Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie / France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay

Nicolas Sarkozy s’exprime à nouveau sur deux points non négociables

Dans La Croix :

"Je respecte l’amour homosexuel et je sais qu’il y a des couples homosexuels qui élèvent des enfants avec beaucoup d’amour. Je ne considère pas pour autant qu’il faille inscrire dans la loi qu’une famille, cela peut être un homme et une femme, ou bien deux hommes, ou bien deux femmes. Savoir que ces situations existent est une chose, les présenter aux yeux de la société comme étant la même chose qu’une famille traditionnelle en est une autre.

Sur l’euthanasie, je suis frappé de la manière dont le candidat socialiste en parle, sans oser prononcer les mots, sans dire au fond exactement ce qu’il souhaite, comme s’il ne le savait pas vraiment. Il s’agit rien de moins que de la vie, de la manière dont on la respecte au moment où elle est le plus fragile. Cela sera peut-être un jour la vôtre ou la mienne. La loi Leonetti, adoptée au terme d’un long débat et la consultation de tout ce que notre société compte de comités de sages, représente pour moi le bon équilibre : elle permet d’interrompre un traitement quand la vie n’est plus la vie, en instaurant un dialogue entre le médecin, sa famille et le patient. Aller au-delà, comme le propose François Hollande, serait dangereux et ne correspond pas à l’idée que je me fais de la manière dont la société doit protéger la vie. Interrompre un traitement est une chose ; mettre volontairement fin à la vie en serait une autre."

Partager cet article

13 commentaires

  1. Très bien dit ! Mais le troisième point non négociable ? Celui de la protection de la vie dès la conception, là où l’être humain est sans défense et sans voix ?
    Au troisième point non négociable, j’en rajoute un autre, que ne mentionne jamais l’Eglise : la protection de l’Eglise catholique et de ses fidèles, persécutés quasiment chaque jour par les medias. Là-dessus, rien ! Et c’est bien dommage !

  2. Sauf que certains médecins estiment par exemple que le simple fait d’hydrater un patient est un traitement qui peut être interrompu, ce que permet la loi Léonetti. Cette loi n’est donc pas acceptable.
    Que Nicolas Sarkozy se satisfasse de cette loi ne me satisfait pas. Je ne voterais pas pour lui. Pas plus que pour François Hollande.

  3. Le feu au lac et la panique : à la dernière minute N. SARKOZY nous refait le coup de 2007, celui du bon catholique de base, romain et humain.
    Mais ses phrases sont ambigües : il ne parle pas de soins palliatifs, mais de vie qui n’ est plus la vie, et qu’on pourrait interrompre par la fin du traitement, ce qui ne correspond pas exactement au sujet. Les partisans de l’euthanasie disent de même sur le constat de départ : il ne les contredit pas réellement.
    Quant à refuser d’inscrire dans la loi que la famille c’est un homme et une femme, en mettant cette conception sur le même plan que les autres formes, c’est oublier que déjà le Code Civil précise ce qu’est le mariage, l’union de deux personnes de sexe différent. Pourquoi alors refuser de préciser clairement ce qu’est une famille, au moment où sociologues, éducateurs, psychologues, criminologues, enseignants, chercheurs en toutes disciplines concernées conscients découvrent et écrivent que la famille monoparentale est un facteur de désocialisation, déscolarisation et de délinquance.
    C’est là où on mesure l’inculture du Président sortant : être aussi imprécis dans le choix des mots, et méconnaître autant la réalité existant dans la loi et la société, c’est étrange. Il semble flotter sur un flot de communication, sans jamais atteindre le réel.

  4. Un rattrapage de dernière minute?
    Le drop de la dernière chance?
    Trop tard!
    un match se joue dès le départ!!!

  5. Un article dans la Croix qui permettra à tous les bien-pensants d’aller voter pour Sarko à la sortie de la Messe après un passage chez le pâtissier.
    Prions pour la France, prions pour les deux cent mille Bébés qui finissent dans les poubelles de la République.

  6. Croyez vous que l’Eglise et son enseignement met au meme plan l’amour entre un homme et une femme et le soi disant amour entre deux personnes de meme sexe? Sont ils de meme nature?

  7. “Je respecte l’amour homosexuel et je sais qu’il y a des couples homosexuels qui élèvent des enfants avec beaucoup d’amour.”
    Terriblement choquant:
    1) Je respecte les homosexuels – OUI
    2) Je respecte l’amour homosexuel – avec des réserves: autant je ne combattrai pas des sentiments, autant il n’est pas acceptable que cela se manifeste de façon publique et scandaleuse.
    3) Des couples homosexuels n’ont pas a obtenir par des façons rarement légales ou le plus souvent détournées, la responsabilité d’enfants. la question de l’amour entre deux personnes homosexuelles n’a rien a faire dans la question d’éducation d’enfants.
    Ces propos “présidentiels”, d’un des candidats les plus lamentables que l’on ai eu dans l’histoire de la 5eme republique (la cinquième coucherie de la Gueuse diront certains), ne font qu’empirer son cas.

  8. “une famille, cela peut être un homme et une femme, ou bien deux hommes, ou bien deux femmes.”
    Quelle limitation petit-bourgeoise et rétrograde! pourquoi ne pas y ajouter un chien (ou une chienne, surtout Saint-Bernard ou Husky) et un âne… Et dans un deuxième temps un lapin nain et un raton-laveur.
    “Savoir que ces situations existent est une chose, les présenter aux yeux de la société comme étant la même chose qu’une famille traditionnelle en est une autre.”
    Dommage qu’il n’ait pas cru devoir aller jusqu’à
    “Savoir que cette situation [l’avortement] existe est une chose, la présenter aux yeux de la société comme étant la même chose que l’accueil inconditionnel [et solidaire] de toute vie nouvelle en est une autre.”

  9. Encore un, helas, qui confond amour et sexualité; si l’amour est l’une des aspirations les plus élevées d’un être humain, le sexe n’est, selon la formule de Cioran que “cette gymnastique qui se termine par un grognement”.

  10. Sarkozy confond amour et attachement. Certains sont très attachés à leur voiture où à leur maison et ils les soignent bien…
    L’amour véritable c’est ce qui permet au Dieu trois fois Saint, d’être au cœur d’une relation.

  11. Boh…il nous refait le coup du :
    “travail, famille, patrie” au soir du 1er tour de 2007.
    “On peut tromper 1 fois mille personnes mais pas mille fois une personne”…

  12. C’est une véritable imposture que d’avoir fait de “l’amour” le fondement du mariage! Dans ce cas, il faudrait autoriser, outre le mariage entre personnes du même sexe, le mariage avec son chien, avec son ours en peluche etc…Le mariage est une institution dont les règles sont établies par la nature, indépendamment de la volonté des contractants! On se marie parce qu’on le veut, et non parce qu’on s’aime! On se marie pour s’aimer, le reste relève de la littérature.

  13. à Marion,
    vous dites juste, à ceci prêt, et c’est d’importance, c’est que c’est le projet de loi lui-même de Monsieur Léonetti, qui accompagne le texte de sa Loi de 2005 et quiorganiquement, donne à celle-ci ce sens révolutionnaire de “traitement” aux fonctions vitales que sont la respiration, l’hydratation et l’alimentation.
    Cette loi est une tromperie , et, pire un outil de guerre idéologique pour faire “avancer” comme disent ces humanistes d’outre -tombe, un peu plus la société vers la déshumanisation, vers la marchandisation de la vie.
    Que le Chef de l’Etat apprécie la lourde signification de cette loi injuste relève de sa liberté personnelle que l’on ne peut respecter que comme telle, mais pas davantage.
    Qu’elle heurte nos consciences relève autant de la foi que de la raison .
    Et cela nous invite impérativement à ne pas nous associer en aucune manière à tout ce qui peut la justifier et la conforter.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services