bonne foi, par d’excellents juristes.
    Ceux qui se disent à droite et qui professent ce mensonge, car comme on sait il y en a un paquet (Juppé bien sûr, mais aussi Lemaire, Fillon), sont en réalité des gens qui sont encore de cette droite complexée qui n’ose pas, sur ce qui est vraiment essentiel comme le sont les sujets sociétaux, s’éloigner des idées de gauche. Ils demeurent soumis, sur ce qui est majeur, à la tyrannie du politiquement correct qui est de gauche.
    Et souvent, ils reprennent à leur compte ce thème de François Hollande, de sa part particulièrement culotté, et là encore mensonger, de ce que l’abrogation contreviendrait à l’exigence de pacification du pays. Quel culot de la part de Hollande, qui est celui qui s’est montré sourd aux appels de millions de français dont il heurte au plus profond le sens de la justice et de la vérité, et qui les a conduit si nombreux et si souvent, pacifiquement mais avec détermination,dans la rue. Quel culot de sa part de se poser en pacificateur alors que c’est le diviseur le plus violent qui puisse être! Et quel menteur en même temps! Car qu’est-ce qu’il veut faire croire? Que la paix pourrait être établie dans le pays avec le maintien de cette loi infâme qui prive des enfants, alors que rien n’y oblige, de père ou de mère? C’est évidemment faux, car dans ce pays, il y a un grand nombre d’esprits droits et généreux qui ne se soumettront jamais à laisser leur pays dans cette infamie. La seule voie de pacification réside dans le fait de supprimer cette infamie. Comment les Juppé, les Lemaire les Fillon osent-ils adopter des attitudes hypocrites de faux sages qui, de facto, légitiment Hollande dans son culot et son mensonge.
    Heureusement qu’il y en a d’autres dans l’UMP qui sauvent l’honneur en dénonçant eux vraiment, au travers de leur propre prise de position ferme à l’encontre de cette loi odieuse, l’odieuseté de celui qui l’a promue et qui veut maintenant pacifier le pays en la maintenant!!!

  8. @ Chantal de Thoury
    Pour une monarchiste se référer à l’enseignement républicain des années 60……..
    Dans le temps c’était tellement mieux que votre génération a fait 1968, Madame.

  9. Abroger une loi peut se faire, pour peu que cette dernière ne protège aucune liberté et conforme à la définition de la loi, telle que définie par la DDHC.

  10. On peut même TOUT abroger depuis la date de l’arrivée au pouvoir de Calamité Ier puisqu’en réalité ils n’ont voté que des textes nuisibles.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services